EnglishEspañolPolskie

Le Pape demande de réciter le Rosaire pour la Paix

Yvette Poirier le mardi, 01 janvier 2002. Dans Jean-Paul II, Prières, rosaire et dévotions

Le 7 octobre 2001, fête de Notre-Dame du Rosaire, le Saint-Père Jean-Paul II a demandé de réciter le rosaire pour obtenir la paix dans le monde. Le 14 octobre 2001, il exhortait de nouveau les catholiques à réciter te Rosaire pour la paix :

"En raison de la situation internationale actuelle, j'ai invité les personnes et les communautés à réciter le rosaire pour la paix. Je renouvelle également aujourd'hui cette invitation, en soulignant dans le même temps que le Rosaire est la contemplation du Christ dans ses mystères, en union intime avec la Très Sainte Vierge Marie.

"La spiritualité contemporaine ressent vivement l'exigence d'aller, pour ainsi dire à l'essentiel. C'est pourquoi, on constate à l'heure actuelle une redécouverte prometteuse de la nature authentique du Rosaire, en tant que prière qui aide à être en compagnie du Christ, pour mieux le connaître, en assimiler les enseignements, en vivre le mystère. Qui mieux que Marie, peut nous accompagner dans cet itinéraire de l'esprit et du coeur ? Voilà le sens de la répétition de l'Ave Maria, qui "constitue la trame, sur laquelle se développe la contemplation des mystères" (Exhortation apostolique Marialis Cultus, n. 77).

"Que s'élève dans l'Église une invocation intense pour la paix à travers la prière du Rosaire, que ce soit sous forme individuelle ou communautaire, en gardant le regard tourné vers Jésus-Christ, notre Paix."

Les Pèlerins de saint Michel appuient le Saint-Père dans sa campagne du rosaire pour obtenir la paix dans le monde. Ils accentueront leur Croisade du Rosaire de porte en porte pour réciter le chapelet avec les familles et les exhorter à reprendre la pratique du chapelet. La Sainte Vierge écrasera la tête du serpent infernal, le démon de la subversion, de la haine, de la guerre.

Le Héraut de la Paix

Les Papes ont toujours fortement recommandé la dévotion à la Sainte Vierge dans les grands malheurs. Le 15 avril 1940, pendant la deuxième guerre mondiale, le Pape Pie XII, le Héraut de la Paix, a adressé une lettre au Secrétaire d'État, pour lui demander d'exhorter les fidèles à recourir à la Sainte Vierge :

"... Puisque d'après l'affirmation de saint Bernard : « Telle est la volonté de Dieu qui a voulu que tout nous vienne par Marie », que tous recourent à Marie, que devant son autel ils répandent leurs prières, leurs larmes, leurs douleurs, demandons à Marie, consolations et soulagement ! Ce qu'au témoignage de l'histoire nos ancêtres ont eu toujours coutume de faire publiquement et avec grand fruit, dans les circonstances critiques ou aux époques de malheur, nous aussi, dans le très pressant danger qui nous étreint, ne manquons pas de le faire, en marchant avec confiance sur leurs traces.

"La bienheureuse Vierge jouit, en effet, d'un si grand crédit auprès de Dieu et d'un tel pouvoir sur son fils que, comme le chante Dante, celui qui ayant besoin de secours ne recourt pas à Marie, celui-là entreprend de voler sans ailes. Elle est à la vérité la toute-puissante Mère de Dieu, et aussi, chose qui est très agréable, notre Mère très aimante. C'est pourquoi qu'il nous soit à tous bien doux de nous mettre sous sa protection et sous son patronage et de nous reposer dans sa maternelle bonté."

Pénitence pour obtenir la paix

Cette croisade du rosaire pour la paix doit être bien entendu accompagnée de pénitences et de mortifications. Le Pape Jean-Paul II demande de jeûner pour que la guerre cesse en Afghanistan. Le 14 décembre était une journée consacrée au jeûne à la demande du Pape Jean-Paul II.

L'Église a toujours prêché à travers les siècles la prière, la conversion, la pénitence, le jeûne. C'est la voie que le Divin Crucifié nous a tracée dans son Évangile. Dans sa lettre au Secrétaire d'État pour prescrire des prières, le 25 novembre 1943, à l'occasion du premier anniversaire de la consécration du genre humain au Coeur Immaculé de Marie, alors que la guerre continuait ses ravages, Sa Sainteté le Pape Pie XII mentionnait que l'oubli de Dieu et de ses commandements attire de grands châtiments sur la société :

"Le genre humain est très justement puni à cause de l'abandon funeste, par beaucoup, de Dieu et de ses commandements, et qu'il faut, dès lors, nécessairement, après avoir pleuré leurs fautes que tous reviennent au droit chemin de la vertu. Aussi, Nous qui avons à cœur, comme notre divin Rédempteur, le salut de tous les hommes, et qui partageons d'un coeur paternel les douleurs et les angoisses de tous, Nous avons jugé utile d'exhorter de nouveau, par votre entremise, comme Nous l'avons déjà fait plusieurs fois auparavant, tous et chacun des fils que nous avons dans le Christ, à prier et à faire cette pénitence qui "met en fuite les vices, embellit les vertus, protège et fortifie l'âme, guérit tout, rétablit tout, réjouit tout".

Imitons la Sainte Vierge dans ses grandes vertus. Efforçons-nous de vivre en conformité avec la loi et la morale chrétiennes. Les difficultés de l'heure présente et les dangers d'une guerre mondiale l'exigent ; "la justice de Dieu et sa miséricorde à qui nous devons nous rendre favorables, nous le demandent" (Pie XII).

Sa Sainteté Jean-Paul II convoque tous les fidèles devant l'autel de la Sainte Vierge, Mère de Dieu, pour implorer le secours du Ciel. Répondons à l'appel du Vicaire du Christ. Que toutes les familles reprennent la pratique du chapelet en famille. Le Rosaire est l'arme la plus puissante pour chasser les démons de la haine. Convertissons-nous ! Jeûnons !

Yvette Poirier

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Panier

Dernière parution

Infolettre & Magazine

Sujets

Faire un don

Faire un don

Haut