EnglishEspañolPolskie

Raz de marée en Asie. Raz de misère dans les pays du tiers monde

le mardi, 01 mars 2005. Dans Débats de société

De nombreuses quêtes ont été faites pour les pays asiatiques ravagés par le tsunami. Pourquoi la Banque Mondiale qui se prévaut d'être au service des pays, ne fournirait pas elle-même des crédits nouveaux sans dettes, sans intérêts, pour rebâtir ce qui a été démoli ? Après tout, ce n'est pas la main d'oeuvre ni les matériaux qui manquent pour entreprendre les travaux et venir au secours des sinistrés, ce n'est que le chiffre-argent qui manque. Et pourtant l'argent n'est qu'une simple comptabilité, un permis pour produire. Mais ce permis est entre les mains des banquiers internationaux, des institutions à profits qui tiennent entre leurs mains le sort de l'humanité.

Ce ne sont pas les gouvernements des pays qui créent l'argent, eux-mêmes. Ils s'administrent à coups d'emprunts envers les banques et ils ne fournissent même pas de payer les intérêts envers le système bancaire ; ils sont en déficit et font des coupures dans leurs budgets pour des services essentiels tels que les hôpitaux. Ce n'est donc pas aux pays, même industrialisés, qu'il faut demander de financer la catastrophe asiatique, mais c'est au système bancaire dirigé par la Banque Mondiale qu'il faut le demander.

Pourquoi les Nations-Unies qui s'apitoient, à bon droit, sur le sort des pays asiatiques durement frappés, ne s'alarment-elles pas, en d'autres temps, devant les 100,000 personnes qui meurent de faim chaque jour dans les pays du tiers monde ? Ne sont-elles pas complices avec le Fonds Monétaire International et la Banque Mondiale qui, eux-mêmes, créent la misère dans ces pays en les étranglant avec des endettements perpétuels et des intérêts exorbitants ? Nous aimons citer ici la chronique satirique de Pierre Foglia, que nous trouvons bien à point, article publié dans La Presse de Montréal du samedi, 8 janvier 2005.

YP

Pourquoi le tsunami et pas le Darfour ou le Rwanda hier ?

Pourquoi le tsunami et pas le naufrage quotidien de l'Afrique ?

C'est pas pour faire un match entre un tsunami et une guerre, entre un tsunami et une famine, entre le tsunami et le sida, mais rappelons tout de même que CHAQUE JOUR, sur la planète, meurent de faim — ou des suites immédiates de la faim — environ 100 000 personnes. Chaque jour. Cent mille personnes. C'était quand déjà, le tsunami ? Le 26 ? Disons il y a 12 jours. Un million deux cent mille morts de faim depuis le 26. Pas un mot. Pas un sou. Pas un article. Pas une photo. Pas un envoyé spécial.

Pourquoi les raz de marée et pas les raz de misère ?

Parce que le raz de marée est un bon spectacle ? Parce qu'on vit dans une société de spectacle et que ça nous prend de l'action, pour être ému ?

Parce que les raz de marée, pour terribles qu'ils soient, ont un début et une fin, comme les films d'horreur, alors que les raz de misère ça ne finit jamais ?

Parce que c'est plus facile de faire la charité que de faire la justice ?

Pierre Foglia

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Panier

Dernière parution

Infolettre & Magazine

Sujets

Faire un don

Faire un don

Haut