EnglishEspañolPolskie

Soyons des apôtres, allons en apôtres, cherchons des apôtres !

Gilberte Côté-Mercier le lundi, 01 octobre 2001. Dans Apostolat

Mme Gilberte Côté-Mercier, âgée de 91 ans et trois mois, a secoué les congressistes par ses paroles enflammées. Elle a développé un article de Gérard Mercier intitulé : « Je veux des apôtres ». Pendant trois quarts d'heure, malgré ses faibles capacités physiques, notre courageuse directrice a parlé debout avec beaucoup d'ardeur.

Discours au congrès de Mme Gilberte Côté-Mercier

Chers créditistes, debout ! Chers Pèlerins, chers apôtres, vous êtes tous des apôtres. Comment voulez-vous être des Pèlerins sans être des apôtres. C'est mon sujet.

Cherchons des apôtres, soyons des apôtres, allons en apôtres. Qu'est-ce que ça veut dire, être apôtre ? Ça veut dire : Sortez de chez vous. Ne restez pas toujours chez vous à dormir, à vous reposer, à attendre que le Crédit Social vienne tout seul. Les apôtres demandaient à Notre-Seigneur : « Quel est notre programme ? » Notre Seigneur répondait : « Allez, allez... »

Il y a dans Vers Demain un article de Gérard Mercier qui s'intitule : « Je veux des apôtres. Ses pensées. Ses discours. Ses visites aux familles. » Le chef des apôtres répond toujours : Allez ! allez ! Où aller ? Partout ! Allez, allez partout dans le monde entier. Notre-Seigneur est sorti du Ciel, quand il est venu sur la terre, pour lever des apôtres.

Visites aux familles

« L'Annonciation », premier mystère à méditer, quand on dit le chapelet. Deuxième mystère, « la Visitation ». Après l'Annonciation de l'Ange, la Sainte Vierge s'est empressée d'aller visiter sa cousine Élisabeth pour la mettre au courant du message qu'elle venait de recevoir. Pour nous, les Pèlerins de saint Michel, nous avons reçu le message du Crédit Social qui libérerait les pauvres de la misère. Nous devons aller visiter les familles pour leur porter ce message. Dans le 2e mystère joyeux, « la Visitation », que nous méditons tous les jours, nous, les Pèlerins de saint Michel, nous demandons que lèvent des Pèlerins de saint Michel dans le monde entier.

Si un Pèlerin reste au foyer à bailler, ce n'est pas lui qui va nous donner le Crédit social. Ce n'est pas cela que le Bon Dieu veut. Le Bon Dieu veut la justice, la sagesse, le monde heureux sur la terre afin d'atteindre son but. S'il y en a un qui veut la justice, c'est le Bon Dieu. Ce n'est pas le démon.

Alors, moi, je vais sortir pour trouver des apôtres. Qui est-ce ce moi-là ? Chacun de nous.

Sortir de chez soi. Aller, c'est ça le programme d'un apôtre. Allez dans les familles, avec le chapelet d'une main, et Vers Demain de l'autre main. Dans Vers Demain, sont compris les circulaires de Vers Demain.

Frappez aux portes, demandez : « Est-ce que je pourrais voir toute la famille, les adultes et les enfants ? » Vous leur offrez Vers Demain à tous. S'ils sont 10, prenez 10 abonnements. Il faut que chacun lise Vers Demain. Si c'est le petit frère ou une autre personne de la famille qui reçoit Vers Demain, les autres ne le liront pas. Il faut que chacun le reçoive pour le lire. Il faut en arriver à cela.

Donnez des circulaires pour faire apprécier le journal Vers Demain. Lisez une circulaire avec les gens et ils verront que cela a du bon sens. Demandez aux parents : « Et les petits enfants, est-ce qu'ils vont en distribuer des circulaires de porte en porte ? Donnez-moi leur nom et je leur donnerai des circulaires ? Les circulaires sont gratuites. ».

Puis vous dites : « Je pense madame que le temps est arrivé pour dire une dizaine de chapelet ensemble. » On prie le chapelet avec la famille. Il y a des problèmes d'emploi. C'est un problème que le chapelet va résoudre. Vous comprenez cela. Vous sortirez de la maison avec les noms des petits enfants et leur numéro de téléphone pour les appeler afin d'avoir des nouvelles de leur distribution. Vous leur demandez même de faire le sacrifice d'aller aux maisons, de porte en porte, pour répandre les circulaires et pour répandre Vers Demain. Nous sommes catholiques et nous sommes créditistes parce que nous sommes vraiment catholiques.

Assemblées de familles

Dans les familles, vous leur demanderez d'organiser une assemblée dans leur salon. Vous irez tenir l'assemblée et vous leur poserez des questions sur le journal que vous leur avez laissé, pour qu'ils vous prouvent qu'ils l'ont lu.

À San Damiano, Notre-Dame nous a dit : « Mobilisez vos enfants, vos frères... » Le chapelet résout tous les problèmes. Faites des sacrifices. Allez de porte en porte pour répandre des circulaires et répandre Vers Demain, abonnez des gens.

Dans vos chapelets, demandez la grâce d'être un apôtre, un apôtre de Vers Demain, de l'Œuvre du Crédit Social de Louis Even. Gérard Mercier cherchait des apôtres, il disait : « Je veux des apôtres », Gérard Mercier était un apôtre vraiment et c'est lui qui pourrait vous en parler s'il revenait sur la terre, envoyé par la Sagesse Éternelle. Gérard Mercier était un apôtre lui-même, un boulet de feu, sans arrêt, sans trêve au combat. Êtes-vous capables de suivre l'exemple de Gérard Mercier, au combat, sans arrêt ? Il faut faire de l'apostolat. Il faut être un apôtre pour sauver notre société, pour sauver notre monde, pour sauver les âmes, pour sauver les esprits, pour sauver les cœurs, il faut trouver des apôtres..

Chers amis, vous allez dans les maisons, j'ai une chose à vous demander. Nous allons bientôt distribuer une circulaire pas ordinaire : « Croisade pour la modestie » ; au verso, « Décence dans le vêtement. Règles précises de l'Église pour s'habiller. Vous la lirez, vous la méditerez, vous l'appliquerez dans votre vie. Vous la répandrez dans le porte en porte. Allez-vous faire du porte en porte en sortant du congrès ?

Quand nous disons le chapelet ensemble, chez nous, ou bien à l'école, ou bien quand on est en groupe, pensons à demander des apôtres du Crédit Social qu'il faut multiplier, fortifier pour en arriver à avoir la liberté nécessaire pour bien vivre dans notre société.

La grâce du bon Dieu a enfoncé dans votre cœur d'être des apôtres plus que jamais. « Mobilisez tout le monde. » Notre-Dame a dit cela à San Damiano aux Bérets Blancs. Mobilisez tout le monde. Comment faire pour les mobiliser ? Allez, allez... Soyons des apôtres, allons en apôtres, cherchons des apôtres.

Gilberte Côté-Mercier

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Panier

Dernière parution

Infolettre & Magazine

Sujets

Faire un don

Faire un don

Haut