EnglishEspañolPolskie

Yvon Nantel

Par Melvin Sickler le samedi, 01 octobre 2016. Dans Homage aux Apôtres décédés

Yvon NantelM. Yvon Nantel, de Toronto, est décédé le 29 octobre 2016, à l’âge de 52 ans. Il s’est donné à plein temps dans l’œuvre des Pèlerins de saint Michel, pendant 14 ans. Il a fait de grandes tournées d’apostolat dans l’ouest canadien et en Ontario avec d’autres Pèlerins à plein temps, puis aux Etats-Unis avec Melvin Sickler, notre pèlerin à plein temps américain.  M. Nantel est même allé en Irlande donner des conférences à des assemblées organisées par Mlle Evelyn Ward. C’était un homme qui aimait discuter, toujours avec le sourire, un bon garçon que vous ne pouviez vous empêcher d’estimer. Il était un excellent conférencier, et les gens aimaient l’écouter parler à nos assemblées de «Michael».

Avec M. Sickler, il a spécialement aidé à  ouvrir les états du Texas et de la Californie à l’Œuvre de «Michael», amenant plusieurs nouveaux membres à notre maison-mère à Rougemont, au Québec, pour assister aux activités. Quand il a quitté la vie de pèlerin Plein-Temps, il est demeuré travailleur local actif dans la région de Toronto pour plusieurs années, donnant presque tous ses samedis à l’apostolat de l’Oeuvre de «Michael». Il payait même une partie du loyer mensuel de notre appartement à Toronto, ainsi que de la nourriture pour les missionnaires à plein temps. Il était un grand supporteur de notre Oeuvre dans la région de Toronto dans ce temps-là, ce que nous pouvons appeler «pilier de l’Œuvre».

C’était un dévot du rosaire et avant de tenir une assemblée, il récitait toujours avec les assistants cinq dizaines du rosaire et il parlait toujours de la nécessité de la prière dans les familles. Il portait toujours le scapulaire du Mont Carmel. Il essayait d’assister à le messe tous les jours. Mais ce qu’il y a de plus important, il a eu la grâce de faire une sainte mort. Il a reçu les derniers sacrements de l’Eglise avec ferveur. Pendant sa maladie, il disait souvent le chapelet de la Miséricorde. Lorsqu’il ne pouvait plus parler, il a pris la main de son père qui s’est mis à réciter le chapelet de la Miséricorde, il rendit l’âme à ce moment. Quelle grâce!  Nous le prierons de nous assister spirituellement, vu qu’il fait partie maintenant de l’Eglise triomphante. Au revoir, jusqu’à ce que nous nous rencontrions de nouveau de l’autre côté du voile.

À propos de

Sujets

Dernière parution

Faire un don

Faire un don

Haut