Logo Vers Demain
Journal de patriotes catholiques
Pour la réforme économique
du Crédit Social

Drapeau États-UnisDrapeau PologneDrapeau Mexique

facebookyoutubeGoogle+

De nos premiers parents et de leur chute

le vendredi, 20 avril 1888. Publié dans Petit catéchisme de 1888

Catéchisme de Québec — Chapitre cinquième

*40.— Quels furent le premier homme et la première femme que Dieu créa ?

— Le premier homme et la première femme que Dieu créa furent Adam et Ève, nos premiers parents.

41.— Est-ce que nous descendons tous d’Adam et Ève ?

— Oui, nous descendons tous d’Adam et d’Ève et, par conséquent, nous sommes tous frères.

*42.— Adam et Ève étaient-ils innocents et saints au moment de leur création ?

— Oui, Adam et Ève étaient innocents et saints au moment de leur création.

43.— Quel commandement particulier Dieu donna-t-il à Adam et Ève pour éprouver leur obéissance ?

— Pour éprouver l’obéissance d’Adam et d’Ève, Dieu leur défendit de manger d’un certain fruit qui croissait dans le paradis terrestre.

*44.— Comment furent punis Adam et Ève à cause de leur désobéissance ?

— A cause de leur désobéissance, Adam et Ève perdirent leur innocence et leur sainteté, furent chassés du paradis terrestre et condamnés à souffrir et à mourir.

*45.— Quelle a été pour nous la conséquence du péché de nos premiers parents ?

— La conséquence du péché de nos premiers parents a été de nous rendre participants de leur péché et de leur punition.

46.— Le péché de nos premiers parents a-t-il obscurci notre intelligence et affaibli notre volonté ?

— Oui, le péché de nos premiers parents a obscurci notre intelligence et affaibli notre volonté, en nous donnant une inclination au mal.

*47.— Comment appelle-t-on le péché dont les hommes naissent coupables ?

— On l’appelle le péché originel, parce que nous naissons tous avec cette tache sur notre âme.

48.— Les conséquences du péché originel sur notre intelligence et notre volonté restent-elles en nous, après que le péché originel a été effacé par le Baptême ?

— Oui, l’obscurcissement de notre intelligence et l’affaiblissement de notre volonté restent en nous, même après que le péché originel a été effacé par le Baptême.