EnglishEspañolPolskie

Auguste Jeannière, St-Macaire, France, décédé

le jeudi, 01 août 2002. Dans Hommage aux Apôtres décédés

Saint Michel lui a ouvert les portes du Ciel, le 8 mai.

M. Auguste Jeannière, de St-Macaire en Mauges, France, est décédé, à l'âge de 76 ans, le 8 mai, en la fête de saint Michel du Mont Gargano, en Italie. C'est le saint Michel de San Damiano. M. et Mme Jeannière étaient des fervents de San Damiano. C'est précisément en la fête de saint Michel du Mont Gargano, le 8 mai 1968, que nos directeurs-fondateurs se sont rendus providentiellement à San Damiano. Ils étaient allés en France pour une tournée d'assemblées. Mais la grève générale les avait paralysés. Impossible de tenir les réunions. Ils s'étaient réfugiés à Versailles, chez Mlle Marie Lesage. Arriva un monsieur qui leur a offert d'aller à San Damiano pour la fête de saint Michel. Ils reçurent de la Maman Céleste un beau message pour le Mouvement. Et c'est là, à San Damiano, qu'ils rencontrèrent un bon nombre des meilleurs catholiques de France.

Le fait que M. Auguste Jeannière se soit envolé au Ciel le jour de la fête de saint Michel, est pour nous une grande consolation. C'est saint Michel lui-même qui est venu le cueillir pour le conduire dans la céleste félicité.

Rien n'est fait par hasard dans les plans de la Providence. Saint Michel interpelle les Français. Ils étaient dans le désarroi après les élections du 5 mai. Saint Michel ne veut-il pas leur dire qu'il ne les abandonne pas ? Ne veut-il pas leur dire, de se tourner vers la solution qu'apportent les Pèlerins de saint Michel pour régler les graves problèmes économiques et politiques de leur pays ? En tout cas, un Pèlerin de saint Michel qui s'envole au Ciel en la fête de Saint Michel, c'est beau ! C'est consolant !

M. Jeannière et son épouse tenaient bénévolement le bureau des Pèlerins de saint Michel, pour la France, depuis 1986. Avec quelle application, ils s'acquittaient de leur tâche ! Rares étaient les erreurs.

M. Jeannière était aussi un apôtre du porte en parte pour le journal Vers Demain. Ses samedis étaient consacrés à cet apostolat. Il avait aussi levé autour de lui une équipe avec qui il distribuait les circulaires de Vers Demain pour éclairer la population sur la source de la misère dans le monde. Toutes les fins de semaine, il était à la distribution de circulaires avec son équipe. Que de dévouement !

Depuis 1985, M. Jeannière est venu plusieurs fois assister à nos congrès au Canada. Il était si généreux qu'il payait lui-même ses billets d'avion.

Nous lui avons demandé de se procurer un télécopieur pour faciliter la correspondance avec notre bureau au Canada. Il s'est procuré le télécopieur, mais nous n'avons jamais reçu la facture.

C'était un homme qui ne prenait jamais pour lui, il ne savait que donner. Son départ est une lourde perte pour le Mouvement en France.

M. Jeannière était bien préparé pour traverser le voile qui nous sépare de l'au-delà, il a reçu les derniers sacrements. Il a eu de très belles funérailles, parents et amis sont venus nombreux rendre un dernier hommage à ce grand apôtre qui avait parcouru de long en large, la Vendée, le Maine-et-Loire et la Loire-Atlantique, ne regardant jamais ses fatigues.

Quelle consolation de penser qu'il fait partie maintenant de l'armée de saint Michel au Ciel. Quelle puissance il aura désormais ! Nous lui demandons de ramener la France à sa mission de « Fille aînée de l'Église ». Et aussi de nettoyer la politique si désuète.

Thérèse Tardif

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Panier

Dernière parution

Infolettre & Magazine

Sujets

Faire un don

Faire un don

Haut