EnglishEspañolPolskie

Vaste plan de propagande

le jeudi, 01 avril 1937. Dans Cahiers du Crédit Social

Dans les pages suivantes, l'organisateur-en-chef de la province de Québec lance le vaste plan élaboré pour une campagne décisive de propagande créditiste dans toute la province de Québec..

Pourquoi ce déploiement d'activité ? Parce que le peuple souffre sans justification. Parce qu'on exploite son ignorance en matière monétaire pour continuer de lui imposer une vie de paria dans un pays que Dieu a comblés de richesses. Parce que nos grands garçons passent de l'école à l'oisiveté, nos jeunes gens ne peuvent se marier, nos pères de famille ne peuvent nourrir et vêtir convenablement les leurs. Parce que ce mal se perpétue, qu'on s'endette pour en mitiger les pires aspects ; parce qu'on lie le pays pour des générations entre les mains de parasites. Parce que nous croyons que ce sont les intérêts du peuple, qui doivent primer, non ceux de l'aristocratie des pilleurs de nos ressources. Parce que nous voulons que le capital humain passe réellement avant le capital argent, que le mécanisme financier serve au lieu d'asservir. Parce que la grande presse endort ou trompe ses lecteurs et qu'il faut autre chose pour faire la lumière.

Nous voulons enrôler tout le peuple dans cette lutte, parce que nous savons que des efforts isolés sont ignorés et découragés ; parce qu'il s'agit d'une question qui intéresse tout le monde personnellement et que, devant une opinion publique qui s'exprime puissante, nulle force adverse ne peut résister, pas même la puissance non élue qui est habituée à dicter ses volontés aux mandataires du peuple.

Pourquoi demander des contributions ? Parce qu'une propagande ne se fait pas sans fonds. Nous ne demandons presque rien à chacun, préférant multiplier les contributeurs plutôt que dépendre de quelques richissimes qui pourraient imposer l'influence de leurs écus pour saboter notre mouvement. Nous croyons d'ailleurs qu'ils se lèveront nombreux ceux qui seront fiers de fournir leur part dans ce mouvement de libération économique définitive. Le plan exposé démontre aussi qu'en retour de sa contribution, le donateur reçoit le double en munitions de combat.

Puis est-on pour une idée ou ne l'est-on pas ?

De ce côté, voyez ce que font les Communistes. Allons-nous leur laisser le monopole de l'organisation effective ?

Voici l'échelle des cotisations prélevées par les Communistes sur leurs membres actifs :

Chômeurs sans revenu : 2 sous par semaine.

Salariés touchant $10 de paie hebdomadaire : 20 sous par semaine (2% du salaire).

Salariés touchant $20 de paie hebdomadaire : 50 sous par semaine ( $2.00 par mois).

Plus gros salaires, fonctionnaires civils, etc. : 10 à 50 pour cent de leur salaire.

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Panier

Dernière parution

Infolettre & Magazine

Sujets

Faire un don

Faire un don

Haut