EnglishEspañolPolskie

La Reine Victorieuse a rappelé près d'Elle, un de ses chers Fils

Thérèse Tardif le samedi, 01 mai 2004. Dans Hommage aux Apôtres décédés

Son Excellence Mgr Zbigniew Kraszewski, de Varsovie, Pologne, décédé

Avec grand chagrin, les Pèlerins de saint Michel ont appris le décès S.E. Mgr Zbigniew Josef Kraszewski, de Pologne, survenu le 4 avril 2004. Le vénéré prélat était âgé de 82 ans. Il était vicaire général du diocèse de Varsovie-Prague, curé de la paroisse du Saint-Sacrement, de Varsovie, près de la co-cathédrale de Notre-Dame Victorieuse. De 1970 à 1992 il avait été évêque auxiliaire de Varsovie, sous le règne du grand Cardinal Wyszynski. Samedi, le premier mai, une sainte Messe a été célébrée à la chapelle de la Maison Saint-Michel pour le repos de l'âme de ce grand serviteur de Dieu et de sa sainte Mère.

Mgr Kraszewski et Vers Demain

En août 1976, nous avons eu l'heureuse surprise de recevoir une lettre de Mgr Kraszewski, de Varsovie, Pologne, de passage à Hamilton, Ontario. Avec sa lettre, il nous envoyait la traduction française des sublimes « Pensées du Rosaire » reçues par une âme privilégiée, de Pologne, Barbara Klossowna. Il nous demandait de les publier pour en faire profiter le plus d'âmes possible.

Son Excellence ajoutait dans sa lettre : « En Pologne, nous vous estimons beaucoup, Monsieur le directeur, ainsi que vos travaux littéraires et vos précieuses éditions. ».

Dans sa réponse à Son Excellence, madame Côté-Mercier, notre directrice-générale dans le temps, dit que ce livre est une véritable « somme sur le Rosaire ». Se rendant au désir de Monseigneur, elle a fait publier dans le journal Vers Demain et le journal « Michael » une grande partie de ces belles « Pensées du Rosaire » pour l'édification de nos lecteurs. Elle en a fait faire aussi un tiré à part de 4 pages en français et anglais, que nous avons diffusé dans l'univers par millions d'exemplaires.

Cela a contribué à faire connaître la Pologne aux lecteurs de nos journaux et de nos circulaires dans le monde entier.

Le Pape polonais

C'est donc avec une joie débordante que nous avons appris l'élection d'un Pape Polonais, le 16 octobre 1978, fête de saint Michel, du Mont Saint-Michel, en France.

Notre vénéré fondateur, Louis Even, décédé en septembre 1974, suivait avec beaucoup d'intérêt, dans l'Osservatore Romano ou autres revues, les héroïques interventions du grand Cardinal Wyszynski et des autres évêques de Pologne, contre le régime communiste. Et il nous avait fait part qu'il espérait voir un jour, l'un de ces évêques polonais monter sur le trône de Pierre. Son espérance a été comblée au ciel, 4 ans après son décès.

Surpris d'apprendre que Vers Demain était apprécié en Pologne, nous avons regardé dans nos listes, quel était ce personnage qui recevait notre journal Vers Demain dans ce pays en arrière du rideau de fer. Nous avons découvert que c'était le Cardinal Wyszynski, lui-même. Il n'était donc pas étonnant que l'un des évêques auxiliaires de Varsovie lise Vers Demain et l'apprécie à sa juste valeur.

Sous le signe de l'Abondance

Dans une lettre datée du 28 février 1979, madame Côté-Mercier demandait à Mgr Kraszewski s'il connaissait un évêque qui pourrait remettre de main à main, au Saint-Père et à Son Éminence le Cardinal Wyszynski, le livre français, « Sous le Signe de l'Abondance », de Louis Even.

Le 20 avril 1979, nous recevions cette éloquente réponse de Monseigneur : « ...Je vous annonce avec plaisir que je pourrai moi-même remettre ces livres au Saint-Père et à Son Éminence le Cardinal Wyszynski... »

À l'occasion de la première visite du Saint- Père en Pologne, le 2 juin de la même année, Son Excellence remettait les livres à Sa Sainteté le Pape et au Cardinal. Un autre livre « Sous le signe de l'Abondance » était destiné, bien sûr, à Mgr Kraszewski lui-même.

Les Sièges de Jéricho

Du premier au 8 mai 1979, nos amis de Pologne tenaient un congrès du Rosaire, pendant une semaine, au sanctuaire de Notre-Dame de Czestochowa, centre de dévotion mariale des Polonais, afin d'obtenir la faveur que le Saint-Père puisse entrer en Pologne, malgré le régime communiste. Ce qui lui avait été refusé. Le jeudi de leur grande semaine de prière, nos Polonais apprenaient que le Saint-Père avait obtenu son visa. Ils nommèrent ce congrès du Rosaire : « Siège de Jéricho ». Et ils nous y invitaient. Ne pouvant s'y rendre, madame Côté-Mercier, à l'occasion de notre assemblée du mois, le 22 avril, a donné une conférence sur le Saint-Père, le Rosaire et Soeur Faustine, spécialement dédiée aux Polonais et nous l'avons envoyée sur bande magnétique à Monseigneur Kraszewski pour la faire écouter à l'occasion de leur congrès du Rosaire à Jasna Gora.

Par la suite, nous avons décidé de tenir des « Sièges de Jéricho » en union avec les Polonais pour soutenir le Pape et pour obtenir les plus grandes grâces pour le monde. On se souvient que par la puissance de Dieu, les murs de Jéricho avaient tombé, dans l'Ancien Testament.

En 1987, revenant de Rome, Monseigneur Kraszewski nous écrit, en réponse à notre lettre qui lui annonçait la tenue d'un siège de Jéricho au Ghana et à Rougemont :

« Je suis enchanté et heureux de recevoir le magnifique rapport du siège de Jéricho qui s'est tenu à l'église du Christ-Roi, à Accra, Ghana, en Afrique, du 9 au 16 août. Je suis très content que le révérend Père Cyprien Kubic et monsieur Anatol Kaszuck soient chez vous et qu'ils aient pris part à votre « Siège de Jéricho » du 27 septembre au 4 octobre (1987).

« Notre grande force est toujours dans la prière mariale – le Rosaire ! L'année mariale donne à tous les chrétiens la possibilité de prier « Maria Vincit » Marie Victorieuse. C'est ma devise sur mes armoiries, comme évêque. Je suis sûr que bientôt ce mot se réalisera.

« Je vous prie, madame d'agréer l'expression de mes hommages respectueux en la puissante Reine Victorieuse. » Z. J. Kraszewski, évêque.

Victoire de la Reine

En effet, la Reine a obtenu la victoire. Le 11 juillet 1989, nous écrivions à S.E. Mgr Zbigniew Kraszewski :

« Les Pèlerins de saint Michel du Canada se réjouissent des heureux événements qui se produisent en Pologne présentement. C'est le triomphe de la très Sainte Vierge, la Reine Victorieuse de toutes les batailles.

« En union avec leurs amis de Pologne, les Pèlerins de saint Michel, parmi les intentions de leur Siège de Jéricho de mars dernier, l'une des grâces demandées, fut la libération des prisonniers des camps de concentration. Quelques jours après cette semaine de prières, nous apprenions que les prisonniers politiques de la Pologne étaient libérés. Quelle victoire du Ciel !

« Et une victoire encore plus grande, c'est le renversement phénoménal du gouvernement communiste par les forces catholiques, sous la direction de Lech Walesa »

Le Crédit Social en polonais

En 1993, Son Excellence Mgr Zbigniew Kraszewski a daigné publier en Pologne, le livre « Sous le signe de l'abondance, traduit en polonais. Il nous l'annonçait dans sa lettre du 9 avril 1993.

« Nous lui répondions : « Aujourd'hui, 19 avril, le lendemain de la béatification de Soeur Faustine, nous recevons votre aimable lettre nous confirmant votre décision d'éditer le livre « Sous le Signe de l'Abondance » en polonais et nous en sommes très heureux.

« N'est-ce pas providentiel que ce livre soit édité par un évêque dont la devise est « Marie Victorieuse » ? En accordant un système financier juste et sain à la Pologne, Notre-Dame ira jusqu'au bout de sa victoire contre le communiste. »

« Nous aurons un autre « Siège de Jéricho » du 24 septembre au 2 octobre et Votre Excellence peut être assurée que nous aurons comme intention première : « la libération totale de la Pologne de la dictature financière ». Cet honneur revient à votre pays qui a tant souffert de l'oppression de l'ennemi depuis plus de 50 ans. »

Le 12 juin 1994, Monseigneur nous écrivait de nouveau : « Je suis très heureux de savoir que vous êtes contents de la traduction en polonais du livre de Louis Even, « Sous le signe de l'Abondance ». J'ai reçu la bénédiction du Pape Jean-Paul II sur ce livre. »

Un autre bon mot du saint prélat daté du 15 février 1996 : « Je pense que le livre « Sous le Signe de l'Abondance » sera l'aide pour libérer les peuples de la famine. »

Dans les premières pages, S.E. Mgr Z J. Kraszewski présente l'édition polonaise du livre « Sous le Signe de l'Abondance », comme suit :

« Ce que les catholiques ont appris dans la doctrine sociale de l'Église est la voie entre le capitalisme et le socialisme. Depuis plusieurs années cette doctrine est propagée au Canada comme la théorie du Crédit Social. Le livre de Louis Even, « Sous le signe de l'abondance », que je présente aux lecteurs polonais, est un exposé de la doctrine sociale catholique qui n'est pas seulement pour les Canadiens. Ce livre contient beaucoup de matières instructives pour toute personne qui lit et est ouverte aux problèmes sociaux. Ce livre n'est pas écrit seulement pour les grands théoriciens et les universitaires, mais pour tout le monde. C'est pour cela qu'il est précieux pour les Polonais, surtout à l'époque du deuxième miracle de la Vistule que nous vivons présentement. (NDLR : Ce qui veut dire le miracle du renversement du communisme.)

« La Pologne a réussi miraculeusement à gagner sa liberté et sa souveraineté. Après la dévastation du communisme qui nous a tenus captifs pendant tant d'années, nous avons le devoir de choisir le bon chemin de la justice sociale basée sur la doctrine catholique. Je pense que ce livre aidera en grande partie à réaliser cela.

« Je mets les lecteurs sous la protection de "Notre-Dame Victorieuse" qui règne dans la co-cathédrale de Kamionku de Varsovie. » - S. E. Mgr dr Zbigniew Josef Kraszewski, Vicaire général du diocèse de Varsovie-Prague ; curé de la paroisse du Saint-Sacrement de Varsovie, près de la co-cathédrale de Notre-Dame Victorieuse.

Que de reconnaissance nous devons à ce vénérable évêque pour sa collaboration, ses encouragements et ses saintes bénédictions, si souvent répétés. La Reine Victorieuse lui a sûrement réservé un trône près d'Elle, pour lui permettre de continuer à l'aimer, à la glorifier et à la servir sans cesse éternellement.

Thérèse Tardif

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Panier

Dernière parution

Infolettre & Magazine

Sujets

Faire un don

Faire un don

Haut