EnglishEspañolPolskie

«À la fin, mon Coeur Immaculé triomphera» – Marie à Fatima

Par Alain Pilote le dimanche, 01 mai 2016. Dans Éditorial

Le Pape François devant la Vièrge de FatimaLe Pape François doit se rendre à Fatima en 2017.

Le centenaire des apparitions de Marie à Fatima approche à grand pas, et le message de la Très Sainte Vierge a une importance toute spéciale pour l’humanité aujourd’hui. La Vierge Marie avait dit, entre autres, aux trois enfants: «Priez beaucoup et faites des sacrifices pour les pécheurs, car beaucoup d’âmes vont en enfer parce qu’elles n’ont personne qui se sacrifie et prie pour elles.»

Quel est le rôle de Marie dans l’histoire du salut? Pourquoi Marie apparaît-elle dans tant d’endroits depuis les 150 dernières années — Lourdes, La Salette, Kibeho au Rwanda, et tout dernièrement, en Argentine? Marie est le dernier cadeau que Jésus nous laissé avant de mourir sur la croix, quand il nous l’a donné comme Mère. Et le seul désir de Marie, c’est d’accomplir la volonté de Dieu («Faites tout ce qu’Il vous dira», disait-elle aux serviteurs lors des noces de Cana), de nous conduire à son fils Jésus, qui est le Chemin, la Vérité et la Vie. Dans sa miséricorde infinie, Dieu a même permis que Sa Mère avertisse une religieuse du 17e siècle des erreurs et périls du 20e siècle et de nos temps actuels. (Voir l’article sur Notre-Dame du Bon Succès.)

C’est ce qu’avait bien compris un grand saint français, Louis-Marie Grignion de Montfort, dont nous célébrons en 2016 le tricentenaire de son décès. Et c’est de lui que le fondateur de Vers Demain, Louis Even – a hérité sa dévotion à Marie. Dans son Traité sur la vraie dévotion à Marie, saint Louis-Marie de Montfort expliquait l’importance de se consacrer à Marie.

Louis Even a fait remarqué qu’il est providentiel que le Crédit Social ait été conçu par C.H. Douglas en 1917, la même année que les apparitions de Fatima. En effet, si le message de Marie aux trois petits bergers apporte comme une solution spirituelle contre le communisme (qui, selon les mots de la Vierge, répandrait ses erreurs à travers le monde si on ne se convertissait pas), le Crédit Social est comme une solution temporelle, technique, pour stopper le communisme, en faisant de chaque citoyen un véritable capitaliste, copropriétaire des richesses naturelles et du progrès. En parlant de la solution du Crédit Social, Louis Even avait déclaré: «Une lumière sur mon chemin», et c’est aussi ce que déclarent tous ceux qui participent à nos sessions d’étude à Rougemont, dont la prochaine aura lieu du 21 au 29 juillet. L’argent n’est rien d’autre qu’un chiffre, un instrument de distribution. Maurice Allais, prix Nobel en économie, est même allé jusqu’à comparer la création du crédit monétaire par les banques à la fausse monnaie des faux-monnayeurs.

Le message de l’Évangile et de l’enseignement de l’Église est exigeant, mais si ce message se conformait à l’esprit du monde, ce ne serait plus l’Église du Christ.

Cependant, malgré toutes les menaces qui planent sur le monde aujourd’hui – guerres, crises économiques, attaques contre la famille – Marie a fait à Fatima une promesse qui nous remplit d’espérance: «À la fin, mon Coeur Immaculé triomphera.» Lors de son pèlerinage à Fatima le 13 mai 2010, le Pape Benoît XVI avait même déclaré, à la toute fin de son homélie: «Puissent ces sept années qui nous séparent du centenaire des Apparitions hâter le triomphe annoncé du Cœur Immaculée de Marie à la gloire de la Très Sainte Trinité.»

À propos de

Sujets

Dernière parution

Faire un don

Faire un don

Haut