EnglishEspañolPolskie

Lucien Gaudreault, de St-Félicien, Roberval, décédé

le jeudi, 01 août 2002. Dans Hommage aux Apôtres décédés

Doux Cœur de Jésus, soyez mon amour

Notre bon et fidèle Pèlerin de saint Michel, de St-Félicien de Roberval, Lucien Gaudreault est décédé subitement, d'une attaque cardiaque, le 12 juin 2002.

Cela va sûrement créer un grand vide pour le Mouvement dans la région. Les Pèlerins étaient si habitués d'être reçus chez lui, comme s'ils étaient de la famille, et cela depuis tant d'années. Ce fut d'abord Adjutor, son père, qui portait le flambeau du Crédit Social à St-Félicien. Lucien a marché sur ses traces et il a pris la relève. Nos assemblées avaient lieu chez lui.

Il fut toujours fidèle au Mouvement, il ne se laissait pas influencer par les politiciens. Il portait fièrement le béret blanc. Il faisait du porte en porte pour offrir le journal Vers Demain à ses concitoyens. Il couvrait sa région des circulaires de Vers Demain, à chaque édition.

Notre directeur, feu Gérard Mercier a dû lui serrer la main bien fort en le voyant arriver au Ciel, il fut reçu tant de fois par Lucien Gaudreault.

Madame Gaudreault a toujours appuyé fortement son mari. Elle-même était d'une famille créditiste. Le départ si subit de son mari est sûrement une grande épreuve pour elle.

Nous la consolons par le doux Cœur de Jésus, plein d'amour et de miséricorde pour ses enfants qui l'ont si bien servi sur terre.

Thérèse Tardif


Prions pour ces autres chers défunts

Yvonnus Mainville, de St-Pierre de Montmagny, décédé le 19 juin, âgé de 86 ans.

Il était le fils d'Hébrahim Mainville, l'un des plus anciens créditistes de la région. M. Yvonnus est resté fidèle aux idées de son père et il s'est toujours abonné à Vers Demain avec empressement. Que Dieu lui ouvre son Ciel !

Albert Cossette, d'Amos, est décédé le 14 mars 2002, à l'âge de 92 ans.

Créditiste de la première heure à Amos, il a fait du porte en porte et recevait nos Plein-Temps. Lorsque les Pèlerins de saint Michel avaient exécuté le jeu-mystère de la Naissance de Jésus, à Amos, M. Cosette avait fourni des moutons vivants et il en avait empaillés deux, dont nous nous sommes servis pendant plusieurs années pour notre jeu-mystère et nos crèches de Noël. Retrouvera-t-il ses agneaux au Ciel ? Dieu se souvient de toutes ses charités. Qu'il le reçoive dans son Royaume céleste !

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Panier

Dernière parution

Infolettre & Magazine

Sujets

Faire un don

Faire un don

Haut