EnglishEspañolPolskie

Distingués visiteurs de Rome, Pologne et France à notre congrès

le lundi, 01 octobre 2001. Dans Apostolat

M. Vitale Onorato, Rome

Au congrès de cette année, nous avons eu l'honneur d'accueillir M. Vitale Onorato, de Rome. Il parle 5 langues et a une grande dévotion à saint Michel Archange. Voici des extraits de ce qu'il nous a dit au congrès :

"Beaucoup de gens se demanderont pourquoi je suis ici. J'ai appelé Vers Demain parce qu'il y a 3 ans, j'avais reçu des circulaires. d'un ami de Florence qui a travaillé au Canada. J'ai fait beaucoup de photocopies que j'ai distribuées. Il y a déjà 2 mois, j'ai appelé au Canada, pour demander des circulaires. Mlle Tardif m'a dit : « Venez au Canada, parce que nous allons avoir un gros congrès. » — « Quoi, venir à Montréal ? Oui, je viens. » Comme si c'était normal. Il y a longtemps que j'ai des signes de saint Michel. Ma femme même me dit : « C'est bien de partir pour le Canada, c'est saint Michel qui t'appelle ».

"Pourquoi saint Michel a-t-il voulu que je vienne au Canada ? Maintenant j'ai compris. Je me trouvais tout seul. Je me disais est-ce qu'il n'y aurait pas d'autres personnes qui font la lutte contre la mondialisation. Mais maintenant je vois que je ne suis pas seul parce qu'il y a un bataillon, ici.

"Pour nous, en Europe, c'est très urgent de renseigner les gens, parce que le premier janvier 2002, on aura déjà l'euro, la monnaie électronique, c'est le premier pas pour la micropuce sous la peau. C'est très urgent de répandre ce message-là du Crédit Social, en Italie.

"Il faut travailler ensemble. Qu'est-ce que je ferai en arrivant en Italie ? Tous les jours, je distribuerai des circulaires de Vers Demain dans mon pays. J'ai beaucoup d'occasions de donner des conférences. J'expliquerai le Crédit Social. À chaque assemblée, je distribuerai des circulaires de Vers Demain. Aussi je vais écrire des articles et je vais traduire des articles de Vers Demain. Je traduirai le livre de Louis Even « Sous le signe de l'Abondance », chapitre par chapitre. Je prierai le chapelet en union avec vous. Je serai un « Plein-temps » en Italie."

"Vers Demain est quelque chose de formidable. Je comprends à présent l'escroquerie des banques. La doctrine du Crédit Social est l'unique solution économique. Les livres de Douglas resteraient sur les tablettes sans les explications de Louis Even et sans les apôtres de Vers Demain. C'est comme l'évangile sans les apôtres pour l'expliquer. Avoir un journal, c'est normal, avoir des abonnements, c'est normal, mais des apôtres comme vous, ce n'est pas normal... C'est comme cela qu'il faut être pour faire la lutte au diable. Le diable se cache partout, la tromperie, c'est son activité. J'ai vu que vous êtes vraiment un bataillon extraordinaire."

Vitale Onorato

M. Onorato a eu une assemblée le 12 septembre, à Bologne où il y avait 10,000 personnes. Il aura aussi des assemblées aussi nombreuses prochainement à Milan et à Naples.

Deux grosses palettes de circulaires contenant en moyenne 210,000 4-pages de Vers Demain, adressées à M. Onorato, sont parties pour Rome le 15 septembre. Elles arriveront à destination le 15 octobre.


M. Janusz Lewicki, Pologne

2184 abonnements dans l'année

Je remercie les directeurs des Pèlerins de saint Michel de m'avoir invité à ce merveilleux congrès. Nous venons tout juste de fêter les deux ans de publication de notre journal « Michael » en polonais. Nous avons commencé il y a deux ans, en septembre. Je veux remercier tous nos collaborateurs du Canada et de Pologne. Je trouve que c'est une chose merveilleuse que nous puissions répandre le journal « Michael » en Pologne. Il contient la vérité dans le domaine temporel et dans le domaine spirituel, cela démontre la liaison entre les deux. Il n'y a aucun autre journal qui fait ainsi, « Michael » est complet. Il y a de plus en plus de gens de droite en Pologne qui répètent les idées de « Michael ».

Nous vivons dans un temps très important, la franc-maçonnerie veut contrôler tout. Dans les médias, avant mon départ, on annonçait que la nouvelle monnaie unique pour 12 pays « l'euro » va être mise en circulation. Ces pays vont perdre leur souveraineté. Les gens ne savent pas la mauvaise conséquence que cela aura pour la nation, mais « Michael » journal prévient le monde. Dans le dernier numéro de « Michael », il y a un article très important d'Alain Pilote, concernant la nécessité d'un argent national, parce que si nous abandonnons la monnaie nationale, nous ne pourrons plus implanter le Crédit Social. Les gens ne le réalisent pas. Il faut que chaque pays crée sa propre monnaie. Il n'y a que Vers Demain et « Michael » qui enseignent cela.

Nous avons publié, en polonais, en un seul livre, les 3 brochures de Louis Even : « Finance saine et efficace », « Qu'est-ce que le vrai Crédit Social » et « L'île des Naufragés ». Nous lui avons donné le titre : « L'escroquerie mondiale et le moyen de s'en sortir ». Nous voulions avoir une recommandation pour ce livre de l'évêque qui, selon moi, est le plus important et le plus solide, en Pologne, monseigneur Frankowski. Il dénonce les injustices. Il est en relation avec radio Maria. C'est pourquoi il est très connu en Pologne. Il est considéré un peu comme la « conscience » de la Pologne. Nous avons obtenu cette recommandation de Mgr Frankowski et elle est fameuse (À lire en page 16 de ce présent numéro de Vers Demain: Haute appréciation...). Nous aurons aussi bientôt la nouvelle traduction en polonais de « Sous le Signe de l'Abondance »

Monseigneur Frankowski est un évêque très courageux. Il a dit le mois dernier, au sanctuaire de Notre-Dame de Czestochowa, à Jasna Gora. « Il ne faut pas discuter avec les voleurs il faut s'en débarrasser. »

Notre œuvre est de plus en plus reconnue en Pologne. Voici une petite brochure, « Comment la Pologne peut survivre », dans laquelle on se sert des mots pris dans le journal « Michael ». On dit que « Michael » est un journal national catholique, publié tous les deux mois. Ils publient nos articles. Dans un journal de droite de Pologne, on met aussi une annonce de « Michael ».

Nous recevons plusieurs lettres chaque jour. Les gens nous appellent à notre bureau, en Pologne. Nous expédions 2000 copies de Michael aux abonnés réguliers et dans des kiosques de différentes villes, où les gens peuvent se procurer « Michael » Ce n'est que le commencement, il y aura de l'expansion, j'espère. La Pologne est dans une situation économique très mauvaise. Il y a beaucoup de chômage. Notre travail est très important. Nous travaillons sans arrêt.

Janusz Lewicki


Christian Burgaud, France

3005 abonnements dans l'année

Je vous apporte les plus cordiales salutations et les meilleurs souhaits de toutes familles de France, de Suisse et de Belgique, amies de Vers Demain. Surtout de M. et Mme Jeannière, qui tiennent le bureau de Vers Demain, en France ; de mes parents M. et Mme Jean Burgaud.

Madame Marie-Thérèse Gauthier, notre responsable du Var, est toujours à l'action pour la distribution des circulaires. Elle vient d'envoyer 18 nouveaux abonnés. Elle salue, bien sûr, tous les congressistes.

Madame Josephine Kleynen, notre responsable de Bruxelles, elle est vaillante pour la distribution des circulaires. Elle salue aussi tous les congressistes.

La France ne dort pas, elle est toujours sur le pied de guerre pour l'apostolat. Nous avons des apôtres dans différentes régions qui font un travail formidable par la distribution des circulaires. Ce qui nous permet de prendre de nouveaux abonnés.

Dans ma région, Loire-Atlantique et Maine et Loire, nous avons de bonnes équipes qui font la distribution de circulaires toutes les fins de semaine. Nous avons de grands responsables en Alsace, comme Franck Kretz, Mme Marie-Claire Trappler, Mme Marguerite Sy, deux nouveaux, Roland Arnold et Prosper Canard.

J'ai eu Michel Coquet qui m'a accompagné pour la distribution des circulaires. Nous avons fait aussi de très bons contacts et nous avons abonné de nouvelles familles.

Avant de venir au congrès j'ai fait mon apostolat dans ma région Loire-Atlantique et en Bretagne. J'ai pris 260 abonnements. Je sème, je sème, des circulaires sans jamais me lasser, et je fais la croisade de porte à porte dans tous les coins et recoins de mon pays.

Il faut oser rendre témoignage à la vérité. Je distribue aussi des circulaires sur la modestie. Et les gens, même s'ils sont mal vêtus, les acceptent.

Le pain quotidien à chaque personne, pour tous sur la terre, comme le Saint-Père l'a demandé.

Le Pape Jean-Paul II a dit que ce sont des droits fondamentaux qui sont refusés à des millions de sous-alimentés. Ces droits fondamentaux, c'est le pain quotidien assuré à tous. Et en l'an 2001, 2002, la pauvreté et la misère ne devraient pas exister. C'est une misère voulue. On croule sous l'abondance des produits, on crève de faim devant des montagnes de produits qu'on ne peut pas acheter. Il y a eu à Rome, l'année passée le "Jubilé des parlementaires" et le pape a proclamé saint Thomas Moore, patron des parlementaires pour obtenir la conversion de nos gouvernements.

La mondialisation, c'est l'application du communisme à l'échelle de la planète. L'État propriétaire de tout, tout le monde dépossédé.

Être apôtres, mettre toute notre volonté pour propager le Crédit Social. C'est nous, qui avons été choisis par Dieu pour accomplir cette œuvre. Il y a 6 milliards d'êtres humains, parmi cette multitude, ce sont les "Bérets Blancs" qui ont cette mission. Notre mission est plus qu'importante. Il faut oser s'affirmer, avoir de l'audace, être déterminés, en passant tous à l'action. Debout !

L'armée de Gédéon est un exemple qui nous fait voir que ce sont toujours les petites minorités qui apportent les plus grandes réformes.

Notre-Dame a dit à M. Louis Even, à San Daminao : « Vous gagnerez toutes les batailles. » Debout ? à l'action !

Christian Burgaud

Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Panier

Dernière parution

Infolettre & Magazine

Sujets

Faire un don

Faire un don

Haut