EnglishEspañolPolskie

Marcel Lefebvre, grand apôtre de la justice

le mardi, 01 mars 2022. Dans Apostolat, Hommage aux Apôtres décédés

Suite au décès de M. Marcel Lefebvre, nous avons reçu des témoignages du monde entier, mais ils sont trop nombreux pour que nous puissions les publier tous. En voici toutefois quelques-uns, qui font bien ressortir toute la personnalité et les qualités de M. Lefebvre, surtout son grand amour pour les Africains, pour qu'ils aient les principes de la Démocratie économique appliqués dans leurs pays.

Débutons avec le témoignage de M. et Mme Jean-Marie Gagnon de St-Odilon de Beauce, qui, depuis 1975, sont devenus de proches amis et collaborateurs de la direction de Vers Demain, et ont par le fait même bien connu M. Lefebvre :

par Jocelyne et Jean-Marie Gagnon

La famille des Pèlerins de saint Michel du monde entier vit maintenant le deuil pénible du directeur général de Vers Demain Monsieur Marcel Lefebvre, qui nous a quittés pour la Patrie céleste, le 12 janvier 2022, en la fête de sainte Marguerite Bourgeoys, à l'âge de 75 ans.

Il est allé rejoindre ceux qui l'ont si ardemment inspiré : Louis Even, Gilberte Côté Mercier et Gérard Mercier, surnommé le boulet de feu, donné totalement à la cause du Crédit Social ou Démocratie Économique. Marcel a été lui-même boulet de feu, ardent travailleur jusqu'à la toute fin. Nous n'étions malheureusement pas à son chevet pendant son bref séjour à l'hôpital mais il ne serait pas surprenant, quand on connaît M. Marcel, qu'il ait tenté d'abonner le personnel médical à la revue Vers Demain qu'il chérissait de tout son grand cœur d'apôtre.

M. Lefebvre est entré à plein-temps dans l'œuvre en 1963 et depuis ce jour, il n'a jamais failli à sa vocation de propagateur de la vérité avec un grand V. Il se faisait le défenseur des droits et libertés par ses témoignages animés et enflammés sur le Crédit Social. Le vrai Crédit Social, comme M. Louis Even l'a expliqué, permettrait à chaque personne sur la terre d'exercer son premier droit, celui de se nourrir, et ce droit dépasse tous les autres droits, selon l'enseignement de l'Église catholique. Le Crédit Social, par son dividende à tous, mettrait en application ce principe de l'Église et résoudrait merveilleusement bien le problème de la pauvreté.

M. Lefebvre rayonnait de la lumière du vrai Crédit Social ou Démocratie Économique qui l'habitait. Tous ceux qui l'ont côtoyé peuvent en témoigner. Il ne perdait jamais l'occasion de distribuer circulaires, MP3, etc., et de débattre de cette cause qui le passionnait de tout son être. Nous n'hésitons pas à affirmer qu'il ne pensait qu'à cela. La misère des autres ne le laissait pas indifférent. Quelle extraordinaire et sainte manière de rayonner la charité du Christ.

Nous ne pouvons passer sous silence le grand amour de notre Marcel pour l'Afrique. Il a parcouru plusieurs régions pour propager la lumière du Crédit Social et les Africains, si réceptifs à la grande cause de la Démocratie Économique, ont su gagner son cœur. Il est allé les visiter la première fois en Côte d'Ivoire, en décembre 2008 pour une période de trois mois. Il avait été invité par l'abbé Patrice Savadogo et depuis ce temps il ne les a jamais délaissés. Il a organisé des sessions d'étude à la Maison de l'Immaculée pour qu'ils approfondissent la Démocratie Économique. On peut dire qu'il y mettait toute son énergie et tout son cœur généreux d'apôtre.

Chers Africains, nous savons que du haut du ciel, il continuera de vous assister pour que vous continuiez de travailler à l'instauration et à la propagation de Vers Demain dans vos pays. Comme lui, ne baissons jamais les bras. Il est tellement important de sauver nos peuples de cette escroquerie mondiale provoquée par la Haute Finance internationale. C'est Mammon, personnifié par ces financiers véreux, qui contrôle le monde en s'appropriant les richesses naturelles de nos pays.

Quel apôtre infatigable de la communication ! M. Marcel Lefebvre passait des heures au téléphone pour propager des nouvelles de l'Œuvre qui faisaient s'enthousiasmer tous et chacun. On pourra affirmer qu'il ne s'est jamais reposé et qu'il n'a jamais caché sous le boisseau la lumière reçue de Louis Even qu'il admirait. Il nous avait même confié son désir de travailler à la béatification de ce grand homme de génie qu'il a toujours considéré comme un saint.

Nous pleurons un frère, un grand apôtre, un confident et un ami sincère. Avec une foi inébranlable et un courage indéfectible, honorons sa mémoire en continuant à marcher sur ses pas, assurés de sa présence à nos côtés. Il débordait de générosité et de disponibilité sur la terre. Il n'en sera pas moindre au ciel car tout est divinisé et sanctifié auprès du Dieu Miséricorde.

Nos plus sincères condoléances à sa famille et un merci spécial à sa sœur Jacqueline qui l'a assisté dans ses derniers moments. Marcel, comme tous les Pèlerins de saint Michel à plein temps, était consacré esclave de Marie, c'est-à-dire totalement donné à la Sainte Vierge. Chantons ensemble ce cantique à Marie que nous affectionnons particulièrement, nous, les Pèlerins de saint Michel :

J'irai la voir un jour

J'irai près de son trône

Recevoir ma couronne

Dans l'éternel séjour.

Jocelyne et Jean-Marie Gagnon

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Panier

Dernière parution

Infolettre & Magazine

Sujets

Faire un don

Faire un don

Haut