EnglishEspañolPolskie

L'euthanasie est un meurtre

Yvette Poirier le mardi, 01 mars 2005. Dans Euthanasie

Nous avons entendu parler de Marcel Tremblay, d'Ottawa, qui s'est suicidé récemment en présence d'un groupe de parents et amis qui y consentaient. Les media d'information, contrôlés par les impies et les francs-maçons, ont profité de cette occasion pour relancer des débats sur la place publique en faveur de l'euthanasie et l'aide au suicide. Ce sont des séances de lavage de cerveau pour manipuler l'opinion publique. Même si la majorité de la population était pour l'euthanasie, ce ne serait pas une raison pour imposer cette loi de suicide. Dieu est le Créateur du Ciel et de la terre. Il est le Législateur suprême. Il forme à lui seul la majorité. Dieu seul est le Maître de la vie et de la mort. Le cinquième commandement de Dieu nous défend de tuer notre prochain et de nous tuer nous-mêmes.

L'euthanasie, l'avortement, le vice contre nature, la corruption des meurs sous toutes ses formes conduiront la race canadienne au tombeau. Quand les peuples cessent d'être chrétiens, ils retournent vers la barbarie et se dirigent vers un génocide. C'est le but des financiers et des francs-maçons d'exterminer les nations chrétiennes et de les remplacer par une forte immigration de Bouddhistes, de Hindous ou de Musulmans en vue d'un gouvernement mondial satanique.

Satan siège dans les séances parlementaires, au provincial comme au fédéral, et au sein des tribunaux, entre autres en plein coeur de la Cour Suprême de Canada. Dieu est chassé graduellement de nos Constitutions qui avaient été établies jadis sur des principes chrétiens. C'est la Révolution Tranquille des années 1960, fille de la franc-maçonnerie, qui a déclenché ce déchaînement infernal. Une des propositions du programme des francs-maçons canadiens-français en 1960 était : L'État entièrement indépendant de l'Église. « N'oubliez jamais, écrivaient les francs-maçons, qu'il faut en venir à murer le prêtre à la sacristie. » Après avoir « muré les prêtres à la sacristie », on voudra interdire officiellement la pratique religieuse et y fermer toutes nos églises. D'ailleurs le plan est déjà en exécution.

Nos gouvernements ont mis en pratique le programme des francs-maçons et ils ont tourné le dos à l'Église. Ils doivent se tourner vers l'Église s'ils ne veulent pas que notre pays tombe en ruines. Dans le livre « La Royauté Sociale de Notre-Seigneur Jésus-Christ » par Théotime de Saint Just, il est écrit :

« La société civile et la société religieuse sont réellement deux sociétés distinctes et indépendantes dans leur sphère propre. Pourtant, la société civile, bien que distincte de l'Église, société religieuse, doit lui être unie et subordonnée. La raison de cette union et de cette subordination est la volonté expresse de Jésus-Christ qui impose l'ordre surnaturel non seulement aux individus, mais aux sociétés elles-mêmes.

« Dans un discours prononcé en 1848, le Cardinal Pie compare l'union qui doit exister entre l'Église et l'État à l'union de l'âme et du Corps. Si les différentes formes de gouvernement ont péri en France, c'est qu'elles n'étaient pas unies à l'Église, comme le corps doit être uni à l'âme, « Or si heureusement qu'il soit pourvu d'articulations, de ressorts et de muscles, un corps sans âme, c'est un cadavre, et le propre d'un cadavre est de tomber en dissolution. L'âme de toute société humaine, c'est la croyance, c'est la doctrine, c'est la religion, c'est Dieu ».

Yvette Poirier

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Panier

Dernière parution

Infolettre & Magazine

Sujets

Faire un don

Faire un don

Haut