EnglishEspañolPolskie

Dans votre bonté, Seigneur, accueillez-les parmi les saints de votre Paradis

le vendredi, 01 mars 2002. Dans Hommage aux Apôtres décédés

Prions pour nos chers Pèlerins de saint Michel défunts

Madame Marie-Ange Bachand

Marie-Ange Bachand, (Philippe) de Longueuil, est décédée le beau jour de l'Épiphanie, le 6 janvier 2002, âgée de 76 ans. Une grande dame, distinguée, mais d'une humilité sans égale. Elle était fortement attachée à notre Œuvre. Elle aimait se dévouer pour elle. Malgré son âge et des jambes qui la faisaient souffrir, elle accompagnait nos Pèlerines à plein temps à la Croisade du Rosaire, de porte en porte, les samedis. C'était sa joie ! Sa bonté et sa douceur gagnaient les gens.

Sa présence à nos assemblées était régulière, elle aurait été peinée de ne pas être là à une assemblée mensuelle. Une bonne amie que nous aimions beaucoup et qui nous le rendait bien. Merci, mon Dieu, d'avoir donné à notre Œuvre cette âme si généreuse. Elle fut pour nous un modèle de sagesse. Qu'elle partage éternellement le bonheur de Marie et des saints Anges, ses saints et glorieux Patrons. Le 3 février, la sainte Messe a été célébrée à la Maison Saint-Michel pour l'âme de Mme Bachand.


Madame André Beaulieu

Madame Élise Beaulieu (André), de Noëlville, Ontario, décédée à 59 ans, le 26 janvier 2002. Une sainte Messe pour le repos de son âme a été célébrée à la Maison Saint-Michel, à Rougemont, par le Père Edmond Brouillard, o.m.i., vendredi, le 15 février. Noëlville est le château-fort du Crédit Social dans la région de Sudbury. Les grandes familles Beaulieu et Séguin ont toujours tenu bien haut le flambeau du Mouvement. Madame Élise Beaulieu faisait partie du groupe, son mari André est le fils de feu Isidore Beaulieu, frère d'Albert Beaulieu et beau-frère de Jean Séguin. Ce dernier était le père de notre Florentine Séguin, Pèlerine à plein temps depuis 47 ans. Les Pèlerins à plein temps étaient toujours bien reçus chez M. et Mme André Beaulieu. Toute la famille participait à la distribution des circulaires avec l'équipe de M. et Mme Paul-Émile Julien. Ces familles sont une bien grande richesse pour le Mouvement de Vers Demain. Il plut à Dieu de rappeler Élise à Lui plus tôt que sa famille l'aurait voulu. Elle a accepté le sacrifice. Elle a demandé elle-même à recevoir le sacrement des malades et la Sainte Communion, puis avec un beau sourire elle a regardé, l'un après l'autre, son cher époux, ses enfants bien-aimés et les autres qui l'assistaient, puis elle est tombée dans un profond coma. Peu de temps après, elle offrait à Dieu sa belle âme bien préparée. Nous partageons la douleur de la famille et nous prions avec elle.


Madame Odilon Vachon

Madame Odilon Vachon, d'East Broughton, Beauce, est décédée le 17 octobre 2001, à 89 ans et 4 mois. Elle était la mère de M. l'abbé Roger Vachon et la belle-sœur de Rosaire Vachon, notre bon créditiste, de Chelmsford, Ontario. Du bon pain de chez nous, cette chère madame Vachon. Elle était créditiste dans le fond de l'âme. Le premier salut qu'elle adressait aux Pèlerins de passage chez elle : « Comment est-ce que ça va dans l'abonnement ? » Elle était intéressée au développement de l'Œuvre. Sa maison était chaleureusement ouverte aux Pèlerins. C'était le lieu de rencontre des Pèlerins qui allaient faire le porte en porte dans la région. La table était toujours bien garnie pour les recevoir. C'était son plaisir. Elle et son mari, décédé depuis plusieurs années, étaient parmi les premiers créditistes de la Beauce. Ils étaient tous les deux de fervents propagandistes. M. Vachon était garagiste et il réparait nos automobiles gratuitement. Il abonnait à Vers Demain les gens qui venaient à son garage.

Après l'envolée au Ciel de son mari, Madame Vachon a continué ses charités envers le Mouvement. Elle avait toujours quelques abonnements et de la finance à remettre aux Plein-Temps de passage chez elle. Réjean Lefebvre, Diane Guillemette et moi-même avons bénéficié de ses bontés. Nous sommes arrêtés chez elle en allant tenir les assemblées mensuelles de la Beauce. Elle nous a reçus à dîner, puis elle nous a amenés au magasin de chaussures de sa fille et elle nous a acheté, à chacun, une paire de souliers. Que de remerciements, nous lui devons ! Une semaine avant son décès, Élie-Ange Fortin, notre Plein-Temps, est arrêté la visiter. À son arrivée, elle était dans le coma. Sa fille a fait approcher M. Fortin près du lit de la mourante. M. Fortin et les deux dames présentes ont récité une dizaine de chapelet. À la surprise de tous, madame Vachon s'est ouvert les yeux et elle a donné la main à M. Fortin. Elle est décédée peu de jours après. Elle s'est présentée devant Dieu les mains chargées de mérites. Une bonne et sainte maman qui, rendue au Ciel, sans doute déversera encore ses bontés sur le Mouvement. Une Messe a été célébrée pour elle à la Maison Saint-Michel, le 20 janvier 2002.


Lionel Thivierge

Lionel Thivierge, de Thetford, est décédé samedi, le 29 décembre 2001, âgé de 85 ans. Un autre excellent créditiste qui a bien aimé le Mouvement. Il en parlait sans relâche autour de lui, pour passer aux autres la lumière qui l'avait si bien éclairé lui-même. Il était toujours présent aux assemblées de Thetford et de Rougemont. Souvent, il avait à remettre quelques abonnements à Vers Demain, accompagnés d'un don personnel. Un homme bon et distingué, sa présence encourageait les autres Pèlerins. Une sainte Messe a été célébrée, à la Maison de l'Immaculée, à Rougemont, le 19 janvier, pour le repos de l'âme du cher défunt. Qu'il retrouve maintenant dans la gloire du Ciel, le centuple de ses charités.


Alphonse Guillemette, de Sherbrooke, est décédé le 4 février.

Il avait atteint l'âge vénérable de 90 ans, le 25 janvier. Il était le père bien-aimé de Diane, notre ardente et dévouée Pèlerine de saint Michel à plein temps, depuis 27 ans.

Il a donné au pays une belle famille de 12 enfants : Germaine, Clément, Herman, Benoît (décédé à 22 ans), Roger, Robert, Françoise, Diane, Jean-Marc, Angèle, François et Mario.

M. Guillemette se portait assez bien encore, jusqu'à la dernière semaine avant son décès. À l'occasion de notre assemblée du mois, le 27 janvier, ses enfants sont venus avec lui fêter son 90e anniversaire de naissance à la Maison de l'Immaculée, à Rougemont. Comme s'il était venu faire ses adieux à Diane et à tous les Pèlerins.

Il est allé rejoindre sa sainte épouse qui l'avait devancée au Ciel, il y a 6 ans. Sur terre, il ne la quittait jamais.

Tous deux étaient des piliers de Vers Demain, à Sherbrooke. Malgré la grande charge familiale, ils trouvaient du temps à donner à l'apostolat de porte en porte. Les Pèlerins de passage étaient accueillis à leur table comme s'ils étaient de la famille. Ils se réunissaient nombreux chez eux pour organiser le porte en porte et la distribution des circulaires. Au congrès de 1975, M. et Mme Guillemette avaient hébergé, pour la nuit, la moitié d'un autobus de Pèlerins.

La spécialité de monsieur Guillemette était de distribuer des circulaires de Vers Demain. Il en a distribué à profusion. Il se faisait aider par ses enfants. Combien de fois ils ont couvert la ville de Sherbrooke, en déposant dans chaque boîte aux lettres, de porte en porte, rue par rue, toute nouvelle circulaire éditée par Vers Demain. Que de dévouement !

Louis Even et Gérard Mercier devaient être là à la porte du Ciel pour le recevoir et le présenter au Père.

« Le juste germera comme le lis, il fleurira éternellement devant le Seigneur, planté dans le parvis de la maison de notre Dieu... »

À l'occasion de notre assemblée du mois, le 24 février, la sainte Messe a été célébrée à la Maison de l'Immaculée, pour le repos de l'âme de ce fervent apôtre de Vers Demain.

Que Marie, notre Reine céleste, console, avec la tendresse de son Cœur de Mère, nos chères familles éprouvées.

Thérèse Tardif

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Panier

Dernière parution

Infolettre & Magazine

Sujets

Faire un don

Faire un don

Haut