EnglishEspañolPolskie

“Chapelet mondial”: les cinq continents réunis autour de Marie

le lundi, 01 janvier 2001. Dans Jean-Paul II, Prières, rosaire et dévotions

Jean-Paul II remercie une nouvelle fois Marie de lui avoir sauvé la vie.

CITÉ DU VATICAN, dimanche 8 octobre.

Le chapelet, Prière par excellence Les cinq continents étaient réunis hier après-midi autour de la Vierge de Fatima. Des communautés chrétiennes de 150 pays ont également prié simultanément avec le Pape et les 1.500 évêques venus célébrer leur Jubilé à Rome, la prière mariale par excellence : le chapelet.

Chaque continent, représenté par un cardinal, un évêque et une famille, a récité une dizaine de chapelet. L'Europe quant à elle était représentée par Sœur Lucie, la seule des trois bergers témoins des apparitions de la Vierge, encore en vie. Elle a récité une dizaine, depuis son monastère carmélite de Coïmbre, par liaison satellite.

À la fin du chapelet, le Pape a prononcé une brève allocution. "Il n'y a pas eu de siècle ni de peuple dans lequel (Marie) n'ait pas fait remarquer sa présence, apportant aux fidèles, spécialement aux petits et aux plus pauvres, la lumière, l'espérance et la consolation", a-t-il déclaré.

Le Saint-Père a expliqué que la prière du chapelet est en parfaite harmonie avec le "message de Fatima", les secrets révélés par la Vierge aux trois petits bergers portugais, et que le contenu de cette prière "aide à réfléchir à l'histoire du XXe siècle".

La Congrégation Vaticane pour la Doctrine de la Foi a expliqué que le message de Fatima est une exhortation à la prière comme chemin pour le salut des âmes et un appel à la pénitence et à la conversion. Le message est divisé en trois parties et fut révélé par la Vierge en 1917 aux trois petits bergers, au cours des apparitions du 13 juin, du 13 juillet et du 13 octobre 1917.

La Vierge est apparue six fois aux enfants : cinq fois à "Cova da Iria", le 13 des mois de mai, juin, juillet, septembre et octobre, et une fois le 19 août à Valihnos, près de Cova da Iria.

Le fameux "troisième secret de Fatima" fut révélé cette année par le Vatican. Il fait référence à l'attentat dont Jean-Paul II fut victime Place Saint-Pierre, le 13 mai 1981, à la lutte du communisme athée contre l'Église et les chrétiens, et à l'immense souffrance des victimes de la foi au XXe siècle.

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Panier

Dernière parution

Infolettre & Magazine

Sujets

Faire un don

Faire un don

Haut