EnglishEspañolPolskie

Problème de distribution de l'abondance

le dimanche, 01 mai 2005. Dans Crédit Social

Il faut aussi rappeler que la terre est grande. Elle est sous-peuplée. Il faut vaincre cette mentalité de soi-disant surpopulation, qui a été répandue par le système financier international, pour faire croire aux gens que le problème, ce sont les enfants qui ne sont pas encore nés, qui sont à naître. Le problème, ce ne sont pas les enfants qui ne sont pas encore nés, le problème, ce sont les banquiers qui vicient la réalité économique et qui empêchent la croissance, qui empêchent l'abondance, qui empêchent la distribution.

Il faut mettre les pendules à l'heure aussi dans le domaine de la croissance démographique qui est bonne pour un pays. Il faut aussi rappeler qui il y a eu des succès économiques dans l'histoire. Ce n'est pas une pure théorie déconnectée du réel. Nous avons l'exemple de Guersney, l'exemple des « Greenbacks » des États-Unis, l'exemple suisse, l'exemple autrichien, bien des succès historiques. Naturellement on n'a pas encore appliqué à cent pour cent parfaitement le Crédit Social; mais, on l'a déjà appliqué en partie dans de nombreux cas dans l'histoire de l'être humain et sur la planète.

C'est aussi important de rappeler que (dans le système bancaire actuel) le crédit est basé sur des dettes à intérêt. Actuellement tout le système bancaire, toute la création, l'essentiel, la grande majorité de la création monétaire est basée sur des dettes avec des taux d'intérêt, quel que soit le taux exigé, qui est mortel, qui tue.

Il faut rappeler ce texte « Vix Pervenit » qui fait partie du Magistère de l'Église (Ce texte condamne l'usure ou prêt à intérêt). « Vix Pervinit » fait partie de la Doctrine sociale de l'Église. Il faut le rappeler... que les principes de la Doctrine sociale de l'Église sont obligatoires. C'est le Magistère qui oblige les catholiques à pratiquer cette Doctrine. C'est obligatoire. Il est très difficile de faire passer « Vix Pervenit » dans la réalité économique parce que tellement de monde a pris l'habitude de pécher. Ce système actuel tue 5,000 personnes par jour dans les milieux de travail dans le monde.

Le terrorisme a tué moins de 5,000 personnes dans les deux tours à New York. Cela est arrivé une fois et cela a entraîné une action colossale : la guerre en Irak. Mais il faut le dire chaque jour, sur les places du travail, 5,000 personnes meurent dans les usines, à cause de la productivité qui est poussée à l'extrême. Il en résulte que des pères de famille ou des mères de famille meurent sur place au travail, 5,000 par jour. C'est la statistique du niveau du travail, à Genève. Le système économique actuel est meurtrier. Je passe sous silence : l'alcoolisme, la drogue, le stress, les médicaments pour dormir la nuit, pour être efficace le jour. Il y a beaucoup de drames, des maladies qui se répandent. Il y a des mères, des pères des familles affolés qui laissent leurs enfants à cause du système financier qui est actuellement terrible.

François de Siebenthal

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Panier

Dernière parution

Infolettre & Magazine

Sujets

Faire un don

Faire un don

Haut