EnglishEspañolPolskie

De puissants instruments entre les mains de Satan: la télévision et le réseau d'INTERNET

Yvette Poirier le samedi, 01 mars 2003. Dans Église catholique romaine

Un prédicateur disait récemment aux fidèles qui assistaient à sa retraite :

"La télévision et le réseau d'INTERNET sont de puissants instruments entre les mains de Satan. Un quart des sites du réseau d'INTERNET sont pornographiques et bientôt 80% des sites seront pornographiques."

Tous connaissent la perversité de la télévision. Internet est une télévision ouverte au monde. Tous les usagers peuvent y lancer leurs messages, les bons comme les méchants. La vérité est bientôt submergée par le mensonge. Et avec l'application des nouveaux projets de loi, au Canada et dans les autres pays, les catholiques n'auront plus le droit d'affirmer leur foi publiquement et de défendre la morale. Les sites religieux seront alors interdits. Donc à quoi sert de se lancer à corps perdu dans le réseau d'INTERNET ? On ne mélange pas l'erreur avec la vérité. Pourquoi donner nos perles aux pourceaux ? Et avons-nous le droit d'exposer notre âme avec des instruments contrôlés par Satan ?

Comme catholiques, accepteriez-vous dans votre maison une bibliothèque avec des livres de pornographie, des livres hérétiques, des livres sur l'occultisme, le satanisme, au milieu de vos bons livres ? Si vous introduisez ces genres de livres dans votre bibliothèque, un moment donné la curiosité l'emportera et vous perdrez votre temps à lire ces mauvais livres, à contaminer votre esprit et à exposer votre foi. Avant de voir une émission, avant de regarder un site, savez-vous ce que l'on vous servira ? Voici quelques paroles d'un auteur anonyme :

"Pour éviter d'absorber toutes ces erreurs qui nous sont présentées sans interruption, il faudrait avoir toute la science d'un vrai théologien, toute la sainteté d'un saint canonisé, et toute l'attention d'un soldat qui, armé d'une mitraillette, surveille le moindre mouvement de l'ennemi, prêt à faire feu contre tout ce qu'il voit bouger et contre tout ce qui fait du bruit ; et encore, même avec toute cette science, toute cette sainteté et toute cette vigilance d'arrêter l'ennemi, il n'est pas sûr que vous éviteriez toutes les erreurs qui vous seraient présentées.

"Notre-Seigneur nous avertit dans son Évangile, que, dans les derniers temps, Satan fera des prodiges jusqu'à séduire les élus eux-mêmes, si c'était possible. Comme nous sommes loin d'être des élus confirmés en grâce, la prudence la plus élémentaire nous commande de nous tenir loin de ceux qui nous disent des paroles trompeuses. Et le Psaume 25 que nous récitons à la Messe, nous conseille de laver nos mains avec les innocents, afin que Dieu ne condamne pas nos âmes avec celles des pécheurs. Celui qui recherche le danger périra certainement, car Dieu ne vient pas au secours de ceux qui n'ont pas la crainte de ses commandements."

Que de pertes de temps ! Ne nous exposons pas à perdre l'innocence baptismale par des pertes de temps devant l'écran ! Il y a tellement de bien à faire, pourquoi se livrer à l'oisiveté ? Des gens de tout âge sont rivés sur l'écran des journées entières ou plusieurs heures. Ils mettent de côté leur devoir l'état, leur travail habituel. Certains y passent des nuits et des journées entières, si bien, qu'ils se désintéressent de leur milieu familial. Des patrons se plaignent que plusieurs de leurs employés volent des heures au travail en s'amusant sur INTERNET pour y voir de la pornographie, ou bien pour se livrer à des jeux, ou encore explorer différents sites par curiosité.

La société est en train de se détériorer, les gens perdent la tête. Les pauvres enfants sont exposés à de grands dangers. Nous entendons dire fréquemment : une femme a laissé son mari, elle a pris l'avion et elle est partie rester avec un Parisien qu'elle a connu sur INTERNET ; un homme a abandonné sa femme et ses enfants pour aller marier une Mexicaine qu'il a connue sur INTERNET ; des enfants et des adolescents communiquent avec des adultes sur INTERNET, ceux-ci leur donnent des rendez-vous pour abuser d'eux ; un homme a mis sa femme dehors parce qu'elle ne s'occupait plus de l'entretien de la maison, des repas ; elle était clouée devant l'ordinateur...

Attachement à la vaine science

Par curiosité, on veut tout voir, tout savoir, tout entendre. Ainsi le démon nous prend dans le piège qu'il nous a tendu. On se fait empoisonner petit à petit l'esprit et le cœur. Sainte Thérèse d'Avila disait qu'une personne qui ne médite pas au moins quinze minutes par jour sauvera difficilement son âme. Au lieu de perdre notre temps devant un téléviseur, devant des cassettes-vidéos, devant le réseau d'INTERNET, élevons fréquemment notre esprit vers notre Créateur qui nous parle dans le silence. Il nous apprendra à pratiquer le grand commandement de la charité : aimer Dieu par-dessus tout et son prochain comme soi-même par amour pour Dieu.

Voici des extraits de « Imitation de Jésus-Christ », livre I, chapitre II :

"Tout homme naturellement désire savoir ; mais que vaut la science sans la crainte de Dieu ? - L'humble paysan qui sert Dieu est certainement préférable au philosophe orgueilleux qui, oubliant les intérêts de son âme, observe attentivement le cours des astres. - Quand j'aurais la connaissance parfaite de tout ce qui se passe dans le monde, si je n'étais point dans la charité, de quel secours cette science me serait-elle en présence de Dieu qui me jugera sur mes oeuvres ?

"Ne vous livrez pas à un trop grand désir de savoir ; car c'est la source de beaucoup de distractions et de déceptions. Les savants aiment à paraître et à passer pour habiles. — Il y a beaucoup de choses dont la connaissance sert peu ou ne sert pas du tout à notre âme. Et bien insensé est celui qui s'applique à autre chose qu'à ce qui peut servir à son salut.

"La connaissance exacte et le mépris de soi-même, voilà la science la plus haute et l'étude la plus utile."

À San Damiano, Italie, la Sainte Vierge a dit à la voyante Rosa Quattrini, que la télévision et le cinéma seront anéantis. Quelle bénédiction ce sera pour l'humanité !

Yvette Poirier

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Panier

Dernière parution

Infolettre & Magazine

Sujets

Faire un don

Faire un don

Haut