EnglishEspañolPolskie

Mgr Bagnard à la défense du Saint-Père

le samedi, 01 mai 2010. Dans Église catholique romaine

Extraits tirés de Zénit. Pourquoi le Pape est-il attaqué ? Réponse de Mgr Bagnard, évêque de Belley-Ars:

ROME, Vendredi 16 avril 2010 (ZENIT.org) - «L’impact d’un homme se mesure à la puissance des forces qu’il déclenche contre lui», affirme Mgr Guy Bagnard qui s’étonne de «l’ardeur missionnaire» de ceux qui traquent «les moindres paroles du pape».

Nous publions ci-dessous son édito intitulé «Attirons-le dans un piège» et diffusé sur le site du diocèse de Belley-Ars dont il est l’évêque:

... (19 avril 2005, jour de son élection). Le 24 avril, quelques jours après, il (Le pape Benoît XVI) disait: «Priez pour moi, pour que j’apprenne toujours à aimer le Seigneur. Priez pour moi afin que je ne me dérobe pas par peur devant les loups».

La voix des loups médiatiques

Les loups n’allaient pas tarder à donner de la voix. Première nouvelle à sensation: à 13 ans, il avait été enrôlé dans la jeunesse hitlérienne: N’était-il pas un crypto-naz ? Avec l’affaire Pie XII, il devenait un supporter caché de l’hitlérisme. A Ratisbonne, en 2006, il devenait un islamophone notoire, prêt à réveiller les guerres de religion.

Avec le Brésil, il montrait le visage d’une Eglise intransigeante, impitoyable, moralisante et dénuée de miséricorde. Sur le continent africain, il devenait un traître à la cause des malades atteints du sida. Ces dernières semaines, étaient dévoilées ses nombreuses ‘collusions’ avec la pédophilie. Et s’il était lui-même un pédophile ?

... Au total, cela fait quand même beaucoup pour un seul homme ! Mais impossible de douter, puisque «c’est écrit dans le journal», «ça passe à la télé». Et aujourd’hui: «c’est sur internet». Il devient urgent de le faire taire !

En cette circonstance, la lecture d’un passage du Livre de la Sagesse est instructive: « Traquons le juste, attirons-le dans un piège puisqu’il nous contrarie, il s’oppose à notre conduite. Il nous reproche de désobéir à la Loi de Dieu... Il est un démenti pour nos idées. Sa simple présence nous pèse car son genre de vie s’oppose à celui des autres, sa conduite est étrange » (Sg 2, 10-13).

Il s’agit en effet de traquer les moindres paroles du Pape, de surprendre le moindre de ses gestes; et à la faveur d’une virgule ou d’un accent, de reconstruire son discours. Ceux qui sont doués d’une double vue - les ‘Voyants’, ils sont nombreux parmi les informateurs - ceux-là se considèrent comme habilités à exprimer sa véritable pensée et à la présenter au monde sous le sceau d’une crédibilité absolue.

D’où vient cette ardeur missionnaire ? De la crainte éprouvée de son audience qui risquerait de contrecarrer celle des autres ! On mesure, en effet, l’impact d’un homme à la puissance des forces qu’il déclenche contre lui. On ne cherche pas à réduire au silence celui qui n’a rien à dire; au contraire, on le laisse occuper l’écran, ce qui permet aux gens de l’ombre d’agir tranquillement pour mieux façonner à leur convenance les esprits assoupis  !

Et surtout, à travers la personne du Pape, on atteint toute l’Eglise. On discrédite à la fois les évêques, les prêtres, les diacres, les religieux et tous les catholiques. L’invitation implicite leur est faite de quitter ces ‘mauvais lieux’, d’aller renforcer les rangs de tous les honnêtes hommes... le rang des hommes pleinement intègres !

Les prêtres catholiques sont particulièrement visés, car on les soupçonne d’être très malheureux dans la vie qu’ils ont choisie, d’ailleurs, choisie sans bien savoir. S’ils étaient mariés, comme ils seraient heureux, dynamiques et équilibrés, surtout en ces temps où le mariage est en passe d’être une formalité sans contenu ! En devenant Monsieur Tout-le-monde, ils deviendraient beaucoup plus proches du monde !

Dans cette humanité qui s’organise sans Dieu, voilà ce que, justement, viennent contredire les propos de ce Pape qui disait naguère: «Celui qui ne donne pas Dieu donne toujours trop peu !» Ou encore: «Le monde veut voir chez les chrétiens ce qu’il ne voit nulle part ailleurs».

† Mgr Guy Bagnard

Sujets

Dernière parution

Faire un don

Faire un don

Haut