Logo Vers Demain
Journal de patriotes catholiques
Pour la réforme économique
du Crédit Social

Drapeau États-UnisDrapeau PologneDrapeau Mexique

facebookyoutubeGoogle+

Commandements de l'Église

le vendredi, 20 avril 1888. Publié dans Petit catéchisme de 1888

Catéchisme de Québec — Chapitre trente-huitième

*456.— Quels sont les principaux commandements de l’Église ?

— Les fêtes tu sanctifieras… (voir au commencement du Catéchisme, page X)

*457.— Sommes-nous obligés d’observer les commandements de l’Église ?

— Oui, nous sommes strictement obligés d’observer les commandements de l’Église, parce que c’est Jésus-Christ lui-même qui lui a donné le pouvoir de faire des lois auxquelles il veut que nous obéissions.

PREMIER COMMANDEMENT DE L’ÉGLISE

*458.— Que nous ordonne le premier commandement: “Les fêtes tu sanctifieras, qui te sont de commandement” ?

— Le premier commandement nous ordonne de sanctifier les fêtes d’obligation déterminées par l’Église.

459.— Pourquoi les jours de fête ont-ils été institués par l’Église ?

— Les jours de fête ont été institués par l’Église pour nous rappeler les grands mystères de la religion, les vertus et la gloire des saints.

460.— Comment devons-nous sanctifier les fêtes d’obligation ?

— Nous devons sanctifier les fêtes d’obligation de la même manière que les dimanches, en assistant à la messe et en nous abstenant des œuvres serviles.

DEUXIÈME COMMANDEMENT DE L’ÉGLISE

*461.— À quoi nous oblige le deuxième commandement de l’Église: “Les dimanches messe entendras, et les fêtes pareillement” ?

— Le deuxième commandement de l’Église nous oblige à assister à la sainte messe les dimanches et les fêtes d’obligation, dès qu’on a sept ans révolus.

*462.— Comment faut-il assister à la messe pour satisfaire au précepte de l’Église ?

— Pour satisfaire au précepte de l’Église il faut entendre la messe tout entière, avec dévotion, respect et attention.

463.— Est-ce un péché mortel de ne pas entendre, ou d’empêcher quelqu’un d’entendre la messe, les dimanches et fêtes d’obligation ?

— Oui, c’est un péché mortel:

1. de ne pas entendre la messe un dimanche ou une fête d’obligation, à moins d’une raison grave;

2. d’empêcher, sans raison suffisante, quelqu’un d’assister à la messe.

TROISIÈME COMMANDEMENT DE L’ÉGLISE

*464.— Qu’entendez-vous par ce troisième commandement: «Tous tes péchés confesseras, à tout le moins une fois l’an» ?

— Par ce commandement, j’entends que nous sommes tous obligés, sous peine de péché mortel, d’aller à confesse au moins une fois par année.

*465.— A quoi s’exposent ceux qui se contentent d’aller à confesse une fois par année ?

— Ceux qui se contentent d’aller à confesse une fois par année, se privent des grâces du sacrement, s’exposent à s’endurcir dans leurs mauvaises habitudes et à mourir dans le péché.

*466.— Les enfants sont-ils aussi tenus d’aller à confesse ?

— Oui, les enfants sont tous tenus d’aller à confesse quand ils ont l’âge de discrétion, c’est-à-dire quand ils ont assez d’intelligence pour offenser Dieu mortellement, ce qui a lieu vers l’âge de sept ans.