Logo Vers Demain
Journal de patriotes catholiques
Pour la réforme économique
du Crédit Social

Drapeau États-UnisDrapeau PologneDrapeau Mexique

facebookyoutubeGoogle+

Miracle eucharistique en Pologne

le jeudi, 01 octobre 2009. Publié dans Eucharistie

Du même genre que celui de Lanciano, en Italie

Le 12 octobre 2008, un prêtre qui donnait la communion à l’église Saint-Antoine de Sokolka en Pologne (diocèse de Bialystok) a laissé tomber à terre une hostie consacrée. Elle a été aussitôt mise dans une custode qui a été placée dans le tabernacle. Après la messe, la custode a été apportée à la sacristie et mise en sécurité. Le 19 octobre, la custode a été ouverte, et l’hostie paraissait rouge comme de sang.

Le 7 janvier 2009, un fragment de l’hostie a été prélevé et examiné, indépendamment, par deux professeurs de la Faculté de médecine de Bialystok. Tous deux ont conclu dans une déclaration commune que «selon notre opinion, l’échantillon qui nous a été envoyé pour examen ressemble à un tissu de myocarde, du moins, de tous les tissus organiques, c’est ce à quoi il ressemble le plus».

Miracle de LancianoLa commission qui avait été nommée par la curie métropolitaine de Bialystok pour s’occuper de l’affaire affirme, après enquête, qu’il s’agit bien de l’hostie originelle et qu’aucune tierce personne n’a pu interférer.

Le dossier a été transmis à la nonciature de Varsovie.

Le miracle eucharistique de Lanciano est le plus ancien de tous ceux où les saintes Espèces furent changées en chair et en sang: il remonte, en effet, au VIIIe siècle. Mais par les analyses qui furent faites de ses «reliques» en 1970-71 et en 1973-74, ce prodige est redevenu étonnamment actuel et jamais on n’a vu une simple tradition, qui remonte à douze siècles, confirmée par la science avec une telle netteté. Là aussi, l’hostie s’est changée en chair et les examens de 1970 ont confirmé qu’il s’agissait de la chair du myocarde.