EnglishEspañolPolskie

La mission de Fatima n’est pas achevée

Par Benoît XVI le dimanche, 01 août 2010. Dans Apparitions, Homélies

Benoît XVI prie à FatimaVoici des extraits de l’homélie du Pape Benoît XVI donnée le 13 mai 2010 au sanctuaire marial de Fatima, au Portugal, devant une foule de 500 000 pèlerins, à l’occasion du dixième anniversaire de la béatification des deux petits bergers, Jacinthe et François Marto, à qui Notre-Dame était apparue en 1917. La troisième voyante, Lucie, qui devint par la suite sœur carmélite, mourut en 2005, et sa cause de béatification est ouverte. Dans ses messages, Marie demande aux gens de prier le chapelet et de se consacrer à son Cœur Immaculé. Elle a ajouté qu’«à la fin, son cœur immaculé triomphera»:

Celui qui penserait que la mission prophétique de Fatima est achevée se tromperait. Revit ici ce dessein de Dieu qui interpelle l’humanité depuis ses origines: «Où est ton frère Abel? (…) La voix du sang de ton frère crie de la terre vers moi!» (Gn 4, 9). L’homme a pu déclencher un cycle de mort et de terreur, mais il ne réussit pas à l’interrompre… Dans l’Écriture Sainte, il apparaît fréquemment que Dieu est à la recherche des justes pour sauver la cité des hommes et il en est de même ici, à Fatima, quand Notre Dame demande: «Voulez-vous vous offrir à Dieu pour prendre sur vous toutes les souffrances qu’il voudra vous envoyer, en réparation des péchés par lesquels il est offensé, et en intercession pour la conversion des pécheurs?» (Mémoires de Sœur Lucie, I, p.162).

À la famille humaine prête à sacrifier ses liens les plus saints sur l’autel de l’égoïsme mesquin de la nation, de la race, de l’idéologie, du groupe, de l’individu, notre Mère bénie est venue du Ciel pour mettre dans le cœur de ceux qui se recommandent à Elle, l’amour de Dieu qui brûle dans le sien. À cette époque, ils n’étaient que trois; leur exemple de vie s’est diffusé et multiplié en d’innombrables groupes sur la surface de la terre, en particulier au passage des Vierges pèlerines, qui se sont consacrés à la cause de la solidarité fraternelle. Puissent ces sept années qui nous séparent du centenaire des Apparitions hâter le triomphe annoncé du Cœur Immaculée de Marie à la gloire de la Très Sainte Trinité.

À propos de

Panier

Dernière parution

Sujets

Faire un don

Faire un don

Haut