EnglishEspañolPolskie

Bien comprendre ce que Schwab et la clique de Davos nous préparent

le lundi, 01 août 2022. Dans Gouvernement mondial

Le projet d'identité numérique et de monnaie numérique ne se limite pas seulement au Canada, mais aussi au reste du monde, y compris la France et toute l'Europe. Voici ce qu'écrit à ce sujet Alain Falento dans un article daté du 29 juin 2022 intitulé « Bien comprendre ce que Schwab et la clique de Davos nous préparent » :

Dans un livre d'une médiocrité inouïe, « La Grande réinitialisation », Klaus Schwab se fait le porte-parole de cette hyperclasse et nous décrit en détail le monde dystopique qu'il nous réserve. (…)

Il prend acte du fait que les dettes, publiques et privées, sont devenues insoutenables dans le monde occidental. Par conséquent, il nous propose de supprimer les nations et de les remplacer par un Gouvernement Mondial dans lequel siègeraient bien entendu lui et ses amis de l'hyperclasse. Toute forme d'élection serait bien entendu supprimée. Il faut laisser les savants gérer la situation.

En ce qui nous concerne, Schwab et ses amis proposent ni plus ni moins de supprimer la propriété privée ainsi que toute forme de liberté individuelle. Pour ce faire, ils envisagent un contrôle social total via une numérisation complète de la société, jusqu'au moindre recoin de notre existence. Le slogan est d'ailleurs déjà prêt : « Vous ne posséderez plus rien, mais vous serez heureux ». (...)

En réalité ce qui importe dans ce passe vaccinal, c'est plus sa technologie que son utilisation. Tous les passes vaccinaux, dans les différents pays de l'Union Européenne, ont en effet été construits dans le sens d'une interopérabilité entre États.

Le développement de cette technologie s'inscrit dans la continuité d'une Directive Européenne qui décrète une digitalisation à marche forcée de tous les États européens, dans tous les domaines publics et privés. La création d'un porte-document numérique a donc été lancée.

D'ici 2024, il a été demandé à tous les pays de l'Union Européenne de mettre en place une identité numérique (ce que la France s'est bien entendu empressée de faire). Il est précisé que, pour votre bien-être et votre sécurité, pourront être ajoutées à ce porte-document numérique toute forme de pièces relatives à son détenteur (dossier médical, permis de conduire, dossier fiscal, impôts, etc.).

Tout ceci n'est pas de la science-fiction, ni ne relève du complotisme. C'est écrit noir sur blanc dans le projet de Directive de la Commission Européenne. Et il faut se rappeler que de par les traités européens elle sera donc automatiquement transcrite en droit français. Il est impossible de s'y opposer. (...)

Vous ne le savez peut-être pas, mais depuis 2019, la BCE (Banque Centrale Européenne), à l'instar de presque toutes les autres banques centrales, s'est lancée dans le développement d'une Monnaie Numérique de Banque Centrale (MNBC) qui sera mise en circulation dans les plus brefs délais.

Que l'argent liquide soit appelé à disparaître, tout le monde a bien compris que cela arriverait. Mais pour quelle raison créer une monnaie numérique alors que nous avons déjà des cartes de crédit et que l'argent déposé sur notre compte est déjà numérique dans les faits ?

Pour répondre à cette question il faut se pencher sur la nature exacte et les propriétés de cette MNBC. Un détail aurait dû alerter les observateurs avertis de ces technologies : il est prévu que le porte-document d'identité numérique dont nous avons parlé précédemment puisse également être utilisé comme portefeuille numérique et moyen de payement !

Il semble que la BCE a simplement omis de préciser un petit détail qui a son importance quant à cette MNBC ; en effet, en plus d'être numérique, cette monnaie est aussi programmable.

C'est-à-dire que contrairement à une carte de crédit, l'utilisation de cette monnaie numérique pourra être conditionnée au profil du détenteur.

Vous êtes en retard sur le contrôle technique de votre véhicule ? Vous ne pourrez pas acheter de carburant à la station-service. Toutes les formes de restrictions administratives les plus vicieuses pourront vous être appliquées sous forme de restriction à la consommation, comme l'interdiction d'acheter une petite chopine pendant la période de Ramadan par exemple.

D'un point de vue économique c'est beaucoup plus grave. En réalité, cette Monnaie numérique programmable ne peut plus être considérée comme une monnaie à part entière. Sans vous le dire, on aura ainsi converti vos euros en tickets de rationnement à la tête du client, suivant des critères qui vous échapperont totalement.

En réalité nous nous dirigeons tout droit vers une économie de rationnement qui ne dit pas son nom, où toutes les brimades et punitions possibles et imaginables pourront être appliquées à tout citoyen en un clic de souris.

Si vous pensez que tout ceci n'est que du complotisme ou du conspirationnisme, malheureusement la réalité va très bientôt dépasser la fiction. Le gouvernement commence déjà, tout doucement, à nous préparer un rationnement énergétique.

Quant à Klaus Schwab, il est très sensible à l'écologie et à la préservation de la Nature. Après avoir sillonné la planète en avion et dégusté les mets les plus délicats dans tous les palaces du monde pendant toute sa vie, il en a conclu que polluer ce n'est pas bien. Alors vous les crasseux, en attendant de déterminer comment seront recyclés les déchets humains que vous êtes, après vous avoir spolié de vos biens et de vos droits, on va commencer par vous empêcher de polluer davantage.

Il a donc annoncé cette semaine avoir conclu un accord avec Mastercard pour le développement d'une carte de crédit programmable qui tiendrait compte du bilan carbone du détenteur et pourrait ainsi l'empêcher d'acheter de la viande ou un billet d'avion en cas de dépassement du crédit alloué.                                   

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Panier

Dernière parution

Infolettre & Magazine

Sujets

Faire un don

Faire un don

Haut