Logo Vers Demain
Journal de patriotes catholiques
Pour la réforme économique
du Crédit Social

Drapeau États-UnisDrapeau PologneDrapeau Mexique

facebookyoutubeGoogle+

Les Pèlerins de saint Michel

le lundi, 09 novembre 2015. Publié dans Pélerins de Saint Michel

Une oeuvre de presse, d'apostolat et d'éducation catholique pour la justice sociale

 

Louis EvenGilberte Côté-MercierLes Pèlerins de saint Michel ont été fondés au Canada en 1939 par Louis Even (photo de gauche) et Gilberte Côté-Mercier (à droite), pour promouvoir le développement d’un monde meilleur, une société plus chrétienne, par la diffusion et l’application de l’enseignement de l’Église catholique romaine, et cela dans tous les domaines de la vie en société, spécialement en économique.

 

Maison Saint-Michel

La Maison Saint-Michel, siège des bureaux de Vers Demain, et résidence des demoiselles pèlerines à plein temps.

 

A cette fin, ils publient un journal appelé «Vers Demain» (parce qu’ils travaillent à bâtir un demain meilleur qu’aujourd’hui). Sa version en langue anglaise, appelée «Michael», existe depuis 1953; une version en langue polonaise existe depuis 1999, et une en espagnol depuis 2003. De plus, ils impriment et distribuent gratuitement chaque année à travers le monde l’équivalent de 30 millions de circulaires de quatre pages, en plus de huit langues.

Imprimerie des Pèlerins de saint MichelLes Pèlerins de saint Michel ont leur propre imprimerie, où ils font eux-mêmes leurs quatre journaux et millions de circulaires.
Croisade du RosaireLes Pèlerins de saint Michel peuvent être reconnus par le béret blanc qu’ils portent durant leur apostolat, par exemple lorsqu’ils tiennent des assemblées, distribuent des circulaires, ou qu’ils visitent les familles pour réciter avec elles une dizaine de chapelet (la «Croisade du Rosaire») et leur présenter une solution aux injustices économiques.

 

Chapelle saint Joseph
La chapelle Saint-Joseph, entre la Maison Saint-Michel et la Maison de l’Immaculée.

 

Si les Pèlerins de saint Michel parlent beaucoup dans leurs publications de questions monétaires et économiques, c’est parce que, comme le disait le Pape Benoît XV, «c’est sur le terrain économique que le salut des âmes est en danger».

Jean-Paul IIJean-Paul II a mentionné à plusieurs reprises la nécessité de changer les systèmes économique et financier: «Une réforme structurelle du système financier mondial est sans nul doute une des initiatives les plus urgentes et nécessaires.» (Message aux Nations unies, 26 septembre 1985)

La personne humaine a besoin d’un minimum de biens matériels pour accomplir son court pèlerinage sur la terre, car si Dieu a créé l’homme avec une âme immortelle, il l’a aussi créé avec des besoins matériels: se nourrir, se vêtir, se loger. Mais pour pouvoir se procurer nourriture, vêtements et logement, l’homme doit avoir de l’argent pour les payer. Sinon, les produits pourriront sur les tablettes, et la personne sans le sou crèvera de faim.

 

Maison de l’Immaculée
La Maison de l’Immaculée, où se tiennent les assemblées mensuelles des Pèlerins de saint Michel, et résidence des pèlerins à plein temps .

 

Ceux qui ont le pouvoir de créer l’argent — les banquiers — contrôlent donc littéralement nos vie, comme le mentionnait avec raison le Pape Pie XI dans son encyclique Quadragesimo Anno, en ajoutant que les «gouvernements étaient tombés au rang d’esclaves» et «devenus les dociles instruments» des puissances de l’argent.

 

Pèlerins de saint Michel du Ghana
Les Pèlerins de saint Michel sont répandus dans le monde entier. Sur cette photo, un groupe de Pèlerins au Ghana, en Afrique.

 

Ce contrôle de l’argent par des intérêts privés est la plus grande escroquerie de tous les temps, et a entraîné des conséquences désastreuses telles que les guerres, crises économiques, etc.

 

Procession à la grotte de la vièrge

De mars à septembre, les Pèlerins de saint Michel organisent des processions du Rosaire sur leur terrain à l'occasion de leurs assemblées du mois.

 

Procession au mois de maiC’est pour ces raisons que Louis Even décida de propager la doctrine du Crédit Social – un ensemble de principes et de propositions financières conçus en 1917 par l’ingénieur écossais Clifford Hugh Douglas – pour régler le problème de la pauvreté et du manque chronique de pouvoir d’achat entre les mains des consommateurs. Les mots «crédit social» signifient argent social ou argent national, un argent émis par la société, en opposition à l’argent actuel qui est un «crédit bancaire», un argent émis par les banques.

L’Église catholique enseigne des principes de justice (connus sous le nom de «doctrine sociale de l’Église», mais laisse aux fidèles la tâche de trouver des façons concrètes d’appliquer ces principes. A notre connaissance, le Crédit Social demeure l’une des meilleures façons d’appliquer ces principes de justice en économique.

Siège de Jéricho

Chaque année, vers la fin mars, les Pèlerins de saint Michel organisent une semaine de prières devant le Saint-Sacrement exposé, appelée «Siège de Jéricho».

En plus de milliers d’apôtres locaux «à temps partiel» qui donnent leurs temps libres après leur gagne-pain, pour faire connaître «Vers Demain» et visiter les familles, il existe une cinquantaine d’apôtres «à plein temps» qui donnent tout leur temps, soit au bureau de «Vers Demain» ou sur la route dans les différentes régions du Canada et des autres pays. Tout est fait bénévolement, et personne ne reçoit de salaire, pas même ceux qui impriment le journal. Les millions de circulaires sont financées par les dons des bienfaiteurs.

 

Pèlerines de saint Michel Être un Pèlerin de saint Michel pour la justice sociale est une vocation emballante pour tous, spécialement les jeunes. Tous sont invités à joindre notre équipe, soit à plein temps à Rougemont, soit à temps partiel dans leur localité. Plusieurs donnent des années, et certains toute leur vie.

 

En fait, ce groupe d’apôtres à plein temps à Rougemont est en tout point semblable à une communauté religieuse, à la seule différence qu’aucun vœu n’est prononcé, chacun donnant le temps qu’il désire — certains donnant quelques années, et d’autres toute leur vie. Les Pèlerins de saint Michel ont deux maisons à Rougemont: l’une pour les dames, la Maison Saint-Michel, et l’autre pour les hommes, la Maison de l’Immaculée.

Mgr Albert Sanschagrin 1971Les Pèlerins de saint Michel (ou «Bérets Blancs») sont des catholiques romains qui prêchent la fidélité à tous les enseignements du Pape. Ils vont à la messe tous les jours à l’église paroissiale de Rougemont, et ont reçu en 1971 de l’évêque de leur diocèse (Saint-Hyacinthe), Mgr Albert Sanschagrin, la permission de garder le Saint-Sacrement dans les chapelles de leurs deux maisons.

C’est d’ailleurs Mgr Sanschagrin lui-même qui est venu célébrer la première messe dans la chapelle de la Maison de l’Immaculée en 1976 (photo à droite).

Tous sont donc invités à prendre part à cette œuvre pour la justice sociale, soit en assistant à nos assemblées, en distribuant nos circulaires, ou en sollicitant des abonnements à nos journaux. Contactez-nous!