EnglishEspañolPolskie

Le "dole" aux banquiers

Louis Even le dimanche, 01 novembre 1936. Dans Cahiers du Crédit Social

L'allocation accordée aux chômeurs par le gouvernement a reçu le nom de "secours direct" dans la Province de Québec. Si elle est donnée à des banquiers, comment va-t-on l'appeler ? Cadeau ? tribut ? holocauste ?

Un des banquiers les plus éminents des États-Unis disait à Arthur Brisbane, qui le rapportait dans le "San Francisco Examiner" du 29 mars 1934 :

"Le gouvernement nous verse à nous, banquiers, un "dole" mensuel qui n'est pas à dédaigner.

"Mon petit 'dole' à moi s'élève à quatre à cinq milles dollars par mois. Pas beaucoup, mais acceptable. Nous achetons des obligations et nous n'avons pas à les payer. Il suffit d'en trouver un acompte de cinq pour cent, puis nous gardons les obligations et pouvons émettre de la monnaie pour leur montant. (Au Canada aussi -N.D.L.R.)

"Ainsi, en payant cinquante mille dollars en acompte pour une valeur d'un million d'obligations, j'ai le droit de garder la balance, $950,000, sans payer d'intérêt. Je puis émettre pour un million de numéraire basé sur ces obligations et prêter le million à tel intérêt que le commerce et l'industrie pourront payer. Si je réussis, je me trouve à payer au gouvernement la moitié d'un pour cent, tandis que je touche du six à sept pour cent. Ce n'est pas dur.”

Trop franc, celui-là ! Je parie que vous ne l'avez jamais vu cité dans les pages financières de notre grande presse.

___

"La justice sociale est la vertu qui nous incline à rendre à la société ce qui lui est dû en vertu du droit spécial qu'elle possède sur la coopération de ses membres."

(St. Thomas d'Aquin, cité par le R. P. Louis Chagnon, s.j.).

Louis Even

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Panier

Dernière parution

Infolettre & Magazine

Sujets

Faire un don

Faire un don

Haut