EnglishEspañolPolskie

Rechristianiser la Politique

Gilberte Côté-Mercier le jeudi, 01 août 2002. Dans Catéchèses et enseignements

Paroles de Gilberte Côté-Mercier

Abonner à Vers Demain "Le programme précis que je te suggère c'est :

1) Ne pas manquer une seule occasion d'abonner autour de toi. Tu as toujours des blancs d'abonnements dans ta poche. Et tu guettes tout le monde.

2) Aller visiter des familles. Pour cela, tu fixes un soir ou plus par semaine pour des visites, prospects ou porte en porte. C'est très bon de chercher un compagnon qui aura aussi son objectif à atteindre. Le plus sûr de tout, c'est de donner tes fins de semaine avec une équipe de Pèlerins. Alors, tu profites du stimulant que t'apportent les autres.

"Il y en a qui sacrifient leurs fins de semaine depuis des années. Ils continuent. Pourquoi pas toi-même ? Donne au moins tes samedis. Le samedi est la meilleure journée de la semaine pour les résultats. S'il n'y a pas d'équipe régulière dans ta paroisse, tu n'as qu'à te joindre un compagnon et l'équipe est née."

Une Cité chrétienne

"Alors seulement, dit encore Mme Gilberte Côté-Mercier, tu pourras dire que tu livres le combat. Il ne peut y avoir de combat sans combattants. Et c'est un honneur de se trouver parmi les combattants dans une grande bataille. Un duel à en finir se déroule actuellement dans le monde, le duel du peuple chrétien contre les ennemis de la cité chrétienne.

"Depuis la Révolution Française, les nations de notre Occident malheureux ont fait toutes les pirouettes possibles. Élections dans de fausses démocraties, dictatures nationalistes ou internationalistes, dictature financière. Le tout sournoisement mené par la franc-maçonnerie, Église de Satan...

"La Révolution Française inaugurait une politique nouvelle pour l'Europe, la séparation de l'Église et de l'État, une politique « Dehors le Christ ! Dehors des parlements, le Christ ! Puis, dehors des écoles ! Dehors des hôpitaux ! Dehors des affaires ! Dehors des maisons ! Dehors des cœurs, le Christ ! Il ne reste plus qu'à réclamer, dehors de l'Église, dehors de l'Eucharistie même ! » comme ne craignent pas de le hurler les progressistes cachés partout.

"L'Église de Satan a atteint son objectif de déchristianiser les Occidentaux. Elle a commencé par déchristianiser la politique. Maintenant, tout est déchristianisé.

"Ceux qui savent qu'il faut des changements politiques pour que les familles retrouvent le bonheur dans les pays, doivent admettre qu'il n'y a qu'un moyen de changer la politique, c'est de la rechristianiser. C'est une Cité chrétienne qu'il faut rebâtir. Rien de moins.

Travail personnel

"Bâtir une Cité chrétienne, qu'est-ce que ça peut bien signifier ?

"C'est d'abord et avant tout y mettre des chrétiens. Après la mort du Christ, les premiers chrétiens ont commencé à édifier une chrétienté, en vivant eux-mêmes en chrétiens. La chrétienté commence avec chacun de nous, chez moi, en mon âme. Je vis dans le Christ. Je vis dans la Cité temporelle. C'est tout un. Et de la sorte, la Cité commence à devenir chrétienne. Mon exemple et ma parole entraîneront les autres.

"Sans doute, pour que la cité chrétienne soit plus parfaite, il faut que les lois soient d'inspiration chrétienne. Lorsque l'empereur se convertit, c'est un grand pas vers la cité chrétienne. Le chrétien doit viser à cet objectif de gagner les pouvoirs publics au christianisme.

"Les moyens à la disposition du chrétien pour influencer les pouvoirs politiques, les moyens temporels politiques, quels sont-ils ? Sûrement pas les élections... Les élections ne changent rien du tout dans la politique. Elles donnent simplement l'illusion d'un changement à un peuple non averti.

"Quels moyens reste-t-il au peuple ? Il reste à chaque chrétien après s'être lui-même converti, il lui reste le moyen de proclamer la vérité politique aussi fort que possible. Être témoin de la vérité jusqu'en politique, même en politique.

"La vérité seule nous rendra libre. Le chrétien ne peut se mettre au service de l'erreur, du mensonge. Pas plus en politique qu'ailleurs. Et s'il a des ambitions de patriote, il ne peut prétendre l'être en sacrifiant la vérité, en la taisant. Le patriote d'aujourd'hui est celui qui proclame le plus haut possible la vérité qu'il connaît. C'est ainsi qu'il sauve son pays.

"La vérité politique, il faut la dire, et il faut la vivre. Et la vérité réclame des soldats. La vérité politique réclame des soldats, des saints, des martyrs."

Gilberte Côté-Mercier

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Panier

Dernière parution

Infolettre & Magazine

Sujets

Faire un don

Faire un don

Haut