Logo Vers Demain
Journal de patriotes catholiques
Pour la réforme économique
du Crédit Social

Drapeau États-UnisDrapeau PologneDrapeau Mexique

facebookyoutubeGoogle+

Du baptême

le vendredi, 20 avril 1888. Publié dans Petit catéchisme de 1888

Catéchisme de Québec — Chapitre quatorzième

*165.— Qu’est-ce que le Baptême ?

— Le Baptême est un sacrement qui efface le péché originel, nous fait chrétiens, enfants de Dieu et de l’Église, et héritiers du ciel.

*166.— Le Baptême efface-t-il aussi les péchés actuels ?

— Le Baptême efface aussi les péchés actuels et les peines qui leur sont dues, pourvu que l’on en ait un sincère repentir.

*167.— Le Baptême est-il nécessaire au salut ?

— Oui, le Baptême est nécessaire au salut.

*168.— Qui peut administrer le Baptême ?

— Le prêtre est le ministre ordinaire du Baptême, mais, dans les cas de nécessité, toute personne qui a l’usage de la raison peut et doit baptiser.

*169.— Comment se donne le Baptême ?

— La personne qui baptise verse de l’eau naturelle sur la tête de la personne qu’elle baptise, et dit en même temps: Je te baptise au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit.

170.— Combien y a-t-il de sortes de Baptêmes ?

— Il y a trois sortes de Baptêmes: le Baptême d’eau, le Baptême de désir et le Baptême de sang.

171.— Qu’est-ce que le Baptême d’eau ?

— Le Baptême d’eau est celui qui se donne en versant de l’eau naturelle sur la tête de la personne à baptiser, et en disant en même temps: “Je te baptise au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit.”

172.— Lorsqu’on ne peut pas recevoir le Baptême d’eau, peut-on y suppléer par le Baptême de désir ?

— Oui, lorsqu’on ne peut pas recevoir le Baptême d’eau, on peut y suppléer par le désir de le recevoir quand on pourra, avec le regret sincère de ses fautes et la résolution d’observer la loi de Dieu.

173.— Qu’est-ce que le Baptême de sang ?

— Le Baptême de sang est le martyre enduré pour la foi de Jésus-Christ, ou pour quelque vertu chrétienne, avec un sincère regret de ses péchés.

174.— Les Baptêmes de désir et de sang produisent-ils les mêmes effets que le Baptême d’eau ?

— Les Baptêmes de désir et de sang rendent capable d’entrer dans le ciel, mais ils n’impriment pas de caractère.

175.— À quoi avons-nous renoncé avant de recevoir le Baptême ?

— Avant d’être baptisés, nous avons renoncé pour toujours au démon, à ses œuvres et à ses pompes, c’est-à-dire à toutes sortes de péchés et de fausses maximes.

176.— Pourquoi donne-t-on le nom d’un saint à celui qui reçoit le Baptême ?

— On donne le nom d’un saint à celui qui reçoit le Baptême, afin qu’il puisse en imiter les vertus et l’avoir pour protecteur.

177.— Pourquoi donne-t-on un parrain et une marraine à celui que l’on baptise ?

— On donne un parrain et une marraine à celui que l’on baptise, afin que ces personnes promettent en son nom ce qu’il promettrait lui-même, s’il avait l’usage de la raison.

178.— Quelles sont les obligations du parrain et de la marraine ?

— Les obligations du parrain et la marraine sont:

1. d’instruire l’enfant de ses devoirs religieux, si les parents négligent de le faire ou viennent à mourir;
2. de veiller, s’il est nécessaire, à ce qu’il accomplisse les promesses de son Baptême.