EnglishEspañolPolskie

Gratien Veilleux – 1932-2019

Par Jocelyne Fecteau-Gagnon, Jean-Marie Gagnon le mercredi, 01 mai 2019. Dans Hommage aux Apôtres décédés

Grand apôtre et bienfaiteur de Vers Demain

Gratien VeilleuxM. Gratien Veilleux, de Thetford Mines, est décédé le 9 avril 2019, à l’âge de 87 ans. « Bienheureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés. »

Un grand apôtre nous a quittés, à l’aube du 9 avril, dans la paix et la sérénité pendant ce mois qui fête la Résurrection du Christ, fondement de la foi. Il est allé rejoindre son épouse, sa chère Laure qui était de l’or pour lui. Depuis son décès, il y a tout juste deux ans, il n’en parlait jamais sans verser quelques larmes. Ils sont enfin réunis dans la félicité éternelle, dans le beau Ciel du bon Dieu.

M. Gratien Veilleux était un homme d’affaires très connu et apprécié dans son milieu. (Il était propriétaire d’une entreprise d’entretien d’immeubles, et une autre d’agents de sécurité, totalisant plus de 600 employés.) Très humble, il était toujours disponible pour faire la Croisade du porte à porte dans les familles de Thetford Mines. Dans chaque foyer, il ne manquait jamais de faire réciter au moins un Ave Maria. Après la prière, il s’exclamait avec son beau sourire : « C’est peut-être cela qui nous manquait pour aller au ciel ». Il était habité d’un fervent désir de sauver toutes les âmes car à chaque fois que nous le rencontrions, il nous confiait avec son cœur passionné d’apôtre : « Tout le monde doit aller au ciel ; pas un ne doit se perdre ». M. Gratien assistait à la sainte messe tous les jours même s’il devait pour cela parcourir de grandes distances. Il était un homme de foi, charitable, toujours joyeux ; il rayonnait le Christ et le portait aux autres par sa bonté et sa grande délicatesse.

Depuis dix ans, mon mari l’accompagnait à la Croisade du Rosaire et il a été bien souvent témoin des générosités de notre cher ami. Une dame âgée le remerciait de lui avoir apporté du bois de chauffage. Une autre soulignait qu’elle avait beaucoup apprécié le bon sirop d’érable qu’il lui avait offert gracieusement. M. Gratien était aussi un grand bienfaiteur de l’œuvre des Pèlerins de saint Michel. Il aimait tellement son Vers Demain. Il nous téléphonait souvent pour communiquer son appréciation après avoir parcouru sa revue. « Que serions-nous devenus si nous n’avions pas connu Vers Demain ? » nous répétait-il souvent avec des larmes dans les yeux.

Malgré toutes les adversités que l’œuvre a rencontrées au fil des ans, il n’a jamais perdu confiance aux directeurs de Vers Demain. Il leur a toujours voué un soutien indéfectible. Étant un homme d’affaires important, il avait beaucoup de relations. Il les abonnait tous à notre belle revue Vers Demain. Personne ne lui refusait car il était tellement convaincu de l’importance et du bien-fondé de répandre la grande lumière de la Démocratie Économique. Personne ne doit mourir de faim sur une terre qui surabonde de produits. Quelle absurdité ! Répétait-il à qui voulait l’entendre.

Mon mari et moi sommes allés le saluer à l’hôpital quelques jours avant son décès. Ce fut une grande consolation pour nous. Il était très paisible et souriant ; il s’est même permis de faire des petites réflexions amusantes. Quel homme grand devant la mort ! De sa voix éteinte, il répétait : « Je vous aime ». Oui, M. Veilleux aimait beaucoup les Bérets Blancs, ses amis fidèles. À son exemple, continuons notre beau combat pour changer ce système financier vicié et pourri qui empoisonne l’existence et la qualité de vie de milliards de personnes sur la terre.

Nous nous unissons donc à tous les Pèlerins de saint Michel à Rougemont et du monde entier pour offrir nos sincères condoléances à ses enfants qu’il aimait tant ! Bruno, Sylvie, Charlotte, Simon et Marie-Claude. Nous vous entourons de notre profonde affection. Au ciel, au revoir, cher M. Veilleux !

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Panier

Dernière parution

Infolettre & Magazine

Sujets

Faire un don

Faire un don

Haut