EnglishEspañolPolskie

Il ne faut jamais désespérer

le mardi, 01 mars 2022. Dans Catéchèses et enseignements

Le Curé d'un petit pays est allé à l'église encouragé et motivé pour célébrer une autre messe du soir, mais l'heure était passée et personne du pays n'était arrivé. Après 15 minutes d'attente, trois enfants entrent, après 20 minutes, deux jeunes entrent.

Il a donc décidé de commencer la messe avec les cinq frères. Au cours de la messe, un couple est entré et s'est assis sur les derniers bancs de l'église.

Pendant que le Prêtre prêchait et expliquait l'Évangile, un autre homme à moitié sale est entré, avec une corde à la main. Déçu et sans comprendre la cause de la faible participation des fidèles, le Prêtre a célébré la messe avec amour et prêcha avec enthousiasme.

Quand il rentrait à la maison, il a été attaqué et battu par deux voleurs qui ont pris son sac contenant la Bible et d'autres objets de valeur. En arrivant au presbytère, en soignant ses blessures, il décrit ce jour comme : le jour le plus triste de sa vie, l'échec de son ministère et le jour le plus infructueux de sa carrière ; mais... Peu importe, il aurait tout fait avec Dieu et pour Lui.

Après cinq ans, le Prêtre a décidé de partager cette histoire avec les paroissiens de l'église. Quand l'histoire s'arrête, un couple important dans cette paroisse s'est arrêté et a dit : « Père, le couple dans l'histoire dont tu as parlé assis au fond de l'église, c'est nous. Nous étions au bord de la séparation basée sur diverses questions et désaccords dans notre maison. Ce soir-là, nous avons finalement décidé de divorcer, mais d'abord nous avons décidé de venir à l'église et de quitter nos alliances puis chacun continuerait sur son chemin. Pendant ce temps, après avoir écouté l'homélie ce soir-là, nous avons décidé de ne pas nous quitter. Par conséquent, nous sommes ici aujourd'hui avec la maison et la famille restaurées ».

Pendant que le couple parlait, l'un des hommes d'affaires les plus réussis qui ont contribué à soutenir l'église a salué de la main, demandant à parler et quand on lui a donné l'opportunité, il a dit : « Père, je suis l'homme qui est arrivé à moitié sale avec une corde à la main. J'étais au bord de la faillite, perdu dans la drogue, ma femme et mes enfants ont quitté la maison à cause de mes agressions. Cette nuit-là, j'ai essayé de me tuer, mais la corde s'est cassée, alors je suis sorti en acheter une autre. Sur le chemin, j'ai vu l'église ouverte, j'ai décidé d'entrer même si j'étais très sale et avec la corde à la main. Cette nuit-là, votre homélie m'a transpercé le cœur et je suis parti d'ici avec l'envie de vivre. Aujourd'hui, je suis libre de la drogue, ma famille est rentrée chez moi et je suis devenu le plus grand homme d'affaires de la ville. »

Sur la porte d'entrée de la sacristie, le diacre a crié : « Père, j'étais l'un de ces voleurs qui t'ont volé. L'autre est mort cette nuit quand nous avons eu le deuxième vol. Il y avait une Bible dans votre mallette. Je la lisais chaque fois que je me réveillais le matin. Après tant de lectures, j'ai décidé de servir dans cette église. »

Le père a été bouleversé et a commencé à pleurer avec les fidèles. Après tout, c'était une nuit qu'il considérait comme une nuit d'échec.

Morale de cette histoire : Exercez votre appel (travail/mission) avec dévouement quel que soit le nombre de participants. Donnez le maximum chaque jour car chaque jour vous êtes un instrument de bien pour la vie de quelqu'un. Dans les pires jours de votre vie, vous pouvez encore être une bénédiction dans la vie de quelqu'un. Dieu peut utiliser les « mauvaises circonstances » d'une vie pour produire de grandes victoires.

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Panier

Dernière parution

Infolettre & Magazine

Sujets

Faire un don

Faire un don

Haut