EnglishEspañolPolskie

Que les anges, les saints et les hommes glorifient Dieu !

le mardi, 01 janvier 2002. Dans Église catholique romaine

Paix sur la terre aux hommes de bonne volonté !

Lorsque la nouvelle de la naissance du Sauveur fut apportée aux bergers par un ange, tout un choeur d'anges vint se joindre à l'Annonciateur, chantant un cantique qui commençait par :

"Gloire à Dieu aux plus haut des cieux !"

Et après cela, les anges ajoutèrent :

"Paix sur la terre aux hommes de bonne volonté !"

Gloire à Dieu, d'abord ; paix aux hommes ensuite. C'est bien là l'ordre qui convenait à un choeur d'anges. Et c'est bien aussi l'ordre qui nous convient, à nous, hommes appelés à vivre éternellement dans la compagnie des anges.

Nous pouvons avoir bien des choses à dire aux hommes, des bonnes choses ; bien des souhaits à leur faire, des bons souhaits. Mais il faut commencer par rendre hommage à Dieu, le Créateur des hommes, comme il fut le Créateur des anges.

C'est d'ailleurs l'ordre dans lequel Notre-Seigneur lui-même nous a enseigné à prier. Dieu d'abord : "Que votre Nom soit sanctifié ; que votre Règne arrive ; que votre volonté soit faite. Après cela seulement, demander pour nous, hommes, le pain quotidien, la rémission de nos péchés, la protection contre les tentations du démon, la délivrance du mal.

Ainsi devons-nous faire à Noël et au premier de l'An nouveau. Nos premiers souhaits vont à Dieu ; qu'll soit glorifié ! Que les anges, que ses saints, que nous de la terre, que toutes les créatures glorifient Dieu, le Père, le fils et le Saint-Esprit !

Puis nos souhaits vont à nos frères. Souhaits qui s'expriment par des mots bien simples, mais chargés de tout ce que notre coeur peut y mettre : un Noël et une nouvelle année de sainteté, de joie et de bonheur.

L'étoile de Bethléem Messagère d'espérance

Voici des paroles de Sa Sainteté Pie XII, dans son radio-message de Noël au monde entier, le 24 décembre 1941, alors que la guerre affligeait l'Europe. Ce message d'espérance nous fortifiera en cette période inquiétante :

L'étoile, indicatrice de la crèche du Rédempteur nouveau-né, resplendit encore merveilleuse après vingt siècles, au ciel de la chrétienté. "Que les nations s'agitent et que les peuples conspirent contre Dieu et contre son Messie" (Ps., 1-2) : à travers les tempêtes du monde humain, l'étoile n'a pas connu, ne connaît pas et ne connaîtra pas de couchant ; le passé, le présent et l'avenir sont à elle. Elle avertit de ne jamais désespérer ; elle resplendit sur les peuples, même quand se font plus denses au-dessus de la terre, comme sur un océan qui fait mugir la tempête, les sombres ouragans générateurs de carnages et de misères.

Sa lumière est une lumière de réconfort, d'espérance, de foi inébranlable, de vie et de certitude du triomphe final du Rédempteur ; lumière qui, comme un torrent sauveur, débordera en paix intérieure et en gloire pour tous ceux qui élevés à l'ordre surnaturel de la grâce, auront reçu le pouvoir de devenir enfants de Dieu, parce que nés de Dieu.

Aussi, Nous, en ces temps amers de bouleversements nés de la guerre, sommes tourmenté de ce qui vous tourmente, affligé de ce qui vous afflige, Nous qui vivons comme vous dans le lourd cauchemar d'un fléau..., nous aimons, avec le coeur ému d'un père, à vous adresser la parole pour vous exhorter à rester forts dans la foi, pour vous communiquer le réconfort de cette espérance et de cette servitude véritables, surabondantes, divinisantes, qui rayonnent de la crèche du Sauveur nouveau-né.

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Panier

Dernière parution

Infolettre & Magazine

Sujets

Faire un don

Faire un don

Haut