EnglishEspañolPolskie

Gilbert Gamache

Par Thérèse Tardif le samedi, 01 octobre 2016. Dans Homage aux Apôtres décédés

Gilbert GamacheGilbert Gamache, de St-Georges de Beauce, est décédé le 2 novembre 2016, à l’âge de 92 ans et 6 mois. Il a eu de belles funérailles catholiques à la magnifique église St-Georges ouest et il a été inhumé au cimetière de la paroisse. Voilà un homme qui a vécu en catholique, est mort en catholique et a été inhumé en catholique.

C’était un homme de grande foi et il avait le bonheur de partager cette grande foi avec son épouse Julienne Poulin. Tous les jours, avec son épouse et ses enfants, il récitait le Rosaire en entier, un chapelet le matin, un le midi, et un autre le soir, suivant l’exemple comme on le fait à la Maison Saint-Michel. Très discipliné, M. Gamache se levait à 5 heures, et il assistait à la sainte Messe tous les matins

Il était l’un de nos grands apôtres de Vers Demain de la Beauce depuis 45 ans. Il a fait de l’apostolat de porte en porte aussi longtemps qu’il en a eu la force. Il participait fidèlement à toutes les assemblées locales, régionales, il venait aux assemblées du 4e dimanche du mois à Rougemont, ainsi qu’au congrès. Il assistait aussi aux heures d’adoration organisées par les Pèlerins de saint Michel à St-Georges comme on le fait dans différentes régions.

Il était photographe de profession. Il prenait des photos tout au long du congrès pour illustrer les pages du journal Vers Demain, qui donnent les nouvelles du congrès aux amis de l’Œuvre du monde entier. C’était un homme d’une honnêteté irréprochable, et il avait une mémoire phénoménale, nous dit son fils Gilbert jr. «Il était très érudit, il répondait à toutes nos questions, si bien qu’on l’appelait ‘le dictionnaire ambulant’» nous dit Mme Micheline Thibodeau.
Lors de la révolution tranquille dans les années ‘60, lorsque le gouvernement du Québec s’est emparé de nos écoles catholiques et pour en faire des écoles athées, M. Gamache, avec d’autres parents, a retiré ses enfants de ces écoles et il leur a fait lui-même l’école à la maison, défendant ainsi son droit prioritaire des parents sur l’éducation de leurs enfants.

C’était un homme droit, d’une grande dignité dans sa tenue et dans ses vêtements. Par principe, il n’a jamais pris une goutte d’alcool. Malgré sa grande dignité, il avait le sens de l’humour, il tenait son entourage dans la gaieté. Ne soyons plus triste, car lui, il est dans la joie des élus, séchons nos larmes et réjouissons-nous avec lui, il n’est pas mort, il est plus vivant que jamais près de Marie la Reine du Ciel et de la terre, qu’il a tant aimée, au milieu des phalanges d’Anges et d’Archanges, au milieu de la multitude des saints couronnés de gloire contemplant la beauté de la face de Dieu pour l’éternité... C’esr notre espérance.

À propos de

Thérèse Tardif

Thérèse Tardif

Thérèse Tardif est la directrice du Journal Vers Demain depuis la mort de Mme Gilberte Côté-Mercier en 2002.

Sujets

Dernière parution

Faire un don

Faire un don

Haut