EnglishEspañolPolskie

À la défense de l'Église une, sainte, catholique et apostolique

le samedi, 01 mai 2004. Dans Église catholique romaine

Un document d'orientation pour chasser les curés des paroisses

Gilles Baribeau, l'auteur de l'article suivant, nous met en garde contre un Document d'Orientation pour l'avenir des paroisses catholiques, document qui sera présenté au Congrès d'Orientation qui aura lieu dans la ville de Québec, pour le diocèse de Québec, les 22 et 23 octobre prochain. Ce texte, a été publié dans le journal Le Soleil du 13 février 2004 :

Je viens de prendre connaissance du document d'orientation supportant la démarche pour l'avenir des communautés chrétiennes. Ce document contient des propositions dont l'adoption viendrait sonner le glas de notre Église diocésaine.

En effet, sous le pieux couvert de l'Esprit-Saint en vue de l'évangélisation, les rédacteurs du texte, en prenant appui sur le vieillissement des prêtres actuels et du tarissement des vocations sacerdotales, nous acheminent vers une Église dirigée à la base par des personnes laïques réunies autour de la Parole de Dieu uniquement, en somme une Église protestante sans le nom. Il s'agit là d'une situation alarmante qui fait appel à la vigilance de tous ceux et celles qui tiennent encore à l'Église une, sainte, catholique et apostolique.

Appui au Cardinal Marc Ouellet

Dans ce combat pour la vérité, nous nous devons de fournir un appui indéfectible au chef de notre Église diocésaine, en la personne de notre bien-aimé Cardinal Marc Ouellet qui se trouve présentement confronté à une opposition forte et parfois virulente de la part des chrétiens libéraux et progressistes qui dominent l'horizon religieux depuis belle lurette.

Malgré le fait que notre archevêque, depuis sa nomination de novembre 2002, a produit des textes lumineux qui ont fait l'objet d'un livre récent, aucune des dix-neuf notes du document d'orientation n'y fait référence. Il y a là pourtant, une mine d'or à exploiter dans le contexte actuel. Je n'en veux pour exemple que sa déclaration du 7 mai 2003 lors de l'assemblée diocésaine des prêtres et des diacres. Notre appui à ce distingué représentant de Jean-Paul II chez-nous, doit prendre la forme non seulement d'une prière incessante mais aussi d'une action concertée pour renverser l'entreprise de démolition véhiculée par le document d'orientation qui circule présentement dans les paroisses et les instances diocésaines.

Funestes propositions : Et voici, maintenant, parmi les vingt-quatre propositions du document d'orientation, celles dont la promulgation ne ferait que conduire à une Église dirigée par et pour les personnes laïques, voire, à la limite, sans prêtres :

Proposition 2 : Qu'une équipe d'animation locale soit mise en place dans chaque communauté chrétienne locale. Première responsable de la vie et de l'animation de la communauté, cette équipe sera composée de cinq personnes laïques bénévoles.

Proposition 13 : Que la Corporation de l'Archevêque catholique romain de Québec soit le seul employeur des prêtres et des agents et agentes de pastorale nommés en paroisse, en région pastorale et aux services diocésains.

Proposition 16 : Que des rites nouveaux et non sacramentels, en lien avec les grands moments de la vie (naissance, mort, etc.), soient développés et offerts dans les paroisses.

Proposition 18 : En prévision des difficultés que, dans les prochaines années, les équipes pastorales rencontreront à assurer à chaque communauté chrétienne locale l'Eucharistie en semaine et l'Eucharistie dominicale, que soient mises en place des façons alternatives de se rassembler autour de la Parole de Dieu.

Proposition 19 : Que le diocèse de Québec statue sur l'utilité pastorale et la nécessité de conserver la propriété des églises, presbytères et cimetières.

Proposition 24 : Que l'Ordonnance relative au traitement des ministres ordonnés du Diocèse de Québec soit révisée et ajustée aux pratiques de la société civile, en dégageant entre autres les fabriques de la responsabilité d'assurer le logement, l'entretien ménager et la préparation des repas pour les prêtres.

Paroissiens privés de la grâce sacramentelle

Il est clair, manifestement, qu'avec ces cinq propositions, nous risquons de filer tout droit vers des paroisses qui peuvent très bien se débrouiller sans la présence d'un prêtre. Mais alors comment circulera la grâce dans de telles paroisses privées de l'Eucharistie et du Pardon ? Et sans la grâce sacramentelle, comment pourrons-nous faire Église ?

Le document d'orientation ne comporte aucun signe d'espérance sur la relance des vocations au sacerdoce. Il ne parle en aucune façon de la famille et du mariage catholique comme étant les moyens privilégiés de préparer ces vocations dont l'Église ne peut se permettre d'être en manque. Pourtant, les allocutions et homélies de Monseigneur Marc Ouellet sont riches d'expressions et d'encouragements à ces églises domestiques que sont les familles catholiques.

Et d'ici à ce que pointe la relance des vocations sacerdotales en provenance de ces familles ferventes, pourquoi ne pas ouvrir les portes du diocèse aux nouvelles communautés de prêtres toutes empreintes du véritable Feu de l'Esprit Saint, afin de seconder notre propre clergé diocésain débordé par les exigences de leurs tâches pastorales actuelles ? Étrangement, le document d'orientation est silencieux sur ces aspects d'une importance primordiale pour la vie d'une Église une, sainte, catholique et apostolique. Que ceux et celles qui y croient se lèvent et agissent pendant qu'il est encore temps !

Gilles Baribeau

Charlesbourg

Par Vers Demain

Plan pour fermer les églises

Nous voyons dans les propositions qui seront soumises au Congrès d'orientation pour l'avenir des communautés chrétiennes, un plan pour fermer les églises qui sont encore ouvertes, un plan pour forcer les prêtres à se retirer, afin de confier la direction des paroisses, des églises uniquement aux laïcs. Ainsi les fidèles seront dépourvus des sacrements et privés du Sacrifice de la Messe.

M. Gilles Baribeau attire notre attention sur les points suivants proposés par le document :

« UNE ÉGLISE PAROISSIALE entièrement dirigée par les laïcs ;

ABSENCE DE PRÊTRES : Le document propose que les fabriques n'aient aucune responsabilité envers les prêtres concernant leur présence, le logement et la nourriture, etc.

LA MESSE remplacée progressivement par une cérémonie laïque basée sur la Parole de Dieu, genre protestant ;

CHANGEMENTS permanents dans les structures, fabriques et paroisses de façon à empêcher tout retour en arrière ;

— SILENCE SUR LES RECOURS POSSIBLES pour les personnes désirant la présence d'un prêtre à leurs derniers moments ;

— SILENCE COMPLET sur l'attitude à adopter concernant la possible syndicalisation des agents de la pastorale ;

— LE PROJET D'ÉVANGÉLISATION auquel on se réfère est imprécis et ne propose aucune mesure concrète ;

— LA RÉFORME PROPOSÉE est basée sur la décroissance au lieu de favoriser le développement. »

Il est clair que ces propositions ont pour but d'introduire le protestantisme dans les paroisses, de détacher les fidèles de l'Église catholique romaine. Tous les diocèses de la province de Québec et du Canada sont la cible de l'ennemi des âmes. C'est une guerre acharnée contre l'Église catholique romaine.

Soyons tous des soldats du Christ pour combattre les ennemis du catholicisme. Unissons-nous à Son Excellence le Cardinal Marc Ouellet, le Primat de l'Église du Canada, pour sauvegarder nos paroisses catholiques.

Yvette Poirier

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Panier

Dernière parution

Infolettre & Magazine

Sujets

Faire un don

Faire un don

Haut