EnglishEspañolPolskie

Gratien Veilleux ou la grandeur dans la modestie

le mercredi, 01 mai 2019. Dans Hommage aux Apôtres décédés

L’abbé Hubert Kedowide, présentement directeur diocésain de la communication à l’Archidiocèse de Cotonou au Bénin, est un bon ami des Pèlerins de saint Michel. Vicaire à Thetford Mines au Québec pendant quelques années, il était un ami personnel de M. Gratien Veilleux. Voici des extraits de l’hommage qu’il a écrit à l’occasion du décès de M. Veilleux:


J’avais essayé de contacter M. Veilleux au téléphone à plusieurs reprises sur plusieurs semaines sans suite… Ce n’était pas dans ses habitudes. Inquiet, j’ai dû appeler des amis qui m’ont porté la nouvelle de sa convalescence suite à une opération de routine. J’étais alors assez optimiste car, «saint Gratien», comme je l’appelais affectueusement, était un homme débordant d’énergie. Il semblait être nanti d’une vigueur d’éternelle jeunesse. La nouvelle de son départ pour l’Eucharistie éternelle a été pour moi une immense surprise me donnant l’impression déconcertante de l’inefficacité de mes prières pour sa guérison. À vrai dire, cette disparation demeure encore, pour moi, comme un rêve. Je souffrirai longtemps de la seule personne qui, depuis que je suis missionnaire dans mon pays natal, me téléphone régulièrement. Naufragé de douleur mais pèlerin d’espérance avec le sentiment d’une immense perte, je me fais le devoir filial de confier à l’écriture le témoignage de tant de souvenirs désormais inscrits en lettres indélébiles dans mon cœur.

En 2009 quand j’arrivais pour la première fois dans la ville de Thetford Mines comme vicaire à la paroisse Saint-Alexandre, Gratien et sa chère épouse Laure étaient parmi les tous premiers à m’adopter. Ils m’ouvrirent les portes de leur maison et m’accueillirent sans protocole à leur table pour partager le pain de l’amitié. (...) Ce qui m’émerveillait le plus, c’est l’amour qu’il avait pour sa ville : Thetford Mines. Il était comme un Thetfordois accompli, très engagé, infatigable bâtisseur, intrépide travailleur qui m’a toujours donné l’impression d’une vigueur intarissable. Il connaissait le monde et l’histoire de chacun comme il pouvait raconter avec délice l’évolution de cette région.

Il n’était pas l’homme des grands discours mais plutôt un être très dynamique avec une intelligence très pratique, une agilité à tout faire, véritable homme-orchestre. Je m’incline devant la mémoire d’une vie si hautement accomplie digne d’être imitée et présentée comme modèle à la postérité. Oui, «héritiers d’un sillon de l’histoire, soyons témoins et bâtisseurs ».

Gratien Veilleux était véritablement un être de bien entièrement consacré au service des autres. Contrairement à ce qu’on pouvait penser, il vivait avec sa chère Laure très modestement. Il avait certes les moyens de vivre dans le luxe mais on dirait qu’il travaillait pour les autres.

La messe était son viatique et il était prêt à faire des kilomètres pour aller à la messe à un autre endroit lorsqu’il arrivait des modifications d’horaires de messes sur sa paroisse. (...) Gratien aimait lire et faire lire les documents qui parlaient de l’au-delà. Il était peiné de voir notre monde de plus en plus insensible à Dieu et à l’Église. Avec Gratien Veilleux, et par les nombreuses lectures qu’il partageait avec nous, nous avons appris qu’à la suite du Christ, il ne fallait jamais démissionner ni capituler quel qu’en soit le prix à proclamer que Jésus-Christ nous a aimés et s’est livré en rançon pour nos péchés.

Lorsqu’on a eu la chance de connaître une personnalité aussi forte que Gratien, on ne peut que constater très rapidement que l’amour du Christ, de l’Église, de sa famille et de sa région résumait toute son existence. Sa vigilance à garder sa lampe allumée jusqu’à la rencontre ultime de son Sauveur était au cœur de tous ses engagements au jour le jour. Assurément, l’Église de Dieu qui est à Thetford Mines perd l’un de ses plus vaillants serviteurs de la Parole de Dieu. Cependant, c’est dans l’espérance, malgré l’intense douleur qui nous étreint, que nous acceptons de le redonner à Dieu parce que nous savons qu’il est déjà pour nous un véritable et puissant intercesseur.

Aujourd’hui, c’est à notre tour de prier pour lui en vue de sa rencontre amicale avec son Sauveur et son Rédempteur: Souviens-toi, Seigneur de ton serviteur, notre ami Gratien que tu as appelé à toi. Accorde-lui de participer à la résurrection de ton fils le jour où le Christ, ressuscitant les morts, rendra nos pauvres corps pareils à son corps glorieux.

C’est notre prière pour notre ami Gratien qui marche désormais dans la lumière du Christ et contemple sa gloire. Ce n’est plus sa voix que nous entendrons mais son cœur qui nous parle du silence de sa mort. À nous maintenant de continuer à marcher sur le chemin de la foi avec le désir ardent de nous retrouver un jour avec notre cher «saint Gratien» dans la félicité éternelle où Dieu sera tout en tous. v

Abbé Hubert Kedowide

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Panier

Dernière parution

Infolettre & Magazine

Sujets

Faire un don

Faire un don

Haut