Logo Vers Demain
Journal de patriotes catholiques
Pour la réforme économique
du Crédit Social

Drapeau États-UnisDrapeau PologneDrapeau Mexique

facebookyoutubeGoogle+

Une finance saine et efficace

Le système financier sain et efficace dont il va être question dans cette plaquette, c'est le système financier connu généralement sous le nom de Crédit Social, encore appliqué nulle part, mais dont les principes furent établis par l'ingénieur économiste écossais, C. H. Douglas, publiés par lui pour la première fois en 1918, propagés depuis par toute une école dans maints pays.

Douglas a énoncé des propositions qui, mises en pratique, élimineraient définitivement tout problème financier là où il n'y a pas de problème physique de production ou de distribution. Son système donne à la finance un rôle de service, et non plus de commandement, dans l'économie du pays.

Douglas a formulé ses propositions avec précision, mais sans entrer dans les modalités de leur mise en application. Il a d'ailleurs remarqué que ces modalités peuvent être diverses, selon les lieux, selon les coutumes établies, etc., et modifiables d'après les résultats de l'expérience, mais sans s'écarter des principes.

Le journal créditiste Vers Demain et les autres écrits de la même source seLouis Even sont généralement abstenus d'entrer dans le domaine des modalités possibles pour établir un système financier conforme aux principes de Douglas. Nous considérons que notre rôle est surtout de montrer le «quoi» — ce que les hommes doivent obtenir de leurs activités économiques. Aussi, le «pourquoi», les raisons pour lesquelles ils ont droit à ces résultats.

Quant au «comment» — comment appliquer les propositions de Douglas pour obtenir ces résultats, nous croyons que c'est plutôt l'affaire des experts. Des experts, non pas de députés ni de gouvernements; le rôle de ces derniers est plutôt de dicter le «quoi» aux experts, leur laissant le soin du «comment».

C'est dans cette lumière-là que Douglas, parlant un jour à une réunion de créditistes, disait que, selon lui, ce sont les banquiers qui établiront le système financier du Crédit Social — quand ils en recevront l'ordre, évidemment.

En une autre occasion, il suggérait que, pour sortir de l'ornière financière dans laquelle gémissaient individus et gouvernements au temps des années '30, le gouvernement devrait assembler quelques-uns des banquiers dirigeants du pays, les enfermer et les tenir enfermés jusqu'à ce qu'ils produisent un remède aux maux dont le monde souffrait. (Ce remède, ils l'auraient vite trouvé!).

Cependant, dans le présent ouvrage, nous entrons un peu dans le «comment». Comment on pourrait mettre les proposi­tions de Douglas en application. Comment établir l'équilibre constant entre les prix et les moyens d'achat entre les mains du public. Comment on pourrait financer toute production nouvelle, non pas avec de l'épargne, mais avec des crédits nouveaux.

Notre but est simplement de montrer la possibilité de l'application des propositions de Douglas, non pas de présenter cette manière comme la seule possible. Les méthodes exposées ne sont donc ni dogmatiques ni exclusives. Mais nous préconisons ce qui nous semble le plus pratique, le moins déroutant, en utilisant largement les mécanismes financiers existants, tout en les purgeant radicalement du vice financier fondamental qui les détourne de la véritable fin de l'économie: le service des besoins humains.

A la racine du mal

Écrit par Louis Even le lundi, 02 novembre 2015. Publié dans Une finance saine et efficace

Comment financer la production

Écrit par Louis Even le lundi, 02 novembre 2015. Publié dans Une finance saine et efficace

Financement des travaux publics

Écrit par Louis Even le lundi, 02 novembre 2015. Publié dans Une finance saine et efficace

Le circuit du crédit financier

Écrit par Louis Even le lundi, 02 novembre 2015. Publié dans Une finance saine et efficace

Le dividende social à tous

Écrit par Louis Even le lundi, 02 novembre 2015. Publié dans Une finance saine et efficace