EnglishEspañolPolskie

L'Évêque de Rome est le successeur légitime de saint Pierre

le samedi, 01 mai 2004. Dans Église catholique romaine

Il est la Tête et le Chef de l'Église du Christ

Lucie de Fatima répond à la question suivante : "Parmi les différentes Églises que l'on appelle chrétiennes, laquelle est la plus ancienne et laquelle est la vraie ?

Dans son livre écrit en portugais, publié le 25 mars 1997, « Apelos da Messagem da Fatima », Soeur Lucie de Fatima donne des explications sur les apparitions et les messages célestes de Fatima et elle répond à de nombreuses questions qui lui ont été posées dans le domaine de la Foi. Lucie de Fatima appuie ses affirmations sur les paroles de Notre-Seigneur Jésus-Christ citées dans l'Évangile.

Le livre de Soeur Lucie a été traduit en anglais par les soeurs de Mosteiro de Santa Maria et du Convento de N.S. do Bom Sucesso, Lisbonne. Ce livre anglais s'intitule "« Calls » from the Message of Fatima". Nous avons publié dans le journal Vers Demain de janvier-février 2004, une traduction des extraits du livre anglais, concernant la réponse de Lucie de Fatima à la question : "Comment pouvons-nous reconnaître la vraie Église de Jésus-Christ ?" Cette fois-ci vous lirez une traduction du livre anglais de la réponse de Lucie de Fatima à la question : "Parmi les différentes églises qu'on appelle chrétiennes, laquelle est la plus ancienne et laquelle est la vraie ?" :

par Soeur Lucie de Fatima

Comme nous l'avons vu, Jésus-Christ a choisi saint Pierre comme Tête et Chef de son Église sur terre. Il lui a confié le dépôt de son enseignement, pour qu'il le garde (intact) et l'enseigne (intégralement), avec tous ceux qui resteraient unis à lui dans la même foi, la même espérance et la même charité.

Triple déclaration d'amour de saint Pierre

Saint Jean nous dit qu'un jour après sa Résurrection, Jésus-Christ attendait au rivage ses apôtres qui étaient allés pêcher ; et qu'il leur donna un repas de poissons grillés et du pain quand ils sortirent de la barque.

"Quand ils eurent déjeuné, Jésus dit à Simon Pierre : « Simon, fils de Jean, m'aimes-tu plus que ceux-ci ? » Il lui dit : « Oui, Seigneur, vous savez que je vous aime. » Il lui dit : « Pais mes agneaux. » Il lui dit encore une seconde fois : « Simon, fils de Jean, m'aimes-tu ? » Il lui dit : « Oui, Seigneur, vous savez que je vous aime. » Il lui dit : « Pais mes brebis. » || lui dit une troisième fois : « Simon, fils de Jean, m'aimes-tu ? » Pierre s'affligea de ce que Jésus lui avait dit pour la troisième fois : « M'aimes-tu ? » et il lui dit : « Seigneur, vous connaissez toutes choses, vous savez que je vous aime. » Jésus lui dit : « Pais mes brebis. »> ;" (Jean 21, 15-17).

Jésus confia donc au soin de saint Pierre le troupeau qui est l'Église : les agneaux et les brebis, les moutons et les bergers. Par conséquent, la vraie Église du Christ est composée de tous ceux qui restent unis à Pierre dans la même foi, la même espérance et le même amour, qui est l'Amour du Christ. Dieu est Amour, et pour cette raison, il suscita de son Représentant une triple déclaration d'Amour.

En vérité, l'Église de Dieu est l'Église de charité, d'Amour. C'était précisément ce que Notre-Seigneur Jésus-Christ demanda à son père peu de temps avant qu'il se livra à la mort pour nous :

« Père saint, gardez-les en votre nom ceux que vous m'avez donnés, afin qu'ils soient un comme nous. (...) "Je ne prie pas seulement pour eux, mais aussi pour ceux qui croiront en moi par leur parole, afin que tous soient un, comme vous, Père, vous êtes en moi, et moi en vous ; afin qu'ils soient, eux aussi, un en nous, pour que le monde croie que vous m'avez envoyé. Quant à moi, je leur ai donné la gloire que vous m'avez donnée, afin qu'ils soient un comme nous sommes un : moi en eux et vous en moi, afin qu'ils soient consommés dans l'unité, pour que le monde sache que vous m'avez envoyé, et que vous les avez aimés comme vous m'avez aimé." » (Jean 17, 11 ; 20-23).

Nous voyons que Jésus prie son père non seulement pour les apôtres, mais aussi pour ceux qui devraient croire en Lui et en sa parole qui devait nous être transmise par les apôtres et leurs successeurs. Et qu'est-ce que Jésus demande à son Père ? Que les membres de son Église puissent rester si unis qu'ils ne fassent qu'un. « Je ne prie pas seulement pour eux, mais aussi pour ceux qui croiront en moi par leur parole, afin que tous soient un » ; pour que « le monde sache que vous m'avez envoyé, et que vous les avez aimés comme vous m'avez aimé. » et « qu'ils soient consommés dans l'unité ».

La seule et unique Église

Par ses paroles, Jésus nous révèle la nature de l'unité de sa seule et unique Église. Une simple unité qui ne permet pas de division : " Quant à moi, je leur ai donné la gloire que vous m'avez donnée, afin qu'ils soient un comme nous sommes un ». Unis dans les mêmes foi, espérance et charité. Avant cette prière à son père, Jésus a parlé longuement à ses disciples. À un moment donné il leur dit :

« Demeurez en moi et moi en vous comme le sarment ne peut porter de fruits de lui-même, s'il ne demeure dans la vigne, ainsi en est-il de vous, si vous ne demeurez en moi. Je suis la vigne vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi, et moi en lui, celui-là porte beaucoup de fruits, parce que sans moi vous ne pouvez rien faire. Si quelqu'un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors comme le sarment, et il se dessèche ; puis on les ramasse lui et ses semblables et on les jette au feu et on les brûle. » (Jean 15, 4-6).

Dans cette allégorie de la vigne et des branches, nous voyons que la vie des membres du Corps Mystique, qui est l'Église, dépend de leur union avec le Christ. Il est la Tête de l'Église dans la personne de son Représentant, et nous sommes ses membres. Il est la vigne et nous sommes les branches. Comme la branche, si elle est séparée de la vigne, elle sèche et ne produit aucun fruit, de la même façon, si, par le péché, nous nous séparons de la vraie vigne qui est le Christ et cessons d'être alimentés par la sève de sa grâce, nous dépérissons, séchons et ne portons aucun fruit, devenant bons uniquement pour être jetés dans le feu éternel.

Prières et sacrifices pour les brebis égarées

Nous avons ici un témoignage très clair du sort destiné à ceux qui se laissent égarer par de fausses idées, par les tentations du monde, du démon ou de la chair, et ainsi ils se permettent de se détourner et de se séparer du vrai Corps Mystique du Christ qui est l'Église. Sans les suivre, nous devons prier et faire des sacrifices pour eux afin qu'ils puissent retourner dans la vraie voie, car Dieu ne souhaite pas que les pécheurs périssent mais plutôt qu'ils se convertissent et vivent.

C'est pour cette raison que Notre-Dame nous supplie si intensément de prier et de faire des sacrifices pour la conversion des pécheurs : « Priez, priez beaucoup et faites des sacrifices pour les pécheurs. Beaucoup d'âmes vont en enfer parce que personne ne se sacrifie et ne prie pour elles » (Fatima, 19 août 1917). Par conséquent, par notre union avec le Christ et son Église, nous devons nous offrir comme victimes d'expiation et de supplication pour la conversion de nos frères et sœurs. En cela se trouve l'essence de notre charité : aimer ceux qui peut-être nous font du mal, nous contredisent qui nous persécutent. Notre pardon que nous leur accordons dans la lumière de la foi, l'espérance et la charité, les ramènera dans les bras de Dieu.

C'est de cette manière que l'Église est une, la seule, l'unique Église, unie par les liens du pardon, de l'amour et de la foi. Elle est une, catholique ou universelle, comme Jésus nous l'a enseigné et il nous a donné l'ordre suivant :

« Allez dans le monde entier, prêchez l'Évangile à toute créature. Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné. » (Marc 16, 15-16).

L'Église de Dieu est apostolique

L'Église de Dieu est apostolique : elle a été confiée par Jésus-Christ aux apôtres et à leurs successeurs qui ont reçu d'eux le témoignage fidèle de la Rédemption, avec la mission de la rendre présente et vivante dans les endroits les plus reculés de la terre et dans l'histoire la plus éloignée :

"Toute puissance m'a été donnée au ciel et sur la terre. Allez donc, enseignez toutes les nations, baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé. Je suis avec vous, tous les jours, jusqu'à la fin du monde. » (Matthieu 28. 18-20).

Dans ces paroles, Notre-Seigneur Jésus-Christ nous assure non seulement qu'il confie son Église aux apôtres mais aussi qu'il sera avec eux, dans la personne de leurs successeurs, jusqu'à la fin du monde. Cette présence de Notre-Seigneur dans l'Église fortifie notre foi, notre espérance et notre charité, parce que l'Église de Dieu est Notre-Seigneur Jésus-Christ parmi nous, c'est le Christ en chacun de nous dans la mesure que nous sommes membres du Corps Mystique de son Église.

L'Église est romaine

Nous disons aussi que l'Église est romaine, parce que saint Pierre a été le premier Évêque de Rome. Étant la Tête visible et le Chef de l'Église du Christ, saint Pierre a établi la Chaire du Pontife Suprême, laquelle relève de la Tête visible et du Chef de l'unique vraie Église de Dieu, fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ. Donc tous ceux qui sont élus légitimement comme évêques de Rome sont les légitimes et vrais successeurs de saint Pierre comme le Représentant du Christ sur terre, la Tête visible et le Chef de son Église, le Saint-Père.

Pour toutes ces raisons, nous unissons nos prières avec la prière du Christ, en demandant au Père l'unité de son Église, afin que le monde puisse croire que le Christ a été envoyé par le Père et, unis dans la même foi, la même espérance et dans la même charité, nous puissions ensemble former l'unique Corps Mystique du Christ et, par le Christ, nous puissions tous être sauvés.

Donc, convaincus que la vraie Église de Dieu est l'Église catholique, apostolique, romaine fondée par Jésus-Christ et continuée par les apôtres et leurs successeurs, nous devons tous rester unis à elle dans la même foi, dans la même espérance et dans la même charité, étant réceptifs à ses directives et marchant sur les sentiers qu'elle a tracés pour nous, parce que l'Église est la gardienne de la vraie Loi de Dieu et de la doctrine enseignée par Notre-Seigneur Jésus-Christ.

Le Souverain Pontife de Rome

La Tête du Corps Mystique du Christ Nous devons croire en l'Église, avoir confiance en elle, la respecter, l'aimer, être attentifs à ses enseignements, suivre ses pas et rester unis avec sa Tête qui est le Christ dans la personne du Souverain Pontife de Rome, le seul vrai Vicaire du Christ sur la terre, la tête du Corps Mystique du Christ dont nous sommes tous membres par notre foi dans le Christ, comme l'apôtre saint Paul nous le dit : "Oui, nous avons tous été baptisés en un seul Esprit pour faire un seul corps, Juifs et Grecs, esclaves et libres. Tous nous avons été abreuvés d'un même Esprit." (1 Cor 12. 13-14).

Et la Lettre aux Éphésiens nous explique encore plus clairement cette notion de notre unité dans le Christ : « En lui vous aussi, après avoir entendu la parole de la vérité, l'Évangile de votre salut et l'objet de votre foi, vous avez reçu en lui le sceau de l'Esprit-Saint qu'il vous avait promis, ce gage de notre héritage, en attendant la pleine rédemption de ceux que Dieu s'est acquis pour la louange de sa gloire." (Eph. 1, 13-14).

Par conséquent, nous avons été créés et choisis par Dieu pour être la louange de sa gloire éternelle. Être la louange de sa Gloire, c'est le but le plus élevé que Dieu pouvait nous avoir destiné. Cela signifie que, par participation, nous avons en nous la gloire de Dieu avec laquelle nous pouvons le louer ; nous possédons l'honneur de Dieu avec lequel nous pouvons le glorifier ; et nous sommes revêtus de la dignité du Christ avec laquelle nous pouvons rehausser sa dignité, et travailler pour un accroissement de cette dignité dans les membres de son Corps Mystique, afin que chacun puisse toujours devenir plus digne. Pour atteindre cela nous devons tous nous donner totalement au bon Dieu dans une vie de foi, d'espérance et de charité. Ave Maria !

Soeur Lucie de Fatima

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Panier

Dernière parution

Infolettre & Magazine

Sujets

Faire un don

Faire un don

Haut