EnglishEspañolPolskie

L'élection d'Alberta

le lundi, 01 avril 1940. Dans L'expérience albertaine Aberhart

Il en coûtait beaucoup à la radio et à la presse stipendiée de concéder la victoire au gouvernement créditiste d’Edmonton lors de l’élection provinciale du 21 mars.

C’était pourtant plus que le simple retour d’un gouvernement au pouvoir, c’était la victoire d’un idéal, malgré l’opposition concertée de forces formidables et bien financées.

Il y a trois ans, Frazier Hunt, journaliste de réputation mondiale, disait au Winnipeg Free Press :

"Aberhart s’est aliéné les gros intérêts. Mais Montréal, New-York et Londres l’auront bien."

Montréal, New-York et Londres ont essayé de l’avoir, mais ils ne l’ont pas eu.

Un correspondant de To-Day and To-Morrow résume ainsi ses commentaires sur le résultat du scrutin :

"L’élection prouve à l’évidence que nulle puissance au monde ne peut maintenant abattre le mouvement créditiste. Rien ne barrera ses progrès, rien ne diminuera son élan. Il a résisté aux attaques des influences les plus formidables qui puissent être combinées contre lui. Des adversaires généralement divisés entre eux se sont alliés et ont concentré leurs efforts. La furie concertée de ces ennemis, appuyée par des ressources financières illimitées et soutenue par une presse partisane, n’a pu que réaliser quelques gains dispersés. Nul doute que la continuation du programme gouvernemental consolidera de plus en plus les positions de l’administration la plus démocratique au monde."

VERS DEMAIN 1 avril 1940 p4 ; 1940_04_No11_P_004.doc

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Panier

Dernière parution

Infolettre & Magazine

Sujets

Faire un don

Faire un don

Haut