EnglishEspañolPolskie

L'Avertissement ou Illumination des Consciences

le samedi, 01 mai 2021. Dans Prophéties

Chacun verra l'état de son âme comme Dieu la voit

L'Avertissement ou Illumination des Consciences, dans la littérature prophétique, signifie un événement unique et universel, de courte durée (quelques minutes seulement, selon les sources), au cours duquel toute personne sur terre, excepté les petits enfants, aura une expérience mystique dans laquelle nous verrons l'état de notre âme comme Dieu la voit, ainsi que notre destination éternelle si on mourrait à ce moment. Selon plusieurs sources, l'événement sera précédé par l'apparition de la Croix dans le ciel, visible par toute l'humanité.

Le Catéchisme de l'Église catholique, aux numéros 1021 et 1022, parle d'un événement semblable qui se produit à la fin de la vie terrestre de chaque être humain, le jugement particulier :

« 1021. La mort met fin à la vie de l'homme comme temps ouvert à l'accueil ou au rejet de la grâce divine manifestée dans le Christ (cf. 2 Tm 1, 9-10). Le Nouveau Testament parle du jugement principalement dans la perspective de la rencontre finale avec le Christ dans son second avènement, mais il affirme aussi à plusieurs reprises la rétribution immédiate après la mort de chacun en fonction de ses œuvres et de sa foi. La parabole du pauvre Lazare (cf. Lc 16, 22) et la parole du Christ en Croix au bon larron (cf. Lc 23, 43), ainsi que d'autres textes du Nouveau Testament (cf. 2 Co 5, 8 ; Ph 1, 23 ; He 9, 27 ; 12, 23) parlent d'une destinée ultime de l'âme (cf. Mt 16, 26) qui peut être différente pour les uns et pour les autres.

« 1022. Chaque homme reçoit dans son âme immortelle sa rétribution éternelle dès sa mort en un jugement particulier qui réfère sa vie au Christ, soit à travers une purification, soit pour entrer immédiatement dans la béatitude du ciel, soit pour se damner immédiatement pour toujours. Au soir de notre vie, nous serons jugés sur l'amour (S. Jean de la Croix). »

L'Avertissement sera comme une répétition du jugement particulier de chaque personne, mais à la différence du jugement particulier, cet « avertissement » ou « illumination des consciences » aura lieu avant notre mort, donc nous permettra une dernière fois de retourner à Dieu — surtout par la confession de nos péchés à un prêtre — car après la mort, nous ne pourrons plus changer l'état de notre âme. Dans ce qui sera de sa part le plus grand acte de miséricorde de l'histoire de l'humanité, Dieu nous « avertit » de l'état de notre âme, qu'Il existe bel et bien, et qu'Il désire notre salut.

Saint Edmund Campion

Le martyr anglais saint Edmund Campion (1540-1581) semble avoir été le premier saint catholique à parler dans ses prédications d'un « grand jour de changement ». Cela devient un chef d'accusation lors de son procès, où les Protestants le taxent de sédition, disant que Campion aurait menacé l'Angleterre d'une invasion par le Roi d'Espagne afin de rétablir le catholicisme comme religion d'État. Saint Edmund répond qu'il parlait uniquement dans un sens eschatologique d'un « grand jour [...] où le Terrible Juge révélera la conscience de tout homme, et éprouvera tout homme de toute sorte de religion. Ceci est le grand jour de changement [...] »

Sainte Faustine Kowalska

Sainte Faustine KowalskaDans son Petit Journal où elle transcrit ses dialogues mystiques avec Jésus, la religieuse polonaise sainte Faustine Kowalska (1905-1938), que Jésus a choisie pour transmettre au monde la dévotion à la Divine Miséricorde, et canonisée par saint Jean-Paul II en 2000, rapporte qu'elle a vécu personnellement une telle illumination de la conscience, ou « mini-jugement » :

« Une fois, j'ai été convoquée au jugement (siège) de Dieu. Je me suis tenue seule devant le Seigneur. Jésus est apparu tel que nous le connaissons pendant sa passion. Au bout d'un moment, ses blessures ont disparu, sauf cinq, celles de ses mains, de ses pieds et de son côté. Soudain, j'ai vu l'état complet de mon âme tel que Dieu le voit. Je pouvais clairement voir tout ce qui déplaît à Dieu. Je ne savais pas que même les plus petites transgressions devront être expliquées. » (n° 36)

Et puis, on lui a montré la même lumière de ces blessures apparaissant comme un événement mondial :

« Avant de venir comme Juge équitable, je viens d'abord comme Roi de miséricorde. Avant que n'advienne le jour de justice, il sera donné aux hommes un signe dans le ciel. Toute lumière dans le ciel s'éteindra et les ténèbres régneront sur toute la terre. Alors, le signe de la croix apparaîtra dans le ciel, et, des plaies des mains et des pieds du Sauveur, jailliront de grandes lumières qui, pendant quelque temps, illumineront la terre. Ceci adviendra peu de temps avant le dernier jour. » (n° 83 du Petit Journal)

Heede, Allemagne

Les apparitions à Heede, en Allemagne, ont eu lieu dans les années trente et quarante. L'évêque d'Osnabrück, au moment où les apparitions ont commencé, a nommé un nouveau curé qui a déclaré dans un bulletin diocésain le caractère surnaturel des événements de Heede, qu'il existe des « preuves indéniables du sérieux et de l'authenticité de ces manifestations ». En 1959, après examen des faits, le Vicariat d'Osnabrück, dans une lettre circulaire au clergé du diocèse, confirma la validité des apparitions et leur origine surnaturelle.

En 1945, la jeune Grete Ganseforth, une des voyantes des apparitions de Heede, dit avoir reçu ces paroles du Christ qui font référence à un « jugement en petit » : « L'humanité n'a pas écouté ma sainte Mère, alors je vais moi-même avertir le monde. [...] Je suis tout prêt. La terre tremblera et sera secouée. Ce sera terrible : un jugement en petit ! Mais n'ayez pas peur. Je suis avec vous. Vous vous réjouirez et me remercierez. Ceux qui m'attendent ont mon aide, ma grâce, mon amour. Mais pour ceux qui ne sont pas dans un état de grâce, ce sera effrayant. [...] Je me ferai connaître aux hommes. Toute âme me reconnaîtra comme son Dieu. Je Viens ! Je suis à la porte. La terre tremblera et gémira. »

Garabandal

Conchita en extaseConchita en 1965

C'est avec les apparitions de Garabandal en Espagne (1961-1965) que la prophétie de l'Avertissement prend sa véritable ampleur. Dans une lettre datée le 2 juin 1965, Conchita Gonzalez (la plus âgée des quatre filles de Garabandal) écrit : « Avant le Miracle, m'a dit la Vierge le 1er janvier (1965), il y aura un avertissement pour que le monde s'amende, et cet avertissement comme le Châtiment est très redoutable pour les bons et pour les mauvais : pour les bons pour les rapprocher de Dieu, pour les mauvais pour les avertir que vient la fin des temps et que ce sont les derniers avertissements [...] Il ne provoquera pas la mort par lui-même, mais il se pourrait que certains en meurent tellement l'émotion sera intense. La mort serait mille fois préférable. On verra que cet avertissement vient de Dieu [...] chaque être humain verra de ce fait la laideur de ses péchés et leur participation à la Passion du Christ. » (Journal de Conchita, trad. G. du Pilier, préf. Abbé J. de Bailliencourt, 2ème édition, p. 60.)

Don Stefano Gobbi

Don Stefano GobbiDans une locution reçue par Don Stefano Gobbi à Heede le jour de Pentecôte 1988, l'expression « jugement en petit » citée par Greta Ganseforth est reprise sous l'angle de l'action du Saint-Esprit. (Marie) : « L'Esprit-Saint viendra pour inaugurer le règne glorieux du Christ et qui sera un règne de grâce, de sainteté, d'amour, de justice et de paix. Par son divin Amour, il ouvrira les portes des cœurs et éclairera toutes les consciences. Chaque homme se verra lui-même dans le feu brûlant de la divine Vérité. Ce sera comme un jugement en petit. Et puis, Jésus répandra son règne glorieux dans le monde. » (Aux prêtres, les fils de prédilection de la Vierge, Message 383, L'Esprit-Saint viendra.)

Sulema

Cet « Avertissement » a aussi été révélé à Sulema Gomez, une femme née en 1954 au Salvador. Depuis plus de 30 ans, elle vit au Canada avec son époux et leurs deux enfants, et reçoit des messages du Ciel depuis 1991, et est suivie par deux prêtres directeurs spirituels, dont l'abbé Guy Giroux. Voici le message donné par Jésus le 28 août 2012, tel que transcrit dans le livre « Je viens vous préparer à cet événement : L'illumination des consciences », vol. 2, p. 182 :

« À quoi ressemblera l'illumination des consciences ? Elle est une intervention directe de Dieu, elle est une purification, premier signe pour tous que votre époque tire à sa fin, c'est-à-dire la fin de la vie telle qu'elle est présentement. Cet événement est un moment unique dans l'histoire de l'humanité. Un bruit assourdissant se fera entendre, et la Croix lumineuse brillera dans le ciel ; elle s'étendra de l'orient à l'occident pour annoncer la proximité de l'illumination des consciences. Dès que vous verrez le ciel s'assombrir, mettez-vous à genoux, chapelet à la main, et priez, priez, priez, car tout se passera très vite. Le jour deviendra nuit ; comme à Fatima, le soleil tournera et il s'éteindra pendant trois heures ; la lune s'obscurcira et on assistera à de grands phénomènes sur toute la terre !

Sulema« Le monde entier sera bouleversé, les gens croiront que la fin du monde est arrivée. La crainte sera tributaire des péchés commis par chacun, la plus grande destruction se manifestera dans les cœurs. Chacun vivra une expérience mystique par laquelle il pourra voir son état d'âme à la lumière de la Justice divine, semblable à la grâce accordée à Saul de Tarse qui fut pénétré par cette lumière. Paul obéit à l'avertissement que je lui ai donné, il s'est repenti et devint le disciple fidèle, l'apôtre des païens.

« Lorsqu'elle se produira, tout s'arrêtera, mes enfants. Ce sera comme un feu, mais il ne brûlera pas votre chair ; toutefois, vous le ressentirez intérieurement et extérieurement. L'Esprit- Saint viendra comme une rosée céleste de grâce et de feu qui renouvellera le monde entier ; à ce moment-là, vos péchés vous seront dévoilés, le bien que vous avez négligé de faire et le mal que vous avez fait. Il mettra en lumière ce qui est caché dans les ténèbres et Il fera paraître les intentions secrètes car rien ne sera plus caché, non pour vous faire souffrir, mais plutôt par amour et par miséricorde ; vous souffrirez à cause de vos péchés non confessés.

« Comprenez-vous mon insistance à vous démontrer pourquoi il faut aller au sacrement du Pardon pour être prêts ? Autrement, vous allez connaître la douleur du purgatoire ou de l'enfer. Vous le verrez tous, que vous le vouliez ou non. Ce sera le plus grand geste de ma Miséricorde, j'accorderai à tous une dernière chance.

« Et, à ce moment, chacun pourra se libérer de tous ses péchés en allant au sacrement du Pardon avec un grand repentir et le désir de ne plus offenser Dieu, en redressant sa conduite, en changeant ses habitudes ; ou bien, traîner ses péchés avec lui vers la damnation en refusant de me rencontrer dans la personne du prêtre. Je pardonnerai tout, mais vous devrez vous repentir ; j'accepterai votre retour à mon Sacré-Cœur, mais vous devrez revenir à moi de vous-même.

« L'effusion du Saint-Esprit sera aussi forte, aussi puissante, après l'avertissement, qu'elle le fut au moment de la première Pentecôte. Ce qui se manifestera sera si grand qu'il n'y a jamais rien eu de pareil depuis le commencement du monde ! Cet événement aura pour effet d'augmenter votre foi, il vous aidera à vous rapprocher de Moi, il préparera l'humanité à recevoir les messages de l'Évangile.

« Pourquoi cet événement ? Parce que sans la connaissance de vos péchés, vous ne pourrez pas comprendre à quel point vous avez besoin de moi et de mon pardon. Ne craignez pas, mes enfants, ceux qui croient en Dieu et en ma très Sainte Mère, ceux qui reconnaîtront que cela vient de Dieu, seront protégés. Souvenez-vous-en, ceux qui demeureront dans ma grâce n'auront rien à craindre, rien mes enfants.

« Récitez le chapelet, c'est très important, récitez le chapelet de la Miséricorde, car j'y attache de grandes grâces. Si Je suis venu ce soir vous décrire à quoi ressemblera l'illumination des consciences, connue aussi comme l'avertissement, ce n'est pas pour vous effrayer et vous faire perdre la paix, non mes enfants, non. C'est pour vous permettre de vous préparer par la prière, l'adoration et les sacrements, à demeurer en état de grâce, dans ce cœur à cœur avec moi, votre Dieu, à rester à l'abri de tout danger dans mon Sacré-Cœur et le Cœur Immaculé de ma très sainte Mère, l'Immaculée Conception.

« Préparez-vous, mes enfants, parce que vos yeux vont voir des événements qu'aucun œil n'a jamais vus auparavant. Le temps est très court. N'ayez pas peur, soyez dans l'allégresse, avant que Je vienne comme Juge, je viendrai comme Roi de Miséricorde, pour vous, mes enfants de lumière, mon petit reste fidèle que j'aime tant. Je suis proche, je n'abandonnerai jamais les miens, vous, mes amours. Soyez vigilants, ne vous laissez pas distraire, « tenez vos lampes allumées » (Lc 12, 35).

« Quand la Croix apparaîtra dans le ciel, ce sera le signe de mon retour dans la gloire, parce que je viendrai avec elle pour instaurer mon Règne glorieux dans le monde. Elle sera la porte qui ouvre le tombeau dans lequel gît l'humanité, pour la conduire dans le Royaume de la Divine Volonté.

« En même temps, il y aura une grande angoisse, une grande douleur de ne pas avoir accueilli à temps mes messages et ceux de ma Mère. Alors il sera trop tard pour ceux qui ne seront pas en état de grâce pour se repentir, se convertir et faire pénitence. Peuples de la terre, adorez le Seigneur car Il vient ! Prenez courage, ne craignez pas, voici venir votre Dieu ! Lorsque vous vous y attendrez le moins, l'avertissement viendra, n'en doutez pas, et vous verrez ma Croix dans le Ciel. Ce que je dis, je le fais. Soyez bénis au nom du Père, au nom du Fils et au nom du Saint-Esprit. Amen, alléluia. »

Dans un message du 19 février 2011, Jésus dit à Sulema : « Les jours passent et l'on ne veut pas se préparer à purifier l'état de son âme. On continue à vivre comme si rien n'allait se passer, mais, en vérité, je te le dis mon enfant : le jour de l'Illumination des consciences approche à grands pas ! Il viendra comme un voleur (Ap 3 :3). Comme au temps de Noé (Gn 7), les gens continuent à boire, à manger, à festoyer sans nous prendre au sérieux, sans prendre le temps d'essayer d'être en état de grâce, sans prendre le temps de se mettre en tenue de service (Lc 12, 35) pour que le Seigneur et leur Dieu les trouve avec leurs lampes bien allumées et avec une bonne provision de l'huile de la foi. »

Le 21 mai 2011, Marie dit à Sulema : « Comme une bonne maman, je veux vous préparer à vivre ce grand événement de l'Illumination des consciences dans la paix, dans l'abandon à la Divine Volonté. Ce sera un mouvement d'amour et de miséricorde où tous les enfants de la terre doivent entrer pour vivre ce moment, par la puissance du Saint-Esprit. Vos cœurs doivent s'ouvrir pour accueillir les grâces nécessaires, sans lesquelles vous serez incapables de bien vivre cette expérience surnaturelle. Car vos âmes seront en présence de la Gloire, la Majesté, la Toute-Puissance de Dieu le Fils qui vient vous montrer l'état de vos vies pour vous faire voir où vous ont conduits vos péchés. Puis, chacun saura où il doit aller. »

Chers lecteurs, après avoir lu tout ceci, savez-vous où aller ? Au confessionnal, bien sûr… pour vous libérer des chaînes du péché, et retrouver l'état de grâce, l'état d'amitié avec Dieu, pour ne pas être séparés de Lui pour l'éternité si la mort physique vient à vous frapper… ce qui doit arriver à tout être humain un jour, qu'il soit vacciné ou non contre le coronavirus…

Source : www.prophetiespournotretemps.com/essai-de-synthese-thematique/lavertissement-lillumination-des-consciences-ou-la-purification/

Commentaires (1)

  • CARCENAC

    CARCENAC

    03 décembre 2021 à 08:22 |
    "Journal de Patriotes Catholiques
    Pour la réforme monétaire du Crédit Social"
    C'est votre intitulé, pouvez-vous m'expliquer de quoi il s'agit
    Vos citations sous-thèmes sont très intéressantes, on peut y ajouter quelques éléments donnés à Maria VALTORTA

    Répondre

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Panier

Dernière parution

Infolettre & Magazine

Sujets

Faire un don

Faire un don

Haut