EnglishEspañolPolskie

Histoire bancaire

L'histoire du contrôle bancaire aux Etats-Unis

jeudi, 18 juillet 1985 Par Alain Pilote

Sous le signe de l'Abondance - Chapitre 49

Qui sont les vrais Maîtres du Monde ?

dimanche, 01 janvier 1939 Par Louis Even

Qui sont les vrais maitres du mondeLe système bancaire actuel est pur banditisme, quiconque s’est donné la peine d’étudier la question, (la création de crédit-monnaie-dette par les banques et le contrôle absolu de l’intermédiaire d’échange par les banques), n’en peut douter. Mais c’est un banditisme légalisé c’est-à-dire qu’en conduisant ce racket au profit d’une petite clique d’individus sur le dos du public, les banques restent dans les limites de leur charte, c’est la «patente» accordée par le gouvernement souverain à une machine qui saigne et tue l’humanité.

Qui sont les vrais Maîtres du Monde? (suite)

mercredi, 01 février 1939 Par Louis Even

La plus grande escroquerie de tous les temps

jeudi, 15 mars 1962 Par Louis Even

La société volée de son bien, la population endettée à mesure qu’elle produit

Dossier édifiant !

mercredi, 01 février 1939

41

A l'époque considérée, ils étaient au premier rang pour essayer de mettre le grappin sur l'Amérique qu'ils n'avaient ni découverte ni défrichée. Les documents qui suivent sont révélateurs de la mentalité des maîtres de l'argent ; ils démontrent aussi combien nous avons tort de dormir pendant que les loups rôdent, ou de nous laisser hypnotiser par les beaux champions de la "monnaie saine". Où étaient donc à cette époque les lumières du peuple ? Pourquoi Lincoln devait-il lutter seul, incompris, mal soutenu même par son congrès ? Et où sont-elles aujourd'hui, chez nous, les lumières du peuple, pendant qu'on immole continuellement la santé physique, les valeurs intellectuelles, les caractères et les vies de nos enfants, de nos jeunes gens, de nos femmes, de nos hommes, à la rareté artificielle de i'argent ?

DOCUMENT I La lettre suivante, des Frères Rothschilds, de Londres, est adressée à. une firme bancaire internationale de New-York :

 : Londres, 25 juin 1863. MM. Ikleheimer, Morton & ; Vandergould, New-York. Messieurs,

. Un certain M. John Sherman nous écrit d'une ville de l'Ohio, concernant les profits que pourrait faire une institution bancaire opérant à la faveur d'une loi récente soumise à votre Congrès. Nous vous incluons copie de la lettre de M. Sherman Apparemment, la loi en question fut préparée conformément au plan formulé l'été dernier par l'Association des Banquiers d'Angleterre. Cette association recommandait à nos amis américains ce plan qui, traduit en loi, serait très profitable à la fraternité des banquiers dans le monde entier.

M. Sherman déclare que jamais les capitalistes n'eurent aussi belle occasion d'accumuler de l'argent, et que l'ancien système des banques d'états est tellement impopulaire que le nouveau système va être reçu avec faveur, malgré qu'il donne aux National Banks le contrôle absolu de la finance du pays. Les quelques Américains capables de comprendre le système, dit-il, ou bien sont intéressés au profit du · nouveau système ou bien en dépendent pour des faveurs ; ce ne sont donc pas eux qui feront opposition. Quant aux autres, la grande masse du peuple, ils sont mentalement incapables de saisir les immenses avantages qu'en tirerà le capital et ils vont accepter le fardeau sans se plaindre, peut-être même sans soupçonner que le système est contraire à leurs intérêts.

Veuillez nous passer vos conseils là-dessus, et aussi nous dire si vous pouvez nous aider au cas où nous déciderions d'établir une National Bank dans la ville de New-York. Si vous connaissez M. Sherman (on dit que c'est lui qui fut le parrain de la loi), nous serons content d'avoir des renseignements sur son compte. Si nous nous servons de l'information qu'il nous a transmise, nous saurons évidemment faire due compensation. Attendant votre réponse, nous demeurons,

Vos serviteurs respectueux,

Rothschild Brothers.

très profitable dos amis américain Angleterre. Cormulé l'été de

Panier

Dernière parution

Infolettre & Magazine

Sujets

Faire un don

Faire un don

Haut