EnglishEspañolPolskie

Notre peuple se laisse emporter par le flot impur

le samedi, 01 mars 2003. Dans Église catholique romaine

Le Créateur anéantit les peuples qui outragent ses lois

Sous l'égide de Notre-Dame, lançons une campagne de prières, de sacrifices et de modestie chrétienne

Alors que l'immodestie dans le vêtement, une des principales causes de la décadence des mœurs de notre société, est devenue de nos jours un mode de vie, nous jugeons à propos de reproduire le texte suivant, extrait d'une brochure, « Le Sacré-Cœur, Digeste du Sacré-Cœur », publiée jadis par les Pères Assomptionnistes du Montmartre canadien, Sillery, Québec, numéro de juillet 1957 :

Le mal de notre temps

Un miracle !... Il en faudrait un chez nous pour remporter la victoire sur le cancer social de la luxure, nourrie par l'immodestie scandaleuse et la pornographie diabolique. Il faudrait un miracle pour sauver ce qui est presque perdu : la pureté. La luxure anéantit un peuple et précipite les âmes en enfer. "Les péchés qui conduisent le plus d'âmes en enfer sont les péchés de la chair", dit Notre-Dame de Fatima. Et le démon, corrupteur de toute la terre, le sait. Or la luxure est le mal numéro un de notre temps. Elle est la mort de la foi.

L'immodestie

« J'ai vu Satan. Je l'ai vu dans la femme innombrable, en chair et en os, qui chrétienne ou païenne, séditieuse et scandaleuse, passe dans la rue, vit chez elle, parmi ses enfants, se présentant dans des spectacles affublée de vêtements dits "déshabillé", dénommés par des commerçants "tentations" ; « les raccourcis indécents, robes et shorts, les décolletés audacieux, la nudité complète des bras et des jambes, les transparents et les vêtements si serrés qu'ils semblent faits pour mettre davantage à la vue ce qu'ils devraient voiler » : ces expressions sont du document des Évêques du Canada du 15 mars 1956. Un mot le résume : l'immodestie, cause du péché de la chair.

Ces personnes, qu'elles le sachent ou non, sont des démons vivants qui scandalisent hommes et enfants. Le vêtement n'est pas fait pour séduire, mais pour ennoblir. Il doit rendre celles qui le portent, belles et non ridicules et écœurantes, aux yeux de quiconque est encore sain et fait passer l'âme avant le corps.

Satan parle encore

Satan répond à cela. Il parle ! Ici par la bouche d'une demoiselle "connaissante" en cette matière : "Il faut être à la mode"... "Il faut ses aises", "Il faut s'habituer aux exhibitions osées"... Question d'éducation !

Satan parle ailleurs par la bouche des commerçants sans scrupule qui spéculent sur la chair humaine, se servant tantôt de l'argument scientifique, humanitaire ou tantôt du respect humain et du mot magique, la mode ! Rien de plus faux. Des sophismes tombent de leur bouche, sur toute la ligne. La fin est mauvaise, les moyens malhonnêtes : la luxure déifiée par la femme immodeste et séductrice et celle-ci finalement dominée par l'homme et son esclave, comme le dit la Bible. Revanche imminente ! Châtiment !

L'impureté est dans l'air

Satan écrit et dessine. La littérature pornographique est de son inspiration. Il y a des sales feuilles qui circulent (à profusion) dans les mains des jeunes et qui mettent sous leurs yeux ou dans le cœur pur des enfants, de la jeunesse, des images provocantes, apprenant les mystères de la vie au moyen de vice étalé en images, au moyen de paroles perverties, sortant des cœurs corrompus et absolument inaptes à former la pureté. Et encore ici Satan défend sa cause et il réussit. Ces sales revues salissent notre belle jeunesse. Et, mieux que le démon en chair et en os qui est parfois repoussant, celui des revues malsaines est idéalisé, il entre dans le sanctuaire du foyer, dans l'intimité de la chambre et jusque dans le repos du lit avant le sommeil. Il accoutume au mal... Les déshabillés provocants ne choquent plus beaucoup. La pudeur est perdue. On s'est habitué à vivre dans l'atmosphère impure du néo-paganisme. Les gens sont pleins d'images troublantes. L'impureté est dans l'air.

Il faut un miracle

Il faut un miracle ! Notre peuple perdu sera emporté dans le flot impur. Toutes les civilisations, même les païennes sans exception, sont mortes du péché. Lorsque la luxure domine un peuple, elle en fait sa victime, il en meurt. Sodôme et Gomorrhe ne sont que la preuve spectaculaire de la volonté du Créateur d'anéantir les peuples qui outragent la loi de la vie. Quand Dieu n'intervient pas, la nature s'en charge, se venge. L'expérience parle contre Satan... Il faut un miracle ou c'est l'enfer. L'Évangile parle contre Satan... Il faut un miracle ou l'Église sera persécutée. Le bon sens parle contre Satan... Il faut un miracle ou nous sommes perdus. Dieu a parlé contre Satan... Il faut un miracle ou nous serons châtiés. Le Pape a parlé contre Satan... Il faut un miracle !

Victoire par Marie

Notre-Dame, celle qui a écrasé la tête du Serpent parle contre Satan et Elle est prête à faire des miracles...

Les prières des chrétiens, dit-elle, sont des flèches d'or qui vont au Coeur de Jésus. Avec cette terre de péché, j'opérerai des miracles pour la conversion des incrédules.

Sous son égide royale de Reine puissante comme une armée rangée en bataille, nous ouvrons une campagne de prières et de sacrifices pour remporter, par la modestie et par la bonne lecture la victoire sur la luxure. Ces prières toucheront le Cour de l'Immaculée, et Marie suscitera, j'en suis convaincu, des apôtres puissants et éclairés, capables de repousser dans le royaume du paganisme, ces fantômes diaboliques, et de protéger d'abord ce "reste" qui doit vivre l'idéal évangélique pour faire ensuite, par la vertu, la force, la fraîcheur et la beauté de notre jeunesse pure, la conquête des autres. Que Satan, devant la Femme Immaculée, dont la seule vue donnera une sublime protection, soit terrassé et que son œuvre soit anéantie ! Est-il façon plus pratique actuellement de répondre au désir de l'Église du Canada et d'être apôtre !

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Panier

Dernière parution

Infolettre & Magazine

Sujets

Faire un don

Faire un don

Haut