EnglishEspañolPolskie

Le devoir et le droit d'être apôtres

Par Marcelle Caya le mercredi, 01 octobre 2014. Dans Pélerins de Saint Michel

Marcelle Caya

Mlle Marcelle Caya, Pèlerine à plein temps pour Vers Demain depuis 45 ans, se classe toujours à chaque année parmi nos meilleurs apôtres pour solliciter l’abonnement à Vers Demain. Voici les paroles qu’elle adressait à l’assistance à notre congrès 2014: Nous, Pèlerins de saint Michel, en tant que fidèles laïcs, nous avons une vocation que le Concile Vatican II nous donne en ces termes: «Les laïcs tiennent de leur union même avec le Christ Chef, le devoir et le droit d’être apôtres. Insérés qu’ils sont par le baptême dans le Corps mystique du Christ, fortifiés grâce à la confirmation par la puissance du Saint-Esprit, c’est le Seigneur lui-même qui les députe à l’apostolat.» (Décret Apostolicam actuositatem, n. 3.)

Notre charisme est très certainement l’apostolat du Crédit Social pour la justice dans le monde, «pour que dans la famille de Dieu, personne ne souffre par manque du nécessaire.» (Benoît XVI, encyclique Deus caritas est.) Ce fut certainement dans cet esprit que Louis Even fonda le journal Vers Demain, en collaboration avec Mme Gilberte Côté-Mercier et Gérard Mercier. Le charisme de l’œuvre des Pèlerins de saint Michel est d’ordre spirituel et temporel.

Nos fondateurs, ont toujours insisté sur l’effort personnel et ils nous en ont donné l’exemple. Chaque pèlerin doit faire sa part: dévouement, don de soi, apostolat. Ils nous ont aussi inculqué une grande dévotion à Notre-Dame, la Reine du Ciel. Depuis le début de l’œuvre, nos fondateurs ont formé des apôtres bénévoles, des abonneurs à Vers Demain, des apôtres désintéressés, sans autre rémunération que la satisfaction du devoir accompli, par amour pour Dieu et par amour du prochain. Pour nous l’apostolat se traduit par la visite des familles, par le porte à porte, la Croisade du Rosaire, et l’abonnement à nos revues Vers Demain, Michael (anglais et polonais) et San Miguel.

Vers Demain est un journal d’idées dont le but est d’orienter l’opinion de la population vers un ordre social temporel meilleur. Nous ne pouvons pas avoir un ordre social temporel meilleur sans une union intime avec le Christ et son Église. Dans le but d’obtenir un monde meilleur, il faut changer les mentalités. Un journal c’est très efficace, pour changer le monde, parce que le journal en venant régulièrement crée un contact, une relation, même une amitié. Un bon journal peut faire beaucoup de bien à la personne qui le lit. Pour le lire il faut l’avoir dans sa maison, dans ses mains. Pour l’avoir dans sa maison, il faut s’abon-ner et pour s’abonner il faut que quelqu’un nous le présente. Pour s’abonner il faut des abonneurs à Vers Demain: il faut des apôtres de Vers Demain. Nous avons nos revues qu’il faut répandre dans les familles, et la meilleure façon de rejoindre les familles est d’aller directement chez les gens, aller les voir dans leur foyer, chez eux.

Quelle joie nous procure d’être des apôtres de Vers Demain, quelle joie que d’aller chez les familles pour prier avec elles, pour leur présenter nos revues qui sont une lumière, une espérance dans notre monde enténébré. Quelle honneur de travailler à changer les mentalités, de participer à l’avènement d’un monde plus juste et plus fraternel, selon le plan de Dieu. L’apostolat de porte en porte se fait depuis les tout débuts de la fondation de l’œuvre. Mme Gilberte C.-Mercier fut la première à faire elle-même la visite aux familles. Nos fondateurs ont beaucoup insisté sur l’abonnement à Vers Demain, parce que c’est Vers Demain qui est la structure de tout l’œuvre. Vers Demain c’est la colonne vertébrale, la structure d’acier. Cette année nous fêtons le 75ème anniversaire de Vers Demain. Pour la revue Vers Demain nous en sommes à la 929ème édition, pour Michael 381ème édition, Michael Polonais 78ème édition, San Miguel 59ème édition, pour un total de 1447 éditions. Si nous pouvions faire le total des copies qui ont été imprimées et distribuées. Si nous pouvions savoir le nombre de personnes qui ont été rejointes, qui ont accueilli le message et l’ont fait connaitre à d’autres.

La lecture de Vers Demain à certainement été la cause d’un grand nombre de conversions. Je suis convaincue qu’il y a au Paradis, un grand nombre de personnes qui doivent leur salut éternel à la lecture de Vers Demain. Sans Vers Demain il n’y aurait pas la Maison St-Michel, pas la Maison de l’Immaculée, pas de Pèlerins de saint Michel, pas de Crédit Social répandu maintenant dans tous les pays du monde, il n’y aurait pas vous tous ici présents, que nous sommes si heureux d’accueillir et que nous aimons beaucoup. La Croisade du Rosaire: voilà la nouvelle évangélisation. Toutes ces journées d’apostolat sont toujours très fructueuses, ce sont des journées d’effort personnel, des journées de lumière, de joie, de paix, des journées célestes. La paix que nous voulons donner à chaque famille que nous visitons, c’est la paix que le Christ nous a promise dans l’évangile, et cette paix retombe sur nous.

Nous aimons faire la Croisade du Rosaire et nous aimons les gens que nous visitons. La charité, que nous pratiquons en allant vers les familles et la charité que les familles font en nous recevant et en nous aidant, est de l’ordre de la grâce de Dieu. L’apostolat de la Croisade du Rosaire est pour nous l’occasion d’accomplir notre devoir et notre droit d’être apôtres, unis dans le Corps mystique du Christ par le baptême, fortifiés grâce à la confirmation par la puissance du Saint-Esprit. C’est le Seigneur lui-même qui nous députe à l’apostolat pour apporter aux familles: conversion, joie, et espoir. Étant convaincu que Dieu est le maître de l’histoire nous sommes assurés que lorsque nous faisons le bien le Règne de Dieu arrive. Merci. Dieu soit loué!

 

À propos de

Panier

Dernière parution

Sujets

Faire un don

Faire un don

Haut