EnglishEspañolPolskie

Le « crédit social » chinois, dictature technologique

le vendredi, 01 mai 2020. Dans Qu'est-ce que le vrai Crédit Social ?

Depuis 2018, le gouvernement chinois a commencé à appliquer un système dit de « crédit social ». Attention, ce n’est pas du tout le crédit social tel qu’enseigné par Douglas ou Louis Even ; en Chine, les mots « crédit social » ont un tout autre sens : il s’agit d’un système de notation des citoyens, visant à récompenser les bons comportements et à punir les mauvais via un système de points. Chaque citoyen se voit attribué 1000 points, qui évoluent en fonction de ses actions. Vous jetez un papier par terre ? C’est une incivilité qui vous fait perdre 50 points. Mais si vous donnez de votre sang, vous gagnez 50 points. Si vous signalez la présence d’un délinquant à la police, alors vous gagnez 200 points (on encourage donc la délation). Les Chinois ayant une note trop basse se voient interdire l’achat de billets de train ou d’avion, la location d’un appartement, ou même l’accès à un compte bancaire. Le projet existe présentement dans 43 villes de Chine, et doit être totalement opérationnel à la grandeur du pays d’ici la fin de 2020.

Ce système se base sur la surveillance de masse de la population, non seulement par l’Internet, mais aussi par des centaines de millions de caméras de surveillance installées partout à travers le pays. Chaque fait et geste de 1,3 milliard de Chinois sont rassemblés dans un fichier unique et individuel. Vous êtes en retard pour un rendez-vous professionnel, vous avez de « mauvaises fréquentations » sur les réseaux sociaux ? Votre note de « crédit social » baisse.

Vous êtes un piéton et traversez la rue au feu rouge ? Vous perdez 50 points, et en moins de trois secondes, une caméra vous a filmé et vous a identifié grâce à un système de reconnaissance faciale contenant tous les visages de tous les citoyens chinois. À Shenzhen par exemple, le visage et l’identité des piétons coupables sont affichés sur écran géant jusqu’au paiement de leurs amendes. Que Dieu nous délivre d’une telle dictature technocratique !

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Panier

Dernière parution

Infolettre & Magazine

Sujets

Faire un don

Faire un don

Haut