EnglishEspañolPolskie

Les sentinelles du matin

Jean-Paul II le mercredi, 01 mai 2002. Dans Jean-Paul II

Être jeunes chrétiens aujourd'hui nécessite de s'engager à être SAINTS et SAINTES tous les jours, avec joie et enthousiasme. Il s'agit d'un engagement que vous devez prendre d'abord et avant tout pour vous-mêmes et pour vos ami(e)s, mais aussi pour vos familles, pour vos communautés et aussi pour le monde entier.

Je voudrais renouveler aujourd'hui l'invitation que je vous ai lancée à Tor Vergata (JMJ Rome) : Vous êtes et devez être toujours davantage des sentinelles du matin à l'aube du nouveau millénaire. Même si dans cette première partie du siècle, malheureusement marquée par le terrorisme, la peur et la guerre, l'invitation peut apparaître chargée de conséquences, elle demeure valable. Aujourd'hui, plus que jamais, pour être des sentinelles du matin du nouveau millénaire, il faut être des saints et des saintes !

Je suis certain que dans votre sac à dos ne manqueront pas les livres utiles relatifs à une école de sainteté aussi exigeante. Il y aura certainement les documents du Concile Oecuménique Vatican II et les indications des pasteurs de vos Églises particulières. Vous devez surtout avoir avec vous l'Évangile... Soyez toujours plus amoureux de la Parole du Christ. Sachez l'écouter, la comprendre, l'approfondir, l'aimer et, surtout, la vivre. Faites-vous aider en cela par les authentiques maîtres de la foi.

La Parole de Dieu est de manière éminente JÉSUS, le Verbe fait chair dans le sein virginal de la très sainte Vierge Marie. Jésus ne peut être simplement dans le sac à dos : il doit trouver place dans vos pensées, dans vos yeux, dans vos mains et dans votre cœur. En un mot, dans votre vie. Vous devez pouvoir répéter avec saint Paul : « ce n'est plus moi qui vis, mais le Christ qui vit en moi » (Ga 2, 20) Jésus vit en vous, quand vous l'invoquez dans la prière, durant le temps pendant lequel vous savez vous arrêter en un « cœur à cœur » avec lui, après l'avoir reçu dans l'Eucharistie. N'ayez pas peur de revenir à lui, s'il vous arrivait d'être trompés et blessés par les mirages d'un bonheur faux et artificiel.

À Tor Vergata, je vous disais que vous serez capables d'incendier le monde si vous avez le courage d'être chrétiens et chrétiennes jusqu'au bout. Le Christ lui-même, que vous avez rencontré personnellement, vous précède et vous fixe des rendez-vous toujours nouveaux sur les routes de l'histoire.

Jean-Paul II

Jean-Paul II

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Panier

Dernière parution

Infolettre & Magazine

Sujets

Faire un don

Faire un don

Haut