EnglishEspañolPolskie

Le Concile de Trente

le mardi, 01 mars 2005. Dans Prières, rosaire et dévotions

Dans le diocèse de Québec, des représentants de pastorale ont critiqué fortement la décision du Cardinal Marc Ouellet qui demande de supprimer dans les paroisses les absolutions collectives pendant les célébrations communautaires et de revenir au sacrement de Pénitence, l'aveu personnel des péchés à un prêtre pour en obtenir l'absolution. Nous voyons dans cette réaction la rage du démon qui ne veut pas que les âmes en état de péché mortel recouvrent l'état de grâce par le sacrement de Pénitence.

Le premier responsable de la pastorale d'une importante ville du diocèse de Québec est un divorcé, il ne se gêne pas, pendant les rencontres pastorales, d'exprimer son mépris envers le Cardinal Ouellet qui ne capitule pas devant les ennemis de l'Église. Est-ce que l'on prépare un schisme au Québec ? Voici une déclaration solennelle du Concile de Trente (1545-1563) qui mérite notre attention :

"Si quelqu'un dit que Notre-Seigneur n'a pas institué le sacrement de Pénitence et la confession par ces paroles : Les péchés seront remis à ceux à qui vous les remettrez, et ils seront retenus à ceux à qui vous les retiendrez, qu'il soit anathème, i.e. considéré comme hérétique, comme exclu de la société de l'Église."

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Panier

Dernière parution

Infolettre & Magazine

Sujets

Faire un don

Faire un don

Haut