EnglishEspañolPolskie

La religion catholique est bannie de nos écoles

Yvette Poirier le lundi, 01 août 2005. Dans Église catholique romaine

Cependant, on y enseignera toutes les autres religions

Dans les écoles athées et corrompues du Ministère de l'Éducation du Québec, on prépare un cours d'enseignement de toutes les religions. Les parents n'auront plus la possibilité de choisir un cours de religion catholique pour leurs enfants. D'ailleurs, nous savons bien que, depuis la création du Ministère de l'Éducation, en 1964, on y enseigne, dans les écoles, une catéchèse hérétique.

Le bon petit catéchisme d'autrefois, qui a formé de bons catholiques et d'honnêtes citoyens, a été jeté à la poubelle. Cette catéchèse du Ministère de l'Éducation a formé des consciences larges qui ne savent pas discerner le bien du mal, puisqu'ils n'ont pas appris les commandements de Dieu. Et les pauvres enfants n'ont pas connu la valeur de la messe et des sacrements. Vers l'âge de 12 ans, ils ne voulaient plus aller à l'église. Aujourd'hui, en 2005, nous voyons rarement des enfants à l'église. La très grande majorité des parents eux-mêmes, formés par les écoles du Ministère de l'Éducation, ne pratiquent pas leur religion. Nous les voyons à l'église dans de grandes occasions : à la première communion et à la confirmation de leurs enfants, dans les mariages et les services funéraires. Nous jugeons un arbre à ses fruits : nous voyons de nouvelles générations sans foi ni loi.

En ces dernières années, pour mettre un terme à toute trace de religion catholique dans les écoles et établir officiellement l'athéisme dans l'enseignement, on a abrogé l'article 93 de la Constitution canadienne qui permettait des Commissions scolaires catholiques pour diriger les écoles catholiques. C'est un fait accompli. On ne veut même plus y tolérer un simulacre de religion catholique. Toutes les fausses religions y seront enseignées : sectes protestantes, l'islamisme, le bouddhisme, l'hindouisme, etc.

Les livres de Harry Potter

Il va sans dire que toutes les autres matières scolaires reposent sur l'occultisme. Les livres de Harry Potter, basés essentiellement sur le satanisme, sont à la disposition des enfants. Le satanisme remplace le catholicisme. Et les pauvres enfants sont jetés mains et pieds liés dans l'immoralité, dans la corruption par des cours d'initiation sexuelle.

On ne parle de la religion catholique que pour la ridiculiser ou la condamner. Récemment, dans une école du Secondaire I et du Secondaire II, la direction de l'école a donné ordre aux enseignants de ne plus prononcer le nom de Jésus-Christ devant leurs élèves. Une institutrice catholique de cette école a subi des persécutions pour ses convictions religieuses.

Avortement suggéré

Dans cette même école, les autorités avaient en premier lieu consenti à la venue d'une religieuse pour donner une conférence contre l'avortement aux étudiantes. Mais une volte-face se produisit, la religieuse s'est présentée et elle a été congédiée. À présent, on enseigne aux jeunes étudiantes mineures qu'elles peuvent légalement, si elles ont le malheur de tomber enceintes, se faire avorter sans le consentement de leurs parents et à leur insu. Ladite Protection de la Jeunesse siège dans toutes les écoles avec leurs travailleurs sociaux pour protéger la délinquance juvénile au lieu de la combattre.

La religion catholique condamne la débauche, l'avortement, la contraception, l'homosexualité, tout ce qui est contraire aux commandements de Dieu. Il n'est pas surprenant que l'on veuille éliminer toute trace de catholicisme dans les écoles.

De pauvres catholiques attiédis et influencés par la propagande maçonnique prétendent que toutes les religions sont bonnes et ne s'alarment pas de voir que l'on enseignera toutes les religions aux enfants dans les écoles du Ministère de l'Éducation du Québec. D'ailleurs déjà dans le cours de religion soi-disant catholique, souvent donné par des non-pratiquants et même par des personnes de moeurs relâchées, on y donnait des notions de différentes religions et on gardait les enfants dans l'ignorance sur la vraie doctrine du catholicisme.

Prions pour la dissolution de l'infâme Ministère de l'Éducation avec ses écoles perverties et athées. Et réclamons le rétablissement du Conseil de l'Instruction publique, avec un système scolaire confessionnel où on y enseignera le bon catéchisme qui a formé des générations fidèles à Dieu et à l'Église.

Yvette Poirier

Yvette Poirier

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Panier

Dernière parution

Infolettre & Magazine

Sujets

Faire un don

Faire un don

Haut