EnglishEspañolPolskie

La puissance de la prière

le lundi, 01 octobre 2001. Dans Prières, rosaire et dévotions

Cette histoire vraie est tirée du numéro de juillet-août 1999 du « Messager de Saint Antoine », Lac Bouchette, Québec, GOW 1VO :

Un missionnaire en congé raconte, en son église paroissiale au Michigan, un fait qui lui est arrivé :

En Afrique, toutes les deux semaines, je devais traverser la jungle en bicyclette pour aller faire mes emplettes. Cela prenait deux jours pour aller. À la fin du premier jour, je devais coucher à la belle étoile.

Une fois, arrivé en ville, je passe par la banque, j'achète des remèdes et quelques autres affaires.

Mais en arrivant en ville, je vois deux hommes qui se battent. Je les sépare et soigne l'un d'eux en lui glissant quelques mots sur Jésus-Christ, et je retourne chez moi sain et sauf. Deux semaines plus tard, je refais le même voyage et je suis accosté par le jeune homme que j'avais soigné. Il m'a dit qu'il était au courant que je transportais de l'argent, des vivres et des remèdes. « Quelques amis et moi, nous vous avons suivi, sachant que vous alliez coucher à la belle étoile. Nous voulions vous tuer et nous emparer de vos biens. Mais au moment de mettre notre plan à exécution, nous avons vu que vous aviez une garde du corps de 26 personnes. » J'ai bien ri car je savais fort bien que j'étais tout fin seul. Mais le jeune homme insista : « Je vous assure, monsieur, que vous n'étiez pas seul. Mes compagnons aussi ont vu les gardes. Nous les avons comptés : il y en avait 26. »

À ce moment de son sermon, le missionnaire voit un homme de l'assemblée se lever pour lui demander : « Quel jour cela est-il précisément arrivé, vous en souvenez-vous ? » Le missionnaire donna le jour avec précision, et le monsieur reprit :

« Quand cela vous est arrivé en Afrique, ici c'était le petit matin, et je me préparais à aller jouer au golf, quand tout à coup un besoin irrésistible me prit de prier pour vous. C'était si fort, que j'ai invité d'autres personnes à se joindre à moi et nous sommes allés à l'église pour prier. Ceux qui étaient avec moi pourraient-ils se lever ? » Les hommes se levèrent. Le missionnaire ne cherchait pas à savoir qui étaient ces gens, car il était uniquement occupé à les compter. Il en compta exactement 26.

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Panier

Dernière parution

Infolettre & Magazine

Sujets

Faire un don

Faire un don

Haut