EnglishEspañolPolskie

Auréolé par la guerre

le mercredi, 01 mai 1940. Dans En lisant les journaux

De L’Évènement, reproduit par La Tribune :

Le blé autant que la mitraille gagnera la guerre... Le Canada est excellemment armé sous ce rapport ; nous connaissons les chiffres de sa dernière récolte, près de 480 millions de boisseaux, quantité suffisante de froment pour nourrir les armées alliées et les populations civiles pendant des mois... Les emblavures de l’Ouest donnent un des meilleurs blés au monde dont le contenu en protéine s’élève de 12 à 15 pour cent. Le producteur accomplit donc une œuvre aussi essentielle que le canonnier derrière son canon.

Et quand les armées alliées seront licenciées ? Et quand les civils seront redevenus disponibles pour leur propre production de denrées alimentaires ? Quelle œuvre essentielle accomplira alors le producteur de blé de l’Ouest ? Le jeune professeur Angers, des Hautes-Études, aime à écrire et à dire que c’est la grosse production de blé de l’Ouest qui est la cause de la crise au Canada ! Ça lui a même valu des compliments publics de Beaudry Leman

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Panier

Dernière parution

Infolettre & Magazine

Sujets

Faire un don

Faire un don

Haut