EnglishEspañolPolskie

Choucroute anonyme

le lundi, 01 avril 1940. Dans En lisant les journaux

Extrait du Canadien de Lévis, du Colon de Roberval et de quelques autres feuilles qui s’alimentent à une source commune :

"Le peuple d’Alberta fut déçu par des démagogues sans scrupule qu’il n’a pu renvoyer chez eux à cette élection. Les rênes du pouvoir et les forces de l’argent ont eu raison de la résistance et de l’opposition populaires... La comparaison entre l’avènement des créditistes et des dictateurs européens s’impose avec force... Le Crédit Social cherche à s’imposer ailleurs sachant bien que s’il parvient à s’imposer quelque part, il ne sera pas facile de l’en déloger. Dans le Québec, on trouve des groupes de ces socialistes qui veulent la conscription des hommes et de l’argent, politique de ruine et de chômage. Un tel programme socialiste menace directement chaque famille et chaque épargnant de la province."

Si les éditeurs de nos vaillants hebdomadaires ruraux ne peuvent eux-mêmes rédiger une revue des événements, qu’ils se dispensent tout de même de nous servir la cuisine mandatée des Editorial Associates Ltd. Un éditeur qui se respecte doit au moins comprendre ce qu’il insère dans son journal.

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Panier

Dernière parution

Infolettre & Magazine

Sujets

Faire un don

Faire un don

Haut