EnglishEspañolPolskie

Nos Pèlerins reçus chaleureusement en Australie

Pierre Marchildon le vendredi, 01 mars 2002. Dans Apostolat

Notre Plein-Temps, Pierre Marchildon, nous fait son rapport

La grande charité de madame Thérèse Rowanski, Polonaise de Toronto, qui nous a fourni nos billets d'avion, nous a permis, Jacek Morawa et moi-même, Pierre Marchildon, d'aller porter en Australie le message de Justice Sociale, des Pèlerins de saint Michel.

Mme Rowanski nous a offert nos billets le 28 décembre et nous sommes partis le 29 pour l'Australie. Nous n'avions rien de préparé. Nous nous sommes lancés à l'aventure. Mais notre tournée fut un succès au-delà de toutes nos espérances.

Le peuple australien nous a reçus chaleureusement. Les gens nous ont organisé eux-mêmes 34 assemblées à travers toute l'Australie. Imaginez, 34 assemblées en 28 jours, et ajoutez le temps des voyages pour nous transporter d'une ville à l'autre.

Une religieuse a tant aimé le message que nous présentions, qu'elle a demandé à une bonne dame, prise du cancer, de financer nos billets d'avion, à l'intérieur de l'Australie, afin de nous permettre de nous transporter d'une grande ville à l'autre, comme Sydney, Melbourne, Adelaide, Perth, Brisbane, Canberra, etc. Nous avons donc pu semer notre message à travers tout le pays.

Cette bonne religieuse connaissait des groupes de personnes dans toutes ces villes, et elle leur demandait de nous organiser des assemblées. Ces assemblées ont été très bien organisées, des 20, 30, 40, 70, 80 personnes. Nous avons tenu 12 assemblées en polonais. Plusieurs nous aidaient à prendre de l'abonnement à Michael dans les réunions.

Nous avons aussi assisté à un pèlerinage de 4000 personnes, au sanctuaire de la Divine Miséricorde de Penrose Park, tenu par des prêtres polonais. Ces derniers ont demandé à Jacek de parler aux Pèlerins et d'y distribuer nos circulaires en polonais et en anglais.

Nous avons rencontré plusieurs groupes de prière qui récitent encore le Rosaire et qui sont fidèles au Pape.

Ils ont aimé notre position contre la mondialisation et contre le contrôle des Nations-Unies qui, selon Mgr Schooyans, veulent inverser à tel point les droits de l'homme, que tous les vices seront reconnus comme des droits à respecter, et ceux qui n'accepteront pas cela, seront jugés et condamnés par un tribunal international.

En Australie, il est question aussi d'introduire la carte à puce « American Express ». On a même commencé à faire de la propagande pour implanter la micro-puce sous la peau des citoyens comme moyen d'identification.

Nous avons rencontré au-delà de 1200 personnes dans nos assemblées. Plusieurs ont donné leur nom pour distribuer des circulaires. Un grand nombre s'est abonné au journal « Michael » pour en connaître davantage sur les changements qui nous mènent vers un gouvernement mondial en vue d'exercer un contrôle total sur chaque personne.

Comme partout ailleurs, le système monétaire a fait son ravage dans ce beau pays si prospère en richesses naturelles et en capacité de produire. L'Australie avait le plus haut standard de vie du monde entier.

La dette nationale, qui était de 23 milliards $ en 1982, est montée à 225 milliards $ en 1995, si bien que maintenant l'Australie est considérée comme un pays du tiers monde.

Les mondialistes disent que la mondialisation est la troisième voie entre le capitalisme et le socialisme. En fait, avec l'esprit actuel des Nations unies, la mondialisation nous conduit à un état socialiste totalitaire, dans lequel toute liberté individuelle sera supprimée.

En Australie, nous avons aussi rencontré des groupes de créditistes. Nous lisons dans le journal Vers Demain de 1940 ce qui suit :

« Le mouvement créditiste débuta en Australie en 1930, sous l'impulsion d'un petit groupe de Sydney. Il prit un grand essor après le passage de Douglas en 1934. En 1935, il se tenait une centaine d'assemblées par semaine. Il s'est distribué en Australie des millions de feuillets créditistes. Le journal créditiste « The New Era » a une circulation de 11,000 abonnements payés. »

C'est sans doute pour cette raison que le standard de vie était plus élevé qu'ailleurs, dans ce beau pays. Sans lâcher prise sur le monopole de l'argent, les financiers, devant des créditistes à l'action, étaient obligés de libérer un peu plus d'argent qu'ailleurs. Depuis, les financiers ont vu à leurs affaires, ils ont mis toute leur force pour éteindre la voix des créditistes. Mais le dernier mot n'est pas dit. Nous rallumerons la flamme.

Beaucoup de personnes ont prié pour le succès de notre tournée. Nous sentions la protection de notre puissant Patron, saint Michel Archange, et de la Patronne de l'Australie, Marie, Secours des Chrétiens, dont la fête est le 24 mai.

Nous remercions, du fond du cœur, tous ceux qui nous ont hébergés et nourris, ceux qui ont organisé les assemblées, enfin tous ceux qui nous ont aidés de différentes manières. Le bon Dieu les bénira pour leurs efforts et leur charité. Nous souhaitons qu'une multitude de Pèlerins de saint Michel lèvent en Australie pour faire y régner la Justice Sociale.

Le peuple australien est vraiment recevant et charitable. Les gens ont le cœur chaleureux comme leur belle température tropicale.

Vive les Australiens ! Nous leur disons : À bientôt !

Pierre Marchildon

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Panier

Dernière parution

Infolettre & Magazine

Sujets

Faire un don

Faire un don

Haut