EnglishEspañolPolskie

Un Cardinal attaque l'immigration

Yvette Poirier le jeudi, 01 mars 2001. Dans Débats de société

De nombreux musulmans envahissent l’Italie

De nombreux musulmans du nord de l'Afrique et de l'Est de l'Europe, pénètrent illégalement en Italie par les ports de mer du sud du pays et ensuite, ils s'avancent vers le nord. Le gouvernement italien ne réagit pas contre ces envahisseurs de plus en plus nombreux. Monseigneur Giacomo Biffi, archevêque de Bologne, s'alarme de cette invasion musulmane.

Le cardinal, âgé de 72 ans, prie le gouvernement italien de cesser d'accorder des visas aux musulmans. Cette invasion islamique constitue une menace pour l'Europe chrétienne. Mgr Riffi a déclaré à un ministre italien :

"Le droit à l'invasion n'existe pas.... Rien n'interdit à l'État italien de gérer l'immigration de manière à sauvegarder son identité nationale... Si vous voulez travailler pour le plus grand bien de l'Italie et l'épargner de beaucoup de souffrances, vous devez empêcher ces immigrants de pénétrer dans le pays. Vous devez favoriser les immigrants catholiques."

"Beaucoup d'évêques pensent comme Mgr Riffi, mais ils n'osent pas le dire", a affirmé un théologien à la revue américaine Time.

Le courageux cardinal de Bologne a rédigé une lettre pastorale pour alerter les autorités et le peuple italien catholique contre cet envahissement des musulmans. Cette lettre pastorale a été lue à haute voix devant 300 prêtres de son diocèse, qu'il avait convoqués. Ce communiqué a retenti dans la presse italienne et a eu des échos dans le monde entier.

"Le critère d'admission des immigrants ne peut pas seulement être économique ou charitable, déclara le zélé défenseur du catholicisme. Nous devons nous soucier de sauver l'identité de la nation."

"L'Italie n'est pas une terre déserte, ajouta-t-il, à demi habitée, sans physionomie culturelle et spirituelle, propre à peupler aveuglement".

« C'est une bataille pour l'âme de l'Europe », dit Mgr Bitti : soit que l'Europe redécouvre ses racines chrétiennes, soit qu'elle adhère à l'islamisme.

La polygamie

Les musulmans sont d'une « culture étrangère », souligne le cardinal Biffi. Cette religion permet la polygamie. Un homme peut prendre quatre épouses en même temps. Dans le Coran, la bible de l'Islam, Surate 4 :3, il est écrit : "... Épousez, comme il vous plaira, deux, trois ou quatre femmes..."

Dans son livre « Islam sans voile », Abdullah al Araby dénonce l'islamisme. Il écrit à la suite de la citation mentionnée ci-haut :

"À ce propos, des privilèges exceptionnels ont été accordés à Muhammad (Mahomet), « le prophète de l'islam ». Il lui fut permis, selon le Coran, d'avoir autant de femmes qu'il le désirait. En fait, on lui attribue pas moins de treize épouses et concubines. Parmi elles, Aïsha qui avait à peine neuf ans lorsqu'il l'épousa à l'âge de cinquante-trois ans, et Zaynab Bent Jahsh, la femme de son fils adoptif Zeid. Quand celui-ci vit que Muhammed la désirait, il la répudia pour lui permettre de l'épouser."

Le divorce est permis dans le mahométisme. Un musulman a droit de répudier son épouse par une simple déclaration verbale. À ce compte-là, il peut changer plusieurs fois de femme, et il peut en avoir quatre en même temps. Quelle corruption inimaginable !

D'après l'islam, les femmes sont déficientes mentalement et religieusement. On considère l'épouse comme un bien sur le même pied d'égalité que "les chevaux racés, le bétail, les terres cultivées..." (Surate 3 :14).

L'Islamisme avilit la femme, alors que le christianisme a élevé en dignité la femme et l'a sortie de l'esclavage du paganisme. Dans le catholicisme, la famille est protégée par le lien indissoluble du mariage. Le catholicisme a été fondé par le Fils de Dieu, l'Agneau sans tâche. L'islamisme a été fondé par un homme pervers.

Quelle malédiction, ces invasions de musulmans dans les pays catholiques comme l'Italie, la France, le Québec ! Vous voyez à Montréal, s'élever des mosquées et en même temps, des églises catholiques ferment leurs portes.

Nous souhaitons que plusieurs voix s'élèvent à la suite de Mgr Giacomo Biffi contre l'invasion musulmane dans l'Europe chrétienne et en Amérique. Ce combat du Cardinal Biffi nous rappelle les croisades de l'Église contre « le fléau du sabre musulman qui menaça le monde chrétien », du septième siècle en l'an 1561, histoire que nous relatons dans le présent journal.

Yvette Poirier

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Panier

Dernière parution

Infolettre & Magazine

Sujets

Faire un don

Faire un don

Haut