EnglishEspañolPolskie

Soyons de fervents propagandistes du journal Vers Demain et de l'Ave Maria

Yvette Poirier le dimanche, 01 mai 2005. Dans Apostolat

Louis Even a fondé le journal Vers Demain pour éclairer les esprits parce qu'il savait que la force des financiers réside dans l'ignorance du peuple. Consacré à l'Immaculée, il a mis sa confiance en la divine Providence et ne s'est pas soucié des persécutions qui pourraient en résulter. Suivons les traces de notre vénéré fondateur. Imitons-le dans ses grandes vertus et dans son dévouement. Soyons de fervents propagandistes du journal Vers Demain.

« Les moyens les plus rapides pour arriver au Crédit Social, disait M. Gérard Mercier, sont l'abonnement au journal Vers Demain autour de soi, la distribution de circulaires, la Croisade du Rosaire de porte en porte, la récitation de beaucoup de chapelets en famille, en toutes occasions, en automobile, la mobilisation du Ciel, des anges, de saint Michel, des saints et de nos défunts. Avec ces quatre moyens soyez assurés d'arriver au Crédit Social ».

Mlle Dina Razafimahatratra est venue s'initier dans l'apostolat de Vers Demain, à Rougemont, pour une période de six mois. Elle participe à la Croisade du Rosaire et elle participe à des tournées d'apostolat au Québec et en Ontario. Dina nous a démontré que Madagascar possède de grandes richesses, cependant la pauvreté règne dans ce pays :

"Madagascar est une grande île située dans l'Océan Indien, à l'est du continent africain. Nous avons une population d'environ seize millions, une superficie de 590,000 kilomètres carrés. Nous avons des ressources naturelles prometteuses. Nous avons un bon climat, une terre fertile. Nous avons des sites touristiques. Nous avons presque tout en matière de richesses naturelles, sauf que nous n'avons pas l'argent parce que l'on nous a privés de le faire sur place. Pour cela, la Banque Mondiale et le Fonds Monétaire International ont placé Madagascar parmi les pays les plus pauvres du monde. Heureusement, nous avons eu la visite de M. François de Siebenthal et de M. Marcel Lefebvre, l'année dernière. Ils ont rencontré Mgr Raymond, le Président de la Commission de Justice et Paix, à Madagascar. Ils nous ont expliqué le système financier actuel qui nous exploite.

« Je suis ici à la Maison Saint-Michel pour faire une formation sur le Crédit Social et pour faire la mission de l'apostolat. À mon retour, je compte lancer le Crédit Social. 85% de la population vit en dessous du seuil de la pauvreté. Je remercie beaucoup Vers Demain de nous donner des journaux et des circulaires qui seront envoyés bientôt à Madagascar. Trois Malgaches sur quatre sont catholiques. La Patronne de Madagascar est la Sainte Vierge. Je vous demande de prier pour moi. Là-bas je serai seule. Je devrai monter une équipe et je suis sûre que les gens seront très intéressés." — Dina Razafimahatratra

Notre apôtre de Madagascar qui possède très bien le français, a traduit des articles de Louis Even en malgache, la langue du pays. Elle approfondit ainsi le Crédit Social.

Le Crédit Social pénètre aux Philippines

Lors de notre Siège de Jéricho de mars dernier, M. Melvin Sickler, notre Plein-Temps américain, et M. François de Siebenthal, de la Suisse, nous ont donné un compte-rendu de leur tournée d'apostolat aux Philippines. Ils ont rencontré des autorités ecclésiastiques et tenu des réunions avec des séminaristes et des groupes paroissiaux. Nos deux propagandistes qui s'adressaient en anglais à l'auditoire, étaient traduits en tagalog, la langue du pays.

Monseigneur Benjamin Almoneda, évêque du diocèse de Daët, apprécie beaucoup Vers Demain. Il y a quelques d'années, il avait écrit au bureau Vers Demain : "Que devons-nous faire pour appliquer le Crédit Social dans notre pays ?" C'est pour cela que nous avons invité Mgr Almoneda à notre congrès, l'an dernier, et que nous avons envoyé des Pèlerins de saint Michel aux Philippines. MM. de Siebenthal et Melvin Sickler ont expliqué aux Philippins : comment établir un système d'échange local tel que décrit dans l'article du présent journal de M. François de Siebenthal.

Nos deux fervents créditistes ont fait plusieurs bons contacts. Une journée, ils ont parlé aux prisonniers, une autre journée, dans un collège. Chaque fois que Mgr Almoneda recevait des visiteurs, il leur présentait M. Sickler et M. de Siebenthal, Une journée c'était l'épouse du grand ambassadeur de l'Espagne aux Philippines. Elle-même s'est abonnée. Une autre journée, c'était un prêtre de Los Angeles, de Californie, qui s'est abonné pour 4 ans au journal « Michael ». Il y a un million de Philippins à Los Angeles. Le prêtre a invité M. Sickler à aller à Los Angeles. « Nous pourrions, a dit le prêtre, vous trouver des places à coucher chez des gens et vous organiser des assemblées ». Un prêtre du Texas et un prêtre de la Colombie Britannique se sont abonnés au journal anglais « Michael ». Le prêtre de la Colombie a invité M. Sickler à aller faire de l'apostolat dans sa paroisse.

Après le départ de M. de Siebenthal, M. Sickler est allé six jours dans un diocèse au sud-est des Philippines. Il a parlé sur les ondes de la radio qui a un million d'auditeurs. Il a tenu plusieurs réunions avec des groupes de fidèles laïcs, des dirigeants de ces groupes, des jeunes, des séminaristes. L'évêque du lieu a amené notre Plein-temps américain visiter différentes personnes.

M. Sickler est allé aussi dans un diocèse au sud de Manille. Il est resté là six jours. Il a rencontré les principaux chefs de fidèles laïcs à la cathédrale. De retour à Manille, M. Sickler est allé dans un diocèse plus en moyen et les gens comprenaient tous l'anglais. Il a fait la Croisade du Rosaire de porte en porte. Il récitait huit à dix dizaines de chapelet par jour. Il prenait une moyenne dix abonnements par jour, des abonnements d'un an. Les gens aiment beaucoup les caricatures de Vers Demain.

Monseigneur Almoneda réclame des palettes de circulaires de Vers Demain pour les Philippines. Nous lui enverrons prochainement des palettes de circulaires de Vers Demain. Il nous écrit :

"Laissez-moi vous dire que nous avons traduit en tagalog « L'île des Naufragés » avec une adaptation au lecteur philippin. Nous vous informons que nous continuons l'organisation (d'un système d'échange local). Mais nous nous sommes aussi concentrés sur le catéchisme, la dignité et la valeur de la personne humaine."

Apôtres au Mexique

Mlle Némiliz Gutiérrez, missionnaire à plein temps du Mexique, est venue à notre Siège de Jéricho. Elle est toujours au combat. À son retour au Mexique, à la mi-décembre dernier, elle s'est mise tout de suite à la Croisade du Rosaire. Avec le consentement du curé de sa paroisse, elle a organisé plusieurs réunions avec des groupes paroissiaux. Elle leur a expliqué le combat de Vers Demain pour l'application de la Doctrine Sociale de l'Église par le Crédit Social. Elle est sortie à la Croisade du Rosaire avec de nouveaux apôtres. Elle a contacté des évêques et des prêtres qui lui ont donné la permission de faire de l'apostolat pour Vers Demain dans leur territoire. Elle a recueilli en l'espace de sept semaines, 237 abonnements au journal « San Miguel ». Némiliz a conquis toute sa famille à l'Œuvre de Vers Demain. Ses parents sont des bienfaiteurs de Vers Demain. Sa mère visite des familles avec elle. Son père collabore de mille manières.

Kateri Couture, de la région de Lévis, Québec, est allée secondée notre dévouée Mexicaine. Elles ont fait du porte en porte ensemble. Kateri, jeune Pèlerine dans la fleur de l'âge, a été émerveillée par l'accueil chaleureux des Mexicains. Elles ont prié dans plusieurs familles. Le peuple mexicain et les autorités religieuses sont très ouverts au combat de Vers Demain, au Crédit Social qui éliminerait la pauvreté dans le monde.

« lls considèrent Vers Demain comme une lumière au bout du tunnel » dit Kateri. Un prêtre a accepté 2500 circulaires pour ses paroissiens.

Nos apôtres sont allés à Guadalajara faire de l'apostolat. C'est là que demeurent les frères et soeurs de Mme Garcia-Bédard de Montréal, une famille nombreuse de 12 enfants, tous de grands catholiques et très intéressés à l'Œuvre de Vers Demain. Leurs maisons sont ouvertes pour héberger les Pèlerins et pour des réunions familiales. Ils collaborent de mille manières. L'un d'eux, étant mécanicien, a réparé gratuitement la voiture de Vers Demain qui sillonne les routes du Mexique.

M. Marcel Lefebvre, missionnaire à plein temps depuis 43 ans, est allé au Mexique pour consolider l'Œuvre de Vers Demain et la faire connaître en hauts lieux. Il a profité de l'occasion pour visiter des familles avec des apôtres mexicains qui sont déjà venus s'initier au Canada : Omar Torres qui parle très bien le français, et Josefath Martinez qui se familiarise lui aussi avec le français. M. Marcel Lefebvre trouve que les réunions dans les familles sont très importantes pour faire connaître le journal Vers Demain, enseigner le Crédit Social et abonner au journal « San Miguel ». Les Mexicains sont ouverts au Crédit Social qui les libéreraient de la tyrannie des financiers et leur assureraient le pain quotidien.

Le Crédit Social en Amérique du Sud

M. et Mme Carlos Reyes, de l'Équateur, sont encore venus à notre Siège de Jéricho cette année. M. Reyes a fondé des comités d'étude pour enseigner la Doctrine Sociale de l'Église et le Crédit Social, qui consiste à une série de cours. Il va tenir des réunions ici et là, et il parle sur les ondes de Radio-Maria qui rejoignent tout l'Équateur. M. et Mme Reyes comprennent l'importance de l'éducation du peuple équatorien. Mme Reyes est une bonne distributrice de circulaires. Elle a fait la Croisade du Rosaire avec les Pèlerines à Montréal. Elle a expérimenté la Croisade du Rosaire à Quito. Soutenons M. et Mme Reyes avec nos prières et nos sacrifices, afin que d'ardents propagandistes du journal « San Miguel » et des distributeurs de circulaires se joignent à eux pour répandre la lumière du Crédit Social.

M. Pierre Marchildon collabore avec M. Carlos Reyes pour l'expansion de Vers Demain en Amérique du Sud. Il est retourné en Amérique du Sud en avril dernier. En Colombie, il a rencontré les responsables des distributions de circulaires. À Medellin, M. Alexandro a déjà 100,000 circulaires de Vers Demain de distribuées. Il a fait annoncer les circulaires sur le Rosaire et la Sainte Eucharistie sur les ondes de Radio Maria. 45 prêtres en ont commandé. M. Alexandro distribue aussi des circulaires sur le Crédit Social.

M. et Mme Carlos Reyes, qui étaient encore à Toronto le 1er mai, sont allés avec leur nièce et Miguel Torres à quatre messes dans une paroisse espagnole. Le prêtre a permis à M. Reyes de présenter aux paroissiens l'Œuvre de Vers Demain et notre journal espagnol « San Miguel ». M. Reyes et son équipe ont distribué des circulaires « San Miguel » à la sortie de l'église et ont recueilli un total de 28 années d'abonnements. Une dame, du Guatemala, qui a été très intéressée par notre combat, veut une palette de circulaires pour son pays. Une dame a pris six paquets de circulaires « San Miguel » qu'elle va distribuer à Toronto dans des milieux de langue espagnole.

La structure d'acier de notre Oeuvre : Les apôtres

M. Christian Burgaud, notre courageux missionnaire à plein temps de France, a fait une tournée d'apostolat très fructueuse. Il a visité des familles dans le sud de la France, les régions de Lourdes, Béziers, Montauban, Pérignac, etc. En 15 jours, il a recueilli 200 abonnements au journal Vers Demain.

M. Jacek Morawa et M. Janusz Lewicki sont allés à Chicago et à Détroit pour visiter des Polonais et tenir des réunions. Ils sont revenus avec 260 abonnements au journal polonais « Michael ». Ils ont parlé à six postes de radio différents. Dans les émissions, ils ont annoncé les circulaires et le journal polonais. Après chaque émission, ils recevaient un grand nombre de téléphones de gens qui voulaient s'abonner. Ils ont tenu des réunions de 100 à 400 personnes. Les Polonais ont des coeurs d'apôtres. Ils prennent aux réunions des circulaires pour en distribuer autour d'eux.

Dans le sud et à l'ouest de l'Ontario, en l'espace dans 15 jours de porte en porte, M. Melvin Sickler a recueilli 669 abonnements au journal « Michael ». Mme Mireille Beauchamp, de Sarnia, l'a accompagné deux jours à la Croisade du Rosaire. Ils ont recueilli un total de 89 abonnements et confié 3,500 circulaires. Mme Janet Smith, une bonne Pèlerine de saint Michel, également de Sarnia, a remis à M. Melvin Sickler 183 abonnements. M. Sickler est sorti aussi dans la région de Bradford, Windsor, London, St. Catharines, Ontario.

À Toronto, M. Roger Gingras est tout feu, tout flamme. Il électrise ses compagnons. Il a demandé du renfort de l'extérieur pour visiter des familles dans la grosse ville de Toronto. Il a été exaucé. M. Patrick Tétrault est allé un mois à Toronto. Dans le mois d'avril, il a eu la collaboration à quelques reprises de Benoît Ouellet, Miguel Torres et Lambert Boucher. Yvon Nantel est sorti un dimanche avec les équipes. Au début du mois d'avril, Janusz Lewicki et Jacek Morawa l'ont accompagné quelques jours. Dans le mois d'avril à Toronto, environ 670 abonnements ont été recueillis.

Au début du mois de mai, Mlles Marcelle Caya, Diane Roy, Lucie Parenteau, Dina Razafimahatratra et Paola Santamaria sont sorties quatre jours dans la grosse ville de Toronto. M. et Mme Bernard Roy sont sortis avec l'équipe le samedi. M. Patrick Tétrault et M. Roger Gingras sont sortis eux aussi. Les quatre jours d'apostolat se sont élevés à 336 abonnements.

"Une pareille lumière comme celle du Crédit Social nous oblige à faire autrement que tout le monde. Décidons donc de nous afficher et de mettre le respect humain de côté une fois pour toutes. C'est votre apostolat dans vos temps de loisirs qui sauve le monde. - Gérard Mercier

La mystique de l'abonnement

Saint Maximilien Kolbe inculquait à ses 700 frères de la Milice de l'Immaculée la mystique de l'abonnement. Son journal avait un tirage qui dépassait le million. C'est ainsi que la Pologne est devenue mariale et que, malgré l'occupation communiste pendant plusieurs années, le peuple a gardé la foi et résisté au régime dictateur. Il nous semble que nous devrions atteindre chaque année un total de 100,000 abonnements. Ce serait un grand miracle mais pour cela il faut l'EFFORT TOTAL, l'EFFORT PERSONNEL de chacun. Il nous faudrait 2,000 abonnements par semaine. Nous venons d'avoir une semaine de 1276 abonnements. Avec un peu plus d'effort nous atteindrons les 2000.

Nos regrettés fondateurs nous ont légué une incomparable oeuvre de presse. Sommes-nous à la hauteur de notre mission de propagandiste ? Voici des paroles de notre bien-aimé Gérard Mercier, « le Boulet de Feu »

"Bien chers créditistes, on ne comprend pas l'importance de prendre de l'abonnement autour de soi. Un abonnement de plus c'est une famille de plus qui reçoit un journal qui lutte contre le communisme sous tous ses angles ; prendre un abonnement autour de soi, c'est décider de s'humilier, de donner de sa personne ; c'est un combattant de plus sur la ligne de feu, vous devenez vous-même un combattant affiché devant la population qui a tellement besoin de vous voir au combat comme cela pour se réveiller. Autrement vous êtes endormi avec elle. Elle a besoin de vous voir au combat.

"Réfléchissons à ceci : On pense toujours au matérialisme des révolutionnaires. Pense-t-on assez au matérialisme léthargique des bien-pensants ? Le matérialisme anesthésique bercé par notre confort, nos week-ends, nos T.V., nos habitudes de facilité ? Cette parole est signée par Michel Penfentenyo. Chaque créditiste doit signer cela." — Gérard Mercier

Cinq combattants aguerris sont allés cinq jours dans les régions de l'Abitibi et de New Liskeard, trois jeunes filles au cœur de feu : Lucie Parenteau, Dina Razafimahatratra, de Madagascar, Paola Santamaria, de Mexico ; et deux octogénaires, encore sur le champ de bataille : M. Alyre Richard, M. Rolland Tessier. Ils ont tenu les réunions de Val D'or et New Liskeard et ont fait la Croisade du Rosaire pendant trois jours près d'Amos. M. et Mme Donat Bernier ont eux aussi participé à l'apostolat. Pendant les trois jours dans la région d'Amos, les Pèlerins ont recueilli 140 abonnements au journal Vers Demain.

M. Gratien Veilleux a recueilli 130 abonnements dans le mois de mars. Au début d'avril, M. Gérard Migneault est allé à Maniwaki. Mlle Evelyne Clément et Mme Simone Gingras sont sorties six jours à la Croisade du Rosaire. Une journée, elles ont recueilli 40 abonnements. Le total des abonnements s'élève à 142.

M. Henri-Louis Blais a mis dans son programme de nous envoyer des rapports d'abonnements à chaque semaine. Il nous envoie des rapports de 20-25 abonnements. Il comprend l'importance de l'éducation par le journal Vers Demain. M. Bertrand Gaouette et M. Lionel Bournival, 65 abonnements en trois jours. Voici d'autres paroles fougueuses de M. Gérard Mercier.

"Quel honneur Dieu nous fait de nous demander de participer au salut du monde ! Mieux nous sommes disposés, plus les forces du ciel peuvent appliquer leur puissance qui est sans limites. N'oublions pas que le dévouement est le sommet de la vertu."

Yvette Poirier

 

Yvette Poirier

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Panier

Dernière parution

Infolettre & Magazine

Sujets

Faire un don

Faire un don

Haut