EnglishEspañolPolskie

Terrorisme & Révolution — Sous-thèmes

Les financiers veulent se servir des attaques terroristes

Alain Pilote le lundi, 01 octobre 2001. Dans Gouvernement mondial, Terrorisme & Révolution

Les Financiers veulent se servir des attaques terroristes

Pour appliquer à tous la micro-puce sous la peau

Et avancer leur plan pour un gouvernement mondial

par Alain Pilote

Qui en profite ? Les Financiers

Dans l'article précédent, nous avons posé cette question : Qui est derrière cette attaque du 11 septembre ? La réponse peut être trouvée dans cette autre question : Qui profite de cette attaque ? Les lecteurs réguliers du journal Vers Demain savent que les Financiers Internationaux, les Illuminati, veulent un gouvernement mondial, une monnaie mondiale, une religion mondiale (basée non pas sur Jésus-Christ, mais sur le Nouvel Âge et l'adoration de la « Mère Terre »). Ils veulent contrôler tous les individus, avec l'aide d'une micropuce qui leur sera implantée sous la peau, afin de pouvoir les surveiller en tout temps. La seule manière pour eux d'accomplir leur objectif est de créer une crise si grave que les gens offriront eux-mêmes d'abandonner leurs libertés, et de prendre la puce sous la peau, afin d'être protégés des terroristes ou de toute autre menace à leur sécurité.

Ceux qui veulent implanter une dictature mondiale sont les seuls qui peuvent profiter de ces attaques terroristes du 11 septembre dernier, car c'est la façon la plus efficace de créer un état de crise pour que les gens acceptent le gouvernement mondial. Peu importe qui est à l'origine de ces attentats, ben Laden ou autres, dans tous les cas, cela aide les Financiers à atteindre leur but ultime, le contrôle complet de la planète et de tous ses habitants.

Ces attaques contre le World Trade Center et le Pentagone ne sont qu'une provocation pour amener les États-Unis à répliquer de manière encore plus forte avec des bombardements massifs, engendrant une plus grande réplique des terroristes et, possiblement, de tout le monde arabe ou musulman. Si cette crise aboutit en conflit mondial, cela créera une crise encore plus grande, et nécessitera l'application de la loi martiale aux États-Unis, ou même l'installation d'une « autorité mondiale » avec des pouvoirs supra-nationaux (une armée mondiale sous l'autorité des Nations Unies) pour mettre fin à cette guerre.

Pour vaincre la résistance à une monnaie unique et au contrôle centralisé de la finance mondiale, les Financiers ont besoin d'un crash économique qui fera s'écrouler le système actuel et qui amènera la population à croire que la seule solution est d'accepter une monnaie mondiale. Dans la semaine après les attaques du 11 septembre, la bourse de New York a chuté de 15% ; encore quelques autres attentats de la sorte, la chute sera complète, et les gens accepteront la nouvelle monnaie mondiale électronique, qui ne pourra être utilisée que par une micropuce installée sous la peau.

Campagne pour la micropuce

Cette micropuce sous la peau est une pièce importante du plan des Financiers pour arriver à une domination mondiale. Une fois cette puce installée sous votre peau, les Financiers sauront tout à votre sujet, vos allées et venues, tout ce que vous achetez ou vendez. Puisque l'argent électronique sera la seule forme de monnaie acceptée légalement, vous ne pourrez ni acheter ni vendre sans cette puce. (Voir Apocalypse, chapitre 13, « la Marque de la Bête ».)

Les autorités actuelles feront aussi la promotion de cette puce, sous prétexte qu'il faut augmenter la sécurité aux frontières, afin de pouvoir identifier les nouveaux arrivants (de possibles terroristes) et surveiller leurs allées et venues. Par exemple, quelques jours après l'attentat de New York, les journaux rapportaient que le Congrès américain projetait d'exiger de tous les individus présents sur le territoire américain, de porter, en tout temps, une carte d'identité sur eux. Une telle carte d'identité nationale pourrait enregistrer des données telles que les empreintes digitales et les voyages effectués.

Larry Ellison, un des cinq hommes les plus riches des États-Unis, et président de la compagnie informatique Oracle, a offert de donner gratuitement au gouvernement le programme informatique nécessaire pour créer un système national de carte d'identité, avec la photo des individus et leurs empreintes digitales. Tous ces renseignements seraient emmagasinés dans un ordinateur central, afin de vérifier l'identité des gens aux aéroports. Mais ne vous y trompez pas, le but ultime n'est pas de contrôler les terroristes, mais chacun de vous.

Le premier ministre Tony Blair a déjà approuvé la mise en place de telles cartes d'identité, qui feront leur apparition, pour la première fois, en Grande-Bretagne. Il dit que le système est « volontaire », mais il sera virtuellement impossible pour quiconque de vivre une vie normale sans cette nouvelle carte d'identité, puisqu'elle sera nécessaire pour voyager en avion, acheter de l'essence, ouvrir un compte de banque, obtenir un emploi ou recevoir des chèques du gouvernement.

Le journal Vers Demain a déjà fait mention, l'année dernière, d'une compagnie de Floride, Applied Digital Solutions, qui avait développé une micropuce pouvant être implantée sous la peau, appelée « Digital Angel ». (l'ange digital), qui permet de localiser, en tout temps, la position de l'individu qui la porte, y compris de ceux soupçonnés de terrorisme. La compagnie avait, quelques mois plus tard, abandonné la mise en marché de cette puce (parce que trop de gens l'accusait de violer les libertés individuelles, et d'être la fameuse « Marque de la Bête » mentionnée dans l'Apocalypse de saint Jean), mais elle a sorti de nouveau son projet à la suite des événements du 11 septembre, tel que le rapportait l'hebdomadaire britannique « The New Scientist » du 21 septembre dernier, car il existe maintenant « un besoin de surveiller les activités terroristes ». Mais, selon le « New Scientist », une telle puce pourrait aussi être utilisée pour surveiller les gens innocents, et les criminels pourraient eux-mêmes s'introduire dans le système et s'en servir pour localiser de futures victimes.

Un réveil des consciences

L'attaque du 11 septembre a été si bouleversante que plusieurs se sont demandé : Où est Dieu dans tout cela ? Pourquoi Dieu a-t-il permis qu'un tel événement arrive ? Cet événement a été évidemment inspiré par le diable, Satan, mais Dieu a permis que cet événement ait lieu afin de réveiller les consciences, de rappeler aux gens que Dieu existe, qu'Il est offensé depuis trop longtemps, qu'Il désire que ses enfants bien-aimés se convertissent et retournent à Lui. Dieu était là pour réconforter les familles des victimes, pour encourager les secouristes, pour inspirer des actes de charité envers ceux dans le besoin, mais il a aussi permis cet événement dans un but de purification.

Les Américains avaient tout d'abord appelé leur réplique militaire « Opération Justice Infinie », ce qui était plutôt présomptueux, car seul Dieu est capable de justice infinie. Mais on peut dire, avec tous ces événements que c'est maintenant l'heure de la véritable « Opération Justice Infinie » de Dieu Lui-même qui est commencée, pour ramener Ses enfants au bercail.

Lorsque nous nous éloignons de Dieu, nous nous éloignons aussi de Sa protection. Il existe d'innombrables exemples de cette vérité dans l'histoire de l'Église, en débutant par l'Ancien Testament avec le peuple hébreu. Dieu envoyait des châtiments ou des ennemis à son peuple toutes les fois que les Hébreux L'oubliaient et se tournaient vers de faux dieux. Sodome et Gomorrhe ont été détruites en raison des pratiques homosexuelles de leurs habitants. Les choses n'ont pas changé aujourd'hui. Notre-Dame a dit à Fatima en 1917 que les guerres étaient les conséquences des péchés des hommes. Si les gens ne se convertissent pas, ne regrettent pas leurs péchés et ne font pas pénitence, nous nous dirigeons vers des désastres encore plus épouvantables.

Qui peut prétendre que l'Amérique soit sans péché ? Nous sommes tous pécheurs, et avons tous besoin de conversion. Les Américains n'y font pas exception. Toute la pornographie, le matérialisme, les avortements, les péchés de la chair, le fléau de la drogue, le haut taux de divorces, sont des choses qui n'attirent certainement pas les bénédictions du Ciel. On a raison de dire que les milliers de personnes mortes dans les deux tours du World Trade Center étaient des victimes innocentes, mais que dire des millions d'enfants qui sont tués chaque année dans le sein de leur mère par les avortements ?

Combien, parmi tous ceux qui sont morts cette journée-là, à New York et Washington, étaient prêts à faire face au jugement de Dieu ? C'est là le secret de Dieu. Mais l'Église enseigne que ceux qui meurent en état de péché mortel vont en enfer. Si vous deviez mourir aujourd'hui, seriez-vous prêts ? Êtes-vous en état de grâce ? Pour être prêt en tout temps, il faut aller fréquemment à la confesse, confesser nos péchés au prêtre, pour vivre en état de grâce, en union d'amitié avec Dieu.

Amérique, protège la vie !

Le 13 septembre, deux jours après l'attentat de New York, le Pape Jean-Paul II recevait au Vatican le nouvel ambassadeur des États-Unis auprès du Saint-Siège, M. James Nicholson, et lui a parlé des causes spirituelles de la crise que traversent les pays occidentaux :

« M. l'ambassadeur, la vision et la force morale que l'Amérique doit exercer au début de ce nouveau siècle, dans un monde qui change rapidement, exige la reconnaissance des causes spirituelles de la crise que les démocraties occidentales traversent présentement, une crise caractérisée par l'avancement d'une vision mondiale matérialiste, utilitaire, et finalement déshumanisée qui est tragiquement détachée des fondements moraux de la civilisation occidentale. Afin de survivre et de prospérer, la démocratie, et les structures économiques et politiques qui l'accompagnent, doivent être dirigées par une vision basée sur le respect du caractère sacré de la vie, de la dignité et des droits inaliénables de toute personne humaine, du moment de la conception jusqu'à la mort naturelle.

« Lorsque certaines vies, y compris celle de l'enfant à naître, sont sujettes aux choix personnels d'autres personnes, aucune autre valeur ou aucun droit n'est plus garanti, et la société est inévitablement gouvernée par des intérêts et des commodités particulières. La liberté ne peut pas se maintenir dans un climat culturel qui mesure la dignité humaine en termes strictement utilitaristes. Il n'a jamais été plus urgent de redonner vigueur à la vision morale et de la considérer essentielle pour maintenir une société juste et libre ».

Le 19 septembre 1987, Jean-Paul II déclarait à Détroit, aux États-Unis :

« Amérique, les meilleures traditions de ton pays supposent le respect de ceux qui sont incapables de se défendre. Si tu veux la justice pour tous, une liberté véritable et une paix durable, défends la vie ! Amérique ! Toutes les causes pour lesquelles tu te bats, dans lesquelles tu t'engages, n'auront de signification que si tu as conscience du fait qu'il faut défendre le droit à la vie et protéger tous les êtres humains.

« Tout être humain - tout vulnérable et exposé qu'il soit, jeune ou vieux, handicapé ou en bonne santé, ou malade, utile ou non-productif pour la société - chacun, dis-je, est un être d'une valeur inestimable, créé à l'image et à la ressemblance de Dieu. Voilà la dignité de l'Amérique, la raison d'être de son existence, la condition de sa survie - oui, la preuve conclusive de sa grandeur : le respect à l'égard de chaque être humain, spécialement le plus faible, le plus exposé, celui qui doit naître bientôt ».

Une guerre spirituelle

Une nouvelle guerre a en effet débuté en ce début du 21e siècle, mais c'est une guerre plus grande que tout ce que nous pouvons imaginer. C'est le combat final entre Dieu et Satan, entre le bien et le mal. Satan haït Dieu et toute l'humanité ; il sait que son temps se fait court, alors il veut détruire et semer le désordre autant qu'il peut, pour emmener le plus d'âmes possible en enfer.

L'ennemi est Satan, et on ne le combat pas avec des bombes, mais avec la prière et le jeûne. Avec l'aide de Dieu, tout est possible. La prière et le jeûne peuvent même arrêter les guerres. Avec la menace d'armes bactériologiques et même nucléaires, mettre un policier à chaque coin de rue ne serait pas suffisant pour garantir la sécurité de la population. Nous ne sommes à l'abri nulle part. Le seul endroit où se réfugier sans crainte, c'est dans les Cœurs de Jésus et de Marie, et se consacrer à eux.

Il est clair, dans de telles circonstances, que nous devons abandonner notre vie de péché, demander pardon à Dieu, et nous mettre sous Sa protection. C'est urgent ! Et travaillons tous pour la paix en dénonçant la plus grande escroquerie de tous les temps - la création de l'argent sous forme de dette par les banques privées. Travaillons à l'établissement d'un système économique juste, tel que le Crédit Social. C'est la seule solution, sur le plan temporel, qui peut efficacement empêcher le gouvernement mondial et la micropuce sous la peau. Voyez-vous maintenant combien il est important de répandre le Journal Vers Demain, et de trouver de nouveaux abonnés ? Alors, mettez-vous à l'œuvre !

Alain Pilote

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Panier

Dernière parution

Infolettre & Magazine

Sujets

Faire un don

Faire un don

Haut